Accéder au contenu principal

Actualités

Naissance de la SEH, fédératrice de marques européennes

Réunis pour la première fois en congrès commun au Futuroscope de Poitiers, les adhérents de la coopérative Société Européenne d’Hôtellerie ont pris conscience de leur appartenance à une nouvelle entité, qui se dote de sa propre personnalité et qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, même si le rythme reste prudent.

Jean Lavergne ne l’a jamais caché, il a engagé depuis plusieurs années une straté­gie qui se calque sur celle des groupes hôteliers qui ambitionnent la tête du peloton européen. D’abord à travers la création d’un portefeuille de marques complé­mentaires au sein de sa propre structure, puis à travers le rappro­chement avec les Relais du Silence, l’ambition est bien de constituer un groupe international multimarque, qui peut se doter des mêmes outils que ses grands rivaux et s’ouvrir sur de nouveaux marchés. Ce pre­mier congrès fédérateur du Futuroscope, lieu symbolique met­tant en scène les nouvelles techno­logies et une vision futuriste du monde, a été l’occasion d’affirmer ces choix et d’exposer la stratégie. Inter-Hotel n’est plus que l’un des maillons fondateurs d’un groupe­ment qui change de dimension. La nouvelle structure holding, Société Européenne d’Hôtellerie, existe bel et bien comme l’entité fédératrice des outils mutuali­sés et comme tête chercheuse des développements futurs. La présen­tation d’une véri­table identité visuelle symbolise cette démarche. Il n’est pas innocent que la signature, en langue anglaise, United Hoteliers, souligne la dimension européenne d’un groupement de professionnels hôteliers, unis par des valeurs communes et par des approches complémentaires de seg­ments de marchés.Aujourd’hui, la SEH fédère quatre enseignes du 1 au 4*, urbaines et champêtres : P’tit-Dej-Hotel, Inter-Hotel, Qualys-Hotel et Relais du Silence. Ensemble, elles cumulent 550 établissements dans 10 pays, soit plus de 19 000 chambres et 4 800 collaborateurs au quotidien. Demain, d’autres marques, d’autres réseaux locaux pourraient rejoindre cette fédération en Europe. C’est la raison de l’absence de toute réfé­rence aux logos des marques actuelles dans la signature. Il faut dire aussi que les contacts sont lents et laborieux, car chaque réseau reste fortement imprégné de la relation affective avec les fonda­teurs ou administrateurs. Dès lors, il importe que le succès du rappro­chement entre l’ex-Inter-Hotel et Relais du Silence serve d’illustra­tion à la démonstration. C’est pour­quoi le congrès s’est voulu pratique et efficace, à travers ses ateliers, traitant de l’amélioration du quoti­dien de la gestion hôtelière : opti­misation des grilles tarifaires, for­mation du personnel, politique d’achats, classement hôtelier... et des bénéfices à retirer collective­ment de la structure coopérative, par rapport à la tentation de rejoindre un réseau de franchisés.“Je suis particulièrement ravi de voir que la fusion se passe bien», déclare un Jean Lavergne tout sou­rire. “Au niveau des équipes de sièges, les rapports sont détendus et les compétences se mélangent sans faire référence aux anciennes appartenances. C’est peut-être un détail, mais pour moi il est révéla­teur, les gens vont déjeuner ensemble par ser­vice et pas entre anciens Inter-Hotel ou anciens Relais du Silence. Pendant le congrès, même si les membres des Relais du Silence étaient moins nombreux que nous l’espérions, ils se sont parfaitement intégrés dans les commissions de travail et donnent le sentiment d’avoir acceptés de faire partie de la SEH, comme leur nouvelle famille”.Aujourd’hui, la SEH fédère quatre enseignes du 1 au 4*, urbaines et champêtres : P’tit-Dej-Hotel, Inter-Hotel, Qualys-Hotel et Relais du Silence. Ensemble, elles cumulent 550 établissements dans 10 pays, soit plus de 19 000 chambres et 4 800 collaborateurs au quotidien. Demain, d’autres marques, d’autres réseaux locaux pourraient rejoindre cette fédération en Europe. C’est la raison de l’absence de toute réfé­rence aux logos des marques actuelles dans la signature. Il faut dire aussi que les contacts sont lents et laborieux, car chaque réseau reste fortement imprégné de la relation affective avec les fonda­teurs ou administrateurs. Dès lors, il importe que le succès du rappro­chement entre l’ex-Inter-Hotel et Relais du Silence serve d’illustra­tion à la démonstration. C’est pour­quoi le congrès s’est voulu pratique et efficace, à travers ses ateliers, traitant de l’amélioration du quoti­dien de la gestion hôtelière : opti­misation des grilles tarifaires, for­mation du personnel, politique d’achats, classement hôtelier... et des bénéfices à retirer collective­ment de la structure coopérative, par rapport à la tentation de rejoindre un réseau de franchisés.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?