Accéder au contenu principal

Opérations

L’activité MICE à Paris Ile-de-France reprend des couleurs

Le premier semestre 2022 rime avec reprise pour le secteur du tourisme d’affaires francilien, toutefois l’activité n’a pas encore retrouvé les niveaux d’avant la crise sanitaire. Bilan de santé de ce secteur particulièrement touché par la pandémie.

La reprise significative de l’activité MICE constitue un signal fort, même si cette dernière demeure en-deçà des niveaux pré-pandémiques. Néanmoins les effets de la crise sanitaire se font encore ressentir bien qu’aucun salon n’ait été annulé au cours du semestre écoulé. Dans ce contexte, les pouvoirs publics ont décidé de favoriser le retour des exposants et des top acheteurs à travers un financement de 100 millions d’euros.

Comme le dévoile les chiffres communiqués par la CCI Paris Ile-de-France, l’impact de la crise était encore palpable au cours du premier trimestre de l’année. Si aucun salon n’a été annulé, la perte de retombées économiques pour le territoire s’élève malgré tout à 564 millions d’euros. Le montant des ventes non réalisées par les entreprises dépasse quant à lui les 2 milliards d’euros. Des pertes conséquentes qui s’expliquent par le nombre de visiteurs et d’entreprises qui ont annulé leurs venues, respectivement 1,1 million et 10 700.

Ces résultats dénotent toutefois une certaine amélioration au regard de 2020 et 2021. En effet, l’évènementiel a connu 18 mois de quasi-inactivité depuis mars 2020, avec une reprise en demi-teinte sur le dernier quadrimestre de l’année passée. Au global, sur l’ensemble de l’année 2021, l’activité des salons est toujours loin des niveaux de 2019, mais est néanmoins meilleure qu’en 2020.

En 2021, 212 salons se sont tenus dans les 21 principaux sites d’exposition et de congrès franciliens. Ils ont accueilli 2,1 millions de visiteurs et 31 900 entreprises exposantes. Néanmoins, ce sont 5,8 millions de visiteurs et 73 200 entreprises qui ne sont pas venues, engendrant une perte de retombées économiques pour le territoire de l’ordre de 3,2 milliards d’euros. Également, près de 15 milliards d’euros de ventes non réalisées par les entreprises.

La reprise des congrès a connu également des difficultés, la plupart des congrès s’étant tenus au second semestre 2021 avec de nombreux reports du premier au second semestre. Selon l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris, la région Île-de-France a ainsi accueilli 331 congrès et plus de 534 200 congressistes. Les manifestations corporate ont connu une reprise plus intense sur un peu plus de 3 mois tandis que les spectacles, manifestations culturelles & sportives et les examens & formations ont enregistré une nouvelle diminution de leur activité en 2021. Enfin, les évènements divers ont presque retrouvé leur niveau d’activité d’avant crise.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?