Accéder au contenu principal

Destinations

Les destinations livrent leur plan d’action touristique 2023

2023 sera durable ou ne sera pas, la prise de conscience est désormais faite et les territoires renforcent leurs actions pour un tourisme a impact positif. Ainsi Auvergne Rhône-Alpes Tourisme et Marseille Office de Tourisme des Congrès entendent accompagner le secteur vers des objectifs à court, moyen et long terme sans jamais perdre de vue ce prisme. Avec pour Marseille, une volonté de mettre les habitants au cœur de la démarche.

Elément central de toute destination touristique : la data. Qui sont les clients ? Quelles sont leurs attentes ? Quand viennent-ils ? Combien dépensent-ils et pourquoi ? Comment perçoivent-ils la destination ? Autant d’interrogations cruciales pour rester compétitifs mais complexes à traiter compte tenu de la longueur de la chaine de valeur du tourisme.

Auvergne Rhône-Alpes Tourisme et Marseille Office de Tourisme des Congrès placent tous les deux l’observation et la donnée parmi les axes forts de leur stratégie 2023. En région AURA ce sont les études clients, les enquêtes de conjoncture, l’hébergement locatif, les groupes enfants et l’investissements qui seront étudiés en partenariat avec les territoires qui le souhaitent.

Si l’on resserre la focale, côté Marseille le travail d’observation se révèle logiquement plus opérationnel avec des outils déployés pour avoir une visibilité parfaite du côté des hôtels et résidences que ce soit sur les performances passées et les taux de remplissage mais également un partenariat pour scruter les flux de visiteurs à travers leurs données mobiles et un dispositif en partenariat avec les professionnels du MICE. L’office de tourisme ayant un rôle fort dans l’activité congrès.

Pour Marseille : « L’observatoire a pour objectif d’apporter un éclairage sur l’activité touristique de Marseille autour des axes suivants :

  • L’analyse économique transversale : consommation touristique, retombées économiques et emplois dans le tourisme
  • L’analyse de l’offre : hébergements, transports, culture, événementiel, activités…
  • L’analyse de la demande : fréquentation, profils et pratiques des clientèles touristiques »

Côté filière en Auvergne Rhône-Alpes, ce sont le tourisme gourmand et l’œnotourisme, le tourisme urbain, le tourisme de savoir-faire, les sites emblématiques et le Grand Projet La Vallée de la Gastronomie – France qui seront privilégiés. A cela s’ajoutent toute la filière outdoor (itinérance, parcs naturels, routes européennes et bien être thermal) ainsi que les sports d’hiver.

Les deux entités entendent continuer à capitaliser sur les synergies entre partenaires pour promouvoir la destination. Ainsi Marseille s’associait en 2022 à la campagne On a Tous besoin de Sud initiée par le Comité Régional du Tourisme.

Le pôle développement durable a obtenu le label Destination Innovante et Durable et a fait entrer l’office au conseil d’administration d’ATD. Il est par ailleurs engagé dans une certification ISO 20121. Un axe également prioritaire côté Auvergne- Rhône-Alpes avec notamment le fonds essentiem qui permet d’engager des actions d’intérêt général sur les territoires. Le guide en ligne collaboratif partir-ici.fr a également pour vocation de valoriser un tourisme respectueux des territoires et de l’environnement.

Côté CRT, l’action de formation est également fortement appuyée avec le dispositif Trajectoire qui doit permettre une plus grande professionnalisation des acteurs du territoire. Le plan d’action 2023 porté par AURAT s’inscrit bien entendu dans le cadre du plan tourisme 2022-2028 porté par la région autour de 5 axes :

  • Soutenir les aménagements touristiques dans cinq filières d’excellence (Pleine nature, Montagne durable 4 saisons, Itinérance et grandes randonnées, Thermalisme et pleine santé, Gastronomie et œnotourisme)
  • Poursuivre son accompagnement en faveur de ses sites touristiques emblématiques
  • Financer les hébergements touristiques
  • Être à la pointe de l’innovation touristique en s’ouvrant à de nouvelles thématiques
  • Répondre aux enjeux liés à l’emploi et au handicap

Au bord de la Méditerranée, quatre axes prioritaires ont été choisi :

  • Observer avec l’objectif d’innover, d’anticiper et de mutualiser
  • Accueillir avec un fort travail sur le é-reputation des sites touristiques afin de retrouver une note supérieure à 8 pour l’ensemble des acteurs du territoire ainsi que l’ouverture de 10 espaces d’accueil hors les murs en 2023
  • Promouvoir et communiquer dans une optique vertueuse de privilégier le remplissage hors saison et de cibler les publics prioritaires
  • Fédérer autour du Global Destination Sustainability Index
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?