Accéder au contenu principal

Actualités

Nouvelles technos - Qui n'a pas son application iPhone?

Chaque semaine apporte son lot de lancement d’applications pour smartphones. Dernier en date : le groupe de luxe Mandarin Oriental. Accor fait lui partie des récents convertis. “Nous avons lancé une vraie application multi-marques – pas une version optimisée d’un site mobile - multilingue en 5 et bientôt 7 langues”, se réjouit Romain Roulleau. Le monde de la réservation mobile en est certes à ses balbutiements mais dépasse déjà l’univers des «geeks», ces fous de technologies à la recherche de la dernière technologie disponible. Les applications commencent à être utilisées pour le voyageur itinérant. “Le portail Fastbooking est téléchargeable dans l’AppStore de l’IPhone depuis décembre dernier. Et déjà, nous avons enregistré plus de 8 000 téléchargements et plusieurs réservations par jour. Pour un groupe ou un indépendant qui a une marque forte, c’est un superbe outil de fidélisation. C’est pourquoi nous développons actuellement les applications pour XX Hotels et XX Hotels qui seront disponibles courant mars”, remarque Jean-Louis Boss. "La progression est très intéressante. A l’origine, nous pensions que l’utilisation concernerait le segment Loisirs. En fait, les réservations proviennent surtout de la clientèle Corporate en semaine”, constate Olivier Mouchet de HRS. Le portail allemand, qui travaille avec tous les fournisseurs de smartphones pour créer des solutions ad hoc, en est à la troisième version de son application pour IPhone et est également présent sur l’App World des Blackberry. "A ce sujet, nous travaillons à une application où l’homme d’affaires pourra intégrer son code client dans les paramètres et avoir ainsi accès à son programme Corporate”, explique Olivier Mouchet. Après les applications IPhone, le Self Booking Tool mobile ?Après la veille concurrentielle tarifaire en ligne, voici la veille concurrentielle qualitative. FastBooking vient de lancer un produit pour aider les hôteliers à avoir une perception claire du positionnement de leur établissement à travers tous les réseaux sociaux. FastBooking Social Media a été développé pour recenser automatiquement les commentaires sur les milliers de sites communautaires et les analyser de manière sémantique. L’évaluation de la chambre ou du petit déjeuner fait l’objet de notations par critère, publiées sur l’Extranet Fastbooking. “L’hôtel pourra ainsi s’évaluer, mais aussi se comparer avec ses concurrents”, explique Jean-Louis Boss. L’éditeur du moteur de réservation se transforme également en webagency. Fort de son expérience en matière du marketing en ligne, Fastbooking propose aux hôteliers la création complète de leurs sites ainsi que la prise en charge du référencement. Le service est gratuit mais chaque réservation générée entraine une commission de 15%."Par rapport à un distributeur qui propose une offre multi-groupe, nous ne pouvons évidemment pas lutter en nombre d’hôtels. Mais, sur nos sites, nous apportons la force et la réassurance de nos marques ainsi que la garantie du meilleur prix. Accorhotels.com est notre première agence de voyages et génère plus d’un milliard d’euros de CA. Sa croissance a dépassé les deux chiffres en 2009, ce qui devrait continuer en 2010. Fin septembre dernier, nous avons lancé une nouvelle page d’accueil, plus dynamique avec une plus grande richesse d’informations et la mise en avant de promotions. Nous allons apporter d’autres nouveautés les mois qui viennent. Au premier semestre, le couloir de réservation sera simplifié. Nous travaillons également sur l’axe destination. Le séjour hôtelier est au coeur de l’expérience du voyage. Pour un client, c’est le point d’entrée dans la ville. Aussi nous allons intégrer des mini-sites destinations à l’intérieur d’accorhotels.com. Nous allons lancer par exemple un site sur les week-ends à Paris mettant en avant l’actualité touristique de la capitale pour donner envie de venir en donnant la possibilité de réserver des activités touristiques sur place. Des newsletters relaieront ces sites en proposant des promotions.”Romain Roulleau, directeur e-commerce du groupe Accor.“Il y a des réussites sur Facebook. Ca fait partie des choses où il faut être, mais il faut que ce soit intéressant. Nous préparons une page en français et nous réfléchissons à la meilleure façon de créer cet échange entre les clients et les hôteliers dans un esprit communautaire. Facebook peut apporter de la réactivité. Nous pourrons aussi nous servir de cette page pour faire passer des informations sans avoir à modifier les pages de notre portail”, Olivier Mouchet, HRS "Nous avons des pilotes sur Twitter. Il est clair que, dans le cadre de la relation et de la fidélisation à une marque, on ne peut pas s’en passer. Mais est-ce générateur de business ?”,

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?