Accéder au contenu principal

Entretiens

« On ne s’interdit rien ! » Entretien avec Olivier Chopin président de l’Association des Investisseurs Franchisés Louvre Hotels

Elu président de l'AIFE lors de l'assemblée générale du 29 mars dernier, Olivier Chopin confie ses ambitions pour l'association et ses relations avec le franchiseur Louvre Hotels Group.

Que représente l’AIFE ?

Nous représentons 380 hôtels adhérents soit 120 personnes physiques. Cela correspond environ à 50 à 70% des franchisés Louvre Hotels en fonction des marques qui ont rejoint l’association. Lors de la signature du contrat de franchise il n’y a aucune obligation pour l’hôtelier d’adhérer à l’AIFE.

Quelle est votre gouvernance ?

Nous nous appuyons sur notre site Internet pour communiquer avec nos adhérents et les informer. Nous organisons également deux fois par an une journée de communication et d’échanges avec tous nos adhérents durant laquelle nous faisons intervenir des experts extérieurs afin d’alimenter nos réflexions.

Nous avons 30 membres actifs qu’ils soient administrateurs ou membre des commissions de travail. Je viens d’être élu pour un mandat de trois reconductible.

Notre bureau rencontre quatre fois par an la direction de Louvre Hotels en comité d’enseigne et nous avons un accès direct à notre interlocutrice au sein du groupe Krystel Blondeau (DG des opérations France NDR).

Quelles relations avec votre franchiseur ?

Nous les rencontrons régulièrement lors des commissions de travail notamment celle sur la thématique « Sales & Distribution ».

Nous n’hésitons pas à solliciter des rendez-vous téléphoniques ou en direct au besoin avec Krystel Blondeau. Nous travaillons bien avec elle et maintenons les échanges.

Quels sont les chantiers en cours ?

Nous sommes des ambassadeurs de nos marques, nous les avons choisies. Il y a quelques désaccords parfois, nous avons récemment obtenu un arbitrage en notre faveur par un juge sur un différent et nous en sommes satisfaits. Il est primordial pour nous de continuer à travailler dans une ambiance sereine. Nous sentons toutefois monter l’impatience de certains franchisés.

Nos objectifs :

Faire en sorte que nos intérêts convergent. Le franchiseur attend de nous que nous respections les chartes, que nous intégrions les changements. Toutefois il faut que nos intérêts convergent. On veut qu’il soit novateur, qu’il fasse de la R&D, qu’il investisse, qu’il travaille sur la top line ce qui est totalement dans son intérêt étant donné que les fees sont indexés sur notre CA. Nous devons rester dans un schéma gagnant.

On peut se tromper, tout ne sera pas couronné de succès mais nous pouvons expérimenter et échouer ensemble. Il faut remettre de la différenciation, pour que nos marques ne soient pas transparentes.

On ne s’interdit rien. On discute avec l’AFA régulièrement pour comparer nos points de vue, cette relation existe aussi. Nous avons des problématiques communes et réfléchissons ensemble à des solutions.

Que pensez-vous de la stratégie de votre franchiseur qui annonce des ambitions fortes à l’international ?

Nous sommes ravis de l’engagement de Jin Jiang sur l’innovation, cela ne peut être que bénéfique. Nous sommes ravis de cette croissance en Chine cela nous apporte de la notoriété. Du côté des franchisés on ne veut pas être oubliés. La France reste le plus gros contributeur du groupe il faut donc que les innovations se fassent chez nous.

Il faut également faire attention à l’inertie pour de déploiement de nouveaux concepts compte tenu du parc atomisé chez les franchisés. On sent une inquiétude une impatience « et nous ? » se disent certains. C’est bien qu’il y ait une Business Unit qui soit développée en France.

Quelle vision avez-vous de l’évolution du métier d’hôtelier ?

Le métier d’hôtelier devient de plus en plus complexe, l’évolution peut faire peur mais c’est aussi fascinant.  Les métiers se sont multipliés, expertisés. On découvre de nouveaux termes, de nouveaux métiers : yield, affiliation, community managers, IA. Il faut que l’on sache calculer le ROI sur les actions de ces nouveaux métiers… sur tous ces champs on a besoin d’experts. L’un de nos rôles à l’AIFE est de vulgariser sans perdre le sens. C’est aussi le rôle du franchiseur.

Les franchisés aujourd’hui et demain, ne sont plus monogroupe. On pratique un développement plus pragmatique, les franchisés vont parfois voir les chaînes volontaires également. Les redevances sont moindres, ce n’était pas le cas il y a encore 2 ou 3 ans. Cela est challengeant pour les franchiseurs, « venez chez nous parce qu’on est très bons » c’est cela que les franchisés veulent entendre. On voit désormais un panel très large dans les portefeuilles de tous les franchisés.

Comment développer les marques et leur conserver une force indispensable ?

Nous devons être ouverts vers l’extérieur, faire de la R&D. Allouer des financements à la R&D. Il faut challenger, poser des questions. Regarder des sujets plus transverses comme par exemple la problématique de l’Intelligence Artificielle. Etre novateur, un franchiseur peut apporter de l’aide sur la R&D, il en a les moyens ce n’est pas le cas des franchisés. Il faut développer les échanges Franchiseurs/franchisés pour s’inspirer. Ne pas avoir peur de casser les codes comme Mama Shelter ou Citizen M.

Que faites-vous Olivier Chopin dans le secteur ?

Je dirige un groupe de 7 hôtels sur Bordeaux, mes actionnaires sont Jean-Guillaume et Florent Prats. On fait du développement patrimonial, notre premier hôtel le Campanile de Cestas a été lancé il y a 30 ans. Nous connaissons donc très bien la maison Louvre Hotels. J’ai repris la suite de mon beau-père fin 2009. Nous restons girondins mais ne nous interdisons pas d’aller n’importe où à partir du moment où cela reste accessible, Espagne, Portugal, Allemagne. Nous recherchons actuellement à croître en faisant de la croissance externe sur deux hébergements.

Comme tout développeur, je regarde de façon pragmatique toutes les opportunités de développement quelle que soit l’enseigne.

Crédit Photo : Marc Melki

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Register for free to voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?