Accéder au contenu principal

Actualités

La nouvelle organisation opérationnelle Accor en Europe met les marques en avant

La force des marques hôtelières apparaît comme la meilleure réponse à plusieurs défis qui se présentent au 1er groupe hôtelier européen. Accor met donc en place une nouvelle organisation opérationnelle sur la zone Europe, qui privilégie la prédominance des familles de marques. Chaque nouveau patron de marques aura pour objectif de renforcer le modèle économique de chacune et d'assurer son développement en coordination avec les territoires nationaux.

"On n'a jamais vu un décathlonien devenir champion du monde dans l'une de ses disciplines sportives", explique Yann Caillère, Directeur général délégué du groupe Accor, en charge des Opérations. "Nous visons la première place pour chacune de nos marques et c'est ce qui justifie une nouvelle organisation opérationnelle en Europe". Cette réorganisation concerne 15 pays, regroupés en quatre zones majeures d'Europe du Nord, du Sud, centrale et France, qui a elles seules représentent plus de 50% du parc mondial du groupe, soit près de 2 000 hôtels et 215 000 chambres. Elle concerne 8 marques hôtelières, regroupées en quatre familles avec un patron à la tête de chacune d'entre elles. Chaque patron pourra s'appuyer sur 4 adjoints fonctionnels en charge du Marketing, des Ressources humaines, du Contrôle de gestion et des Standards techniques. Suivant la taille de son réseau, il s'appuiera en plus sur les patrons de zones géographiques quand chacune a atteint la taille critique sur la famille de marques concernées.En parallèle à cette organisation qui s'inspire de la business unit Sofitel, qui a développé une forme d'autonomie au sein du groupe Accor, plusieurs fonctions supports restent pilotées au niveau du siège pour éviter des dispersions d'énergie et des incohérences entre zones géographiques. C'est le cas de la fonction Ventes et Distribution, dont les acteurs de terrain restent attachés à la direction de Jean-Luc Chrétien, et c'est le cas de la fonction Revenue Management, pilotée depuis le siège par Agnès Roquefort.Les quatres nouveaux patrons de marques pour l'Europe sont : _ _ Chacun de ces patrons de marque aura dans son équipe des responsables qui auront une seconde casquette : celle d'être le patron multi-enseignes de leur pays d'implantation. Christophe Alaux,outre la direction Europe de Mercure et MGallery, conserve d'ailleurs la haute main sur la France._ C'est à la fois toute la subtilité et la difficulté de cette nouvelle organisation de faire cohabiter deux fonctions : la responsabilité de conduire le destin d'une ou plusieurs marques sur un territoire européen ; et la gestion opérationnelle des fonctions support pour toutes les autres enseignes sur ce même territoire national. La justification étant qu'il y ait toujours un interlocuteur Accor dans chaque pays pour des raisons administratives ou pratiques._ "Cette organisation va conduire chaque patron européen à se focaliser davantage sur sa famille de marques et à ouvrir les yeux sur tout l'environnement qui la concerne en termes de concurrence, de clientèle, d'évolution du produit. J'attend d'eux qu'ils soient les moteurs d'un renforcement du modèle économique de leurs marques pour les rendre encore plus performantes et atteindre le premier rang", insiste Yann Caillère._ Malgré cette nouvelle organisation, les passerelles sont maintenues entre les marques pour que les équipes, qui seront davantage dédiées qu'auparavant à une marque, puissent néanmoins évoluer au long des carrières individuelles vers d'autres enseignes.Les patrons de marques seront les interlocuteurs privilégiés des 400 franchisés aujourd'hui à la tête de plus de 1 000 établissements dans les 8 marques, pour faire partager les opportunités de développement et les "best practises" développées sur l'ensemble du territoire européen.La mise en place de cette nouvelle matrice ne concerne directement qu’une cinquantaine de cadres du groupe, dont les attributions vont être redéfinies et les responsabilités redécoupées. Elle nécessitera sans doute une plus grande souplesse intellectuelle entre la focalisation de l’esprit sur la marque - le cheval de bataille d’Accor pour s’imposer face aux concurrents et à la distribution - ; et la gestion fonctionnelles au quotidien des opérations qui concernent toutes les enseignes présentes sur un territoire national.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?