Accéder au contenu principal

Entretiens

[Vidéo] L’hôtellerie est un métier où il faut se remettre en question tous les jours

Olivier Pelat, fondateur d'Européquipements, passionné par le secteur, investi dans son métier; partage sa vision et ses aspirations. Extraits de son entretien avec Vanguélis Panayotis, CEO de MKG Consulting.

Que fait Européquipements ?

Je revendique le fait d’être une entreprise familiale ce qui me donne une plus grande indépendance. Nous sommes plus astucieux, plus judicieux, plus réactifs. Nous pouvons donc être beaucoup plus performants en matière de promotion et surtout d’un point de vue qualitatif. Je peux prendre la décision de baisser légèrement ma marge pour que le projet soit bien mieux. Avec les exigences environnementales, de coûts et de rentabilité, il faut de produits optimums pour être parmi les meilleurs.

Qui sont les personnes qui vous ont inspirées dans votre parcours ?

Jean-Claude Luttmann (ancien co-président de la branche hôtellerie économique d’Accor NDR) m’a mis le pied à l’étrier. Il avait une vision très audacieuse de développement, il voyait des choses que les autres ne voyaient pas.

J’ai ensuite appris à connaître Paul Dubrule et Gérard Pélisson d’une intelligence très fine avec deux personnalités très différentes.

L’histoire du Mercure Référence Porte de Pantin

Nous avons signé cet hôtel en mars 1989 pour une ouverture en septembre 1990. A l’époque, on construisait beaucoup plus rapidement qu’aujourd’hui. Nous avons ensuite revendu cet hôtel que j’ai racheté.

Quels sont vos rêves ?

J’avais le rêve d’un hôtel à Venise. J’aimerais ouvrir un deuxième hôtel là-bas. Mon prochain rêve serait d’avoir un très joli boutique hôtel dans Paris. Je voudrais ouvrir à Paris un hôtel comme le Papadopoli. Que je fasse un hôtel au bord du périphérique où à Venise je le fais exactement avec la même passion.

Pour moi un hôtel ce n’est pas un produit financier, c’est un produit de commerce, d’accueil, d’hospitalité.

Nous faisons actuellement du greet de 200 chambres Porte de la Chapelle, chaque chambre sera faite avec la même passion et la même attention que j’ai porté à Venise.

Quelle est votre vision de l’évolution des marques et des produits hôteliers ?

Je n’aime pas ce qui est normée. Nous avons refait de fond en comble l’ibis budget Porte de la Chapelle mais hors norme. Cela nous a valu de très bonnes notes de la part de nos clients. Porte de la Chapelle, nous investissons 6 millions d’euros de travaux pour un très beau projet de rénovation.

Ceux qui pensent que l’hôtellerie est un long fleuve tranquille, je les invite à venir me voir, à faire un stage dans un établissement hôtelier. Nous avons de nombreuses contraintes structurelles mais aussi conjoncturelles avec par exemple le Coronavirus ou encore les manifestations et les grèves plus tôt dans l’année. L’hôtellerie est un métier où il faut se remettre en question tous les jours. En ce posant ces questions, comment faire pour être plus attractif que les autres ? Comment faire pour parer à tous ces éléments conjoncturels ?

Il faut sans cesse s‘interroger et améliorer les produits.

Retrouvez l’entretien dans son intégralité ICI.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?