Accéder au contenu principal

Destinations

La Confédération des Acteurs du Tourisme s’agrandit et muscle ses ambitions

Le Groupement des Hôtelleries et Restaurations de France (GHR), L’UNAT et l’Union Sport & Cycle (USC) rejoignent les 13 autres membres de la CAT qui avait été lancée en 2017. « Nous souhaitons mettre en commun les travaux complexes de chacun et identifier nos points communs dans une volonté d’être force de proposition » souligne Jean-Virgile Crance président de la CAT depuis septembre dernier.

L’organisme a également intégré à son bureau Eric Abihssira, vice-président confédéral de l’UMIH en tant que secrétaire général et Didier Chenet, président du GHR en tant que trésorier.

Les trois nouveaux adhérents entendent rejoindre le mouvement pour peser auprès du gouvernent avec l’appui de leurs confrères tout en gardant leurs identités et problématiques propres.

Michèle Demessine, présidente de l’UNAT 

« Durant le Covid, la CAT a démontré son utilité. Il y a encore une déficience dans la prise en compte du tourisme. Il est toutefois important que chacun garde son identité, sa capacité d’intervention et ses relations avec les pouvoirs publics. La biodiversité du tourisme français est un avantage, c’est ce qui nous permet d’avoir cette diversité d’offre.

Il est nécessaire de se rassembler pour parler d’une seule voix, c’est aussi ce qui nous permettra de gagner le respect vis-à-vis de notre secteur. C’est avec plaisir et confiance que nous rentrons dans cette dynamique. Nos relations ne sont pas nouvelles. »

Virgile Caillet, Délégué Général de l’Union Sport & Cycle

« Nous sommes une organisation qui rassemble 3000 adhérents des métiers du sport en allant des concepteurs aux loueurs de matériels. Nous avons réalisé une étude qui démontre que le sport est de plus en plus important dans la pratique du tourisme.

La mise en tourisme de l’offre sportive répond aux aspirations de clients qui veulent prendre soin de leur santé.

Nous faisons face à des problématiques de fond, notamment le dérèglement climatique qui influe sur la pratique du sport. »

Hervé Dijols, Vice- Président du GHR

« Tous ensemble nous serons plus efficaces.

La France est la première destination touristique mais il reste de nombreux efforts à fournir pour développer les retombées économiques de notre secteur.

Le GHR représente 15000 entreprises et 180 000 salariés. Sous cette entités se sont réunis le GNI, le SNRTC et le SNRPO.»

Interrogés sur le rôle de CAT dans l’organisation des JOP de 2024, les professionnels ont réagi par le prisme de leur implication actuelle dans l’organisation pour faire le constat qu’il reste encore énormément d’efforts à fournir jusqu’à l’échéance de 2024 pour faire de cet événement une vitrine pour les destinations Grand Paris et France comme l’a pu l’être l’édition de Londres en 2012.

Ils soulignent un « manque de patriotisme économique » quant aux partenaires opérationnels et sponsors qui ont été choisis pour la tenue des JOP ne permettant pas aux entrepreneurs français de tirer partie de tout le potentiel offert par cet événement.

La question des investissements est également primordiale pour un accueil à la hauteur des standards de 2024, une réelle problématique qui est posée dans la période actuelle face au remboursement des PGE et à l’inflation à laquelle les entrepreneurs du secteur doivent faire face. Pour cela, les acteurs demandent qu’il y ait un environnement juridique et fiscal favorable.

Autre sujet d’actualité, les professionnels de la CAT appellent à simplifier le guichet unique car, à date, pour évaluer son éligibilité il y a trop de paramètres à renseigner. Le GHR souligne le manque de prise en considération des professionnels du tourisme puisqu’il a été précisé par le gouvernement que les PME faisant partie de holdings ne seraient pas éligibles au plafond de 280€ du MWh qui représente déjà 3 fois le montant de ce qui était payé avant la crise énergétique.

Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage revient sur la bataille qui se joue au niveau européen pour le maintien de l’acompte au moment de la réservation de voyages à forfait pour permettre aux agences de réserver les vols et payer les prestataires à destination, avant le départ des clients.

Les acteurs de la CAT entendent également s’engager sur une réflexion de long terme et faire face aux nouveaux défis du secteur. « Ce n’est pas une évolution, c’est une transformation sévère » souligne Jean-Virgile Crance.

Les professionnels ont notamment constaté que si le chiffre d’affaires dégagé par les agences de voyages en 2022 n’a pas baissé, le nombre de clients à par contre chuté de 25%. Une tendance appuyée par l’UNAT qui constate que le départ en vacances devient plus élitiste.

Nicolas Dayot, Président de la FNHPA souligne que l’arrivée de la taxe additionnelle de séjour éloigne encore plus les clients modestes du séjour en vacances. Un point appuyé par Eric Abihssira, VP Confédéral de l’UMIH qui souligne que cette augmentation place la France parmi les moins compétitifs sur ce sujet. Il appelle les professionnels à continuer à se mobiliser sur le sujet. « Cette taxe est très mal vécue par les hôteliers car il est assez malvenu de demander aux touristes de financer le rail régional. »

Nicolas Dayot partage la volonté des professionnels de la CAT d’être pionniers sur les sujets liés au développement durable en allant au-delà des initiatives actées dans le cadre du Plan Destination France. Thématiser les territoires autour d’itinéraires culturels, ou encore être des partenaires engagés pour la biodiversité sont autant de sujets dont les professionnels du tourisme souhaitent s’emparer.

 

Les membres de la CAT sont désormais :

  • Jean-Virgile Crance, Président de la CAT, Président du GNC (Groupement National des Chaines Hôtelières)
  • Pierre-Louis Roucariès, Président délégué de la CAT, Co-Président d’UNIMEV (Union Française des Métiers de l’Evènement)
  • Eric Abihssira, Secrétaire Général de la CAT, Vice-Président Confédéral de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie)
  • Jean-Pierre Mas, Vice-Président de la CAT, Président EDV (Les Entreprises du Voyage)
  • Nicolas Dayot, Vice-Président de la CAT, Président de la FNHPA (Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air) et de l’ANAT (Association Nationale des Acteurs du Tourisme)
  • Frédéric Aviérinos, Vice-Président de la CAT, Vice-Président E2F (Entreprises Fluviales de France)
  • Alex Maulin, Vice-Président de la CAT, Président des DSF (Domaines Skiables de France)
  • Didier Chenet, Trésorier de la CAT, Président du GHR (Groupement des Hôtelleries & Restaurations)
  • René-Marc Chikli, Président du SETO (Syndicat des Entreprises du Tour Operating)
  • Jean-Sébastien Barrault, Président de la FNTV (Fédération Nationale des Transporteurs de Voyageurs)
  • Stéphane Laugery, Président du SNRT (Syndicat National des Résidences de Tourisme)
  • Jean-Philippe Doyen, Président de la branche Mobilité Partagée – Mobilians
  • Pascale Gozzi, Présidente de l’USC (Union Sport & Cycle)
  • Michele Demessine, Présidente de l’UNAT (Union nationale des associations de tourisme et de plein air)
  • Georges Rudas, Président de l’IFT, Institut français du tourisme
  • Jean-Luc Michaud, Président exécutif de l’IFT
  • Paris&Co
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?