Accéder au contenu principal

Enquêtes

Minor Hotel Group : Varier les plaisirs pour mieux s’investir

Division hôtelière du groupe thaïlandais Minor International, Minor Hotel Group semble avoir pris le proverbe « Tout vient à point à qui sait attendre » à la lettre. Après avoir acquis de solides bases en Thaïlande, il a commencé à développer ses marques Anantara, puis Avani, en commençant par le continent asiatique avant de s’étendre à d’autres marchés de l’hémisphère sud, l’Océanie et l’Afrique. Pour accélérer son développement, le groupe s’est également diversifié dans ses modes de gestion, ses activités et son portefeuille de destinations. Aujourd’hui, le dynamisme et l’ambition du groupe pourraient bien le mener à explorer d’autres contrées et en faire l’un des plus importants investisseurs hôteliers de l’hémisphère Sud.

Minor International peut se féliciter d’avoir été en mesure de tisser sa toile au fil des années pour s’imposer comme un acteur majeur du marché thaïlandais, puis de l’hémisphère Sud. Minor Hotels Group s’affirme en tant qu’hôtelier positionné sur le segment haut de gamme, avec ses enseignes Anantara et Avani, tout en s’investissant dans des partenariats auprès des opérateurs hôteliers internationaux tels que Four Seasons ou Marriott. C’est grâce à cette stratégie de croissance que le groupe thaïlandais a croisé la route des marques Oaks ou Elewana, lui permettant d’étendre son réseau aux continents africain et australien. Nul doute qu’il reste encore de nombreux atouts dans les manches de Minor Hotels, qui l’aideront dans la poursuite de sa croissance sur le marché international. Un parcours ambitieuxMinor International voit le jour en Thaïlande en 1978, sous l’impulsion de William Ellwood Heinecke, né aux Etats-Unis mais qui a choisi la Thaïlande pour mener ses affaires à bien. Il donne tout d’abord naissance à Royal Garden Resorts, fondé dans un hôtel de Pattaya. Rapidement, le groupe se diversifie et étend ses activités avec l’inauguration de Royal Food Group en 1980, débutant par l’ouverture d’une pizzeria, puis avec le développement en Thaïlande de la marque de glace américaine Swensen à partir de 1986. En 1988, Royal Garden Resorts fait son entrée en bourse, acquérant une réelle position en tant que groupe d’investissement et une visibilité plus large. Le groupe poursuit durant plusieurs années ses investissements dans la restauration et l’hôtellerie, pour finalement lancer en 2001 ce qui deviendra la marque phare de Minor Hotel Group, Anantara. Cette dernière débute par la conversion de l’hôtel 5 étoiles Royal Garden Village Hua In, qui sera le fer de lance de la nouvelle marque de luxe. Autre date importante, 2005 marque le changement de nom de Royal Garden Resort en Minor International, soit l’appellation du groupe détenant Minor Hotel Group telle que nous la connaissons aujourd’hui. Par ailleurs, tandis que jusqu’alors le développement des activités du groupe s’était concentré sur la Thaïlande, l’ouverture d’un restaurant au Koweït dès 2003 témoigne déjà de l’ambition de Minor de s’étendre à l’International. Auparavant,  le groupe avait notamment diversifié ses modes d’opérations en Thaïlande, nouant des partenariats auprès d’opérateurs internationaux en tant que propriétaire, comme au JW Marriott Phuket Resort & Spa. Puis vient une période d’effervescence pour Minor, effectuant de nombreux investissements dans des groupes tels que Serendib Hotel Limited au Sri Lanka en 2007, Elewana Africa en 2008 ou l’acquisition à 80% de l’Avani Katalura en 2008, au Sri Lanka encore, qui devient le tout premier hôtel de la marque Avani.  2011 voit également Minor racheter Oaks Hotels and Resorts, chaîne hôtelière australienne.En parallèle, le groupe développe de nouveaux hôtels Anantara et finit par étendre sa marque de luxe de la Thaïlande vers le reste de l’Asie, le Moyen-Orient et l’Afrique : ainsi la marque est présente dès 2006 aux Maldives et dans les Emirats, puis au Vietnam, en Chine et en Indonésie, et enfin au Cambodge et au Mozambique depuis 2013. Par ailleurs, la marque Avani est quant à elle implantée au Vietnam, en Malaisie et au Sri Lanka, et bientôt en Thaïlande avec la conversion de l’Atrium Bangkok. Au total, la marque Anantara comptait 32 établissements pour 3 665 chambres mi-2014, tandis qu’Avani en recensait 14 pour 2 642 chambres. Le développement de la première des deux marques se poursuit en 2014, avec l’ouverture de nouveaux hôtels en Thaïlande, à Doha au Qatar et à Sichuan en Chine au printemps, puis à l’Ile Maurice, ainsi qu’à Chongqing et Zheijiang en Chine au cours de l’année. Par ailleurs,  deux autres hôtels Anantara ouvriront encore en Chine en 2015.La diversité comme force de développementMais si le groupe Minor International affirme compter aujourd’hui plus de 118 hôtels pour 14 701 chambres, c’est aussi car il faut prendre en compte le fait que Minor est propriétaire, gestionnaire, ou engagé dans des accords de joint-venture dans de nombreux hôtels opérés par d’autres grands groupes, ce qui lui permet d’être présent dans un nombre toujours plus important de pays. Ainsi Minor est propriétaire majoritaire de 21 hôtels de luxe, parmi lesquels le St. Regis Bangkok, quatre établissements Four Seasons en Thaïlande, ainsi qu’un JW Marriott Resort & Spa à Phuket et le Pattaya Marriott Resort & Spa. Les contrats de joint-venture ont par ailleurs permis au groupe de s’installer aux Maldives avec 2 hôtels Anantara ainsi que le Niyama by Per Aquum et le Naladhu Maldives by Anantara, au Kenya et en Tanzanie avec 7 hôtels sous enseigne Elewana, au Mozambique avec Radisson Blu, et enfin au Sri Lanka à travers deux établissements de son partenaire Serendib Leisure. De plus, le groupe gère sous contrat de management plusieurs hôtels Anantara en Thaïlande et en Chine, un établissement Elewana en Tanzanie, et deux hôtels de Per Aquum aux Emirats et aux Maldives. Enfin, l’acquisition de 100% des parts de la chaîne australienne Oaks Hotels and Resort Limited en 2011 a permis au groupe Minor d’être à la tête de la gestion de 44 établissements totalisant plus de 5 800 chambres en Australie, en Nouvelle-Zélande et à Dubaï. Dernièrement en 2013, Minor Hotel Group a signé un partenariat avec Rani Investment, nouvelle étape dans la stratégie du groupe pour s’implanter en Afrique de l’Est. Il est présent en tant que propriétaire, co-investisseur ou gestionnaire, de près d’une trentaine d’hôtels dans cette région, en Tanzanie, au Kenya, aux Maldives, au Mozambique, en Zambie, en Namibie, au Botswana et au Lesotho. Le groupe devrait en effet finaliser au quatrième trimestre 2014le rachat de parts dans huit hôtels africains pour 61,4 millions de dollars.Après l’Asie du Sud-Est, puis l’Asie au sens large et l’Océanie, Minor Hotels Group s’étend en Afrique et devient un investisseur et opérateur de poids dans l’hémisphère Sud.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?