Accéder au contenu principal

Analyses

Un début de vacances compliqué pour la montagne

Les vacances scolaires ont débuté ce samedi 6 février pour la zone A mais elles s'annoncent compliquées pour les hôteliers montagnards.

Les vacances de février qui se déroulent sur les mois de février et mars chaque année sont habituellement la pleine saison pour les stations de montagne. Mais cette année, la fermeture des remontées mécaniques a contraint les stations à se réinventer pour proposer de nouvelles d'activités aux touristes. Ski nordique, ski de randonnée et raquettes ont été placés sous le feu des projecteurs, tandis que le ski alpin et le snowboard cherchent à eux aussi s'adapter aux restrictions.

Ainsi aux Deux Alpes, le nouvel opérateur de la station iséroise "SATA" (opérateur historique de l'Alpe d'Huez) qui venait tout juste de débuter son contrat de délégation de service public début décembre 2020, vient de mettre en place une zone ludique ski et snowboard freestyle au pied des pistes accessible sans remontées mécaniques. Certains cours de ski proposés aux enfants débutants dans les jardins des neiges sont aussi maintenus. Enfants au cours de ski en jardin des neiges et parents en raquette sont donc la tendance de l'hiver 2021.

Mais en dépit de ces efforts, dans l'hôtellerie le manque de touristes se ressent. A l'hôtel Chamois d'Or dans la station de l'Alpe d'Huez, certains soirs, 6 chambres peuvent être occupées sur les 45 que compte l'hôtel. "On avait un certain nombre de réservations pour les vacances mais la majorité de nos clients ont annulé", explique le directeur de l'hôtel à France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, estimant que son chiffre d'affaire de février sera "divisé par 10" par rapport à la même période en 2020. Certains hôtels limitent même volontairement de façon importante le nombre de chambres ouvertes à la location pour pouvoir mettre en place le service des repas en chambre ou en salles privatives, service rendu nécessaire par la fermeture des restaurants. 

Plus largement, le taux d'occupation d'un échantillon d'hôtels ayant tout de même ouvert en station de montagne en ce début de mois de février est de l'ordre de 22% alors qu'il était de 78%, pour ce même échantillon sur la même période l'année dernière (source : Observatoire MKG_destination - 02/2021). L'imprévisibilité due à la pandémie et l'absence de remontées mécaniques font que beaucoup d'habitués ont annulé leur séjour, alors que les touristes internationaux n'ont pas pu se déplacer et qu'une bonne partie des vacanciers français qui viennent malgré tout ne prennent pas de semaines entières mais des petits séjours de quelques jours.

Comme attendu dans un contexte où les remontées mécaniques sont restées fermées dans le cadre des mesures de protection sanitaires contre l'épidémie de COVID-19, la montagne voit donc sa saison touristique 2020-2021 définitivement basculer sur la mauvaise pente.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?