Accéder au contenu principal

Entretiens

Karim Soleilhavoup - Le Groupe Logis Hôtels : Quelles perspectives ?

Entretien avec Karim Soleilhavoup, CEO du Groupe Logis Hôtels. Une discussion avec Vanguélis Panayotis, CEO MKG Consulting.

Pouvez-vous nous raconter comment s’est passé cette rentrée ?

Karim Soleilhavoup : Nous avons à la fois envie de « rire » et de « pleurer ».

Rire car l'activité a été extrêmement bonne. Nous avons eu un été 2021 en progression de 32% par rapport à l'été 2019, qui est la dernière année de référence. Et des vacances de la Toussaint qui sont à +30 % par rapport à l’année 2019.

C'est un vrai succès pour nous. Fin octobre, nous avons retrouvé le niveau de chiffre d'affaires des dix premiers mois de 2019 à la centrale de réservation. Nous avons gagné des parts de marché. Notre concept, nos hôtels et nos 2000 expériences uniques plaisent.

Mais, nous avons des hôteliers qui sont en choc post-traumatique. Ils ont cru tout perdre avec la COVID-19, parfois sur plusieurs générations.

Votre configuration était complètement adaptée afin d’augmenter les curseurs sur la partie loisirs. Avez-vous vu ce segment se renforcer pour votre réseau ?

Karim Soleilhavoup : Nous avons gagné trois types de part de marché :

  1. Les OTAs. Nous avons développé les réservations directes, soit avec la centrale de réservation logishotels.com, soit dans les hôtels.
  2. La clientèle d’affaire. Nous avons réussi à la conquérir pendant les phases de confinement. Autrement dit, tous les techniciens, les commerciaux et la logistique qui continuaient de chercher des établissements où ils pouvaient manger et dormir. Nous sommes à +4%, +15 %et +20% sur le segment corporate individuel.
  3. En loisirs. Je pense que la taille humaine, plus petite taille de nos établissements, a rassuré la clientèle domestique et familiale, mais également internationale. À titre d'exemple, nous avions 33 % de clients internationaux cet été. Les Belges sont devenues notre première clientèle internationale.

Logis est historiquement une hôtellerie rurale, mais aujourd'hui c'est également urbain. Pouvez-vous nous en dire plus concernant cette évolution ?

Il y a Logis Hôtels, la marque et le groupe Logis Hôtels.

Aujourd'hui, le groupe se compose de six marques, dont deux marques urbaines : Citotel et Urbanstyle. Nous avons un peu plus de 20 hôtels Urbanstyle et nous continuons de développer de nouveaux services, comme le coworking où nous pilotons déjà 60 sites.

Avez-vous eu un retour d’expérience sur la partie coworking ?

Karim Soleilhavoup : Il faut s'adapter à la clientèle. L'intérêt pour nous, c'est que notre clientèle rentrait déjà dans nos établissements et pas seulement que pour dormir. Nos voisins sont habitués à rentrer dans nos hôtels pour se restaurer ou prendre un café. Nous ne faisons que renforcer cet asset qui est le nôtre historiquement.

Quels sont vos enjeux, vos projets et/ou vos nouveaux concepts ?

Karim Soleilhavoup : Nous avons deux grands enjeux :

  • L'internationalisation. Nous avons commencé au Québec et nous allons également nous renforcer en Europe du Sud avec des partenariats de distribution.
  • Le Premium. Nous devons avoir de très belles marques, car le beau fait vendre. Nous travaillons d'arrache-pied sur des nouvelles marques premium.

Allez-vous continuer de développer les Logis Insolites ?

Karim Soleilhavoup : Objectivement, nous sommes beaucoup moins bons à ce sujet. Nous savons très bien vendre de l’hôtellerie. Mais nous réfléchissons et regardons beaucoup les concepts d'appart’hôtel. Il y a une partie de l'hôtellerie qui se réinvente avec un mix appartements et hôtels, y compris dans l'espace rural. Cela correspond aussi à cette demande de lieux plus conviviaux avec l’autonomie et l’espace des appartements.

Quelles sont les remontées terrain ?

Karim Soleilhavoup : Les freins à cette relance et le côté paradoxal, c’est que nous avons eu un énorme succès. La clientèle adhère totalement au concept et l'évolution de celui-ci. Mais, nous n’avons pas assez de personnels pour accompagner cette croissance et des établissements sont obligés de fermer certains services. Ils ne peuvent pas accueillir la clientèle qui veut dépenser une partie de cette épargne accumulée dans ces établissements.  

Concernant les PGE, tu as des situations hétérogènes dans un réseau de 2 300 hôtels. Les très bons vont ressortir meilleur et ceux qui étaient déjà en difficulté, le seront toujours. La bonne nouvelle, c'est qu'ils sont toujours là ! Nous nous devons les accompagner et les aider à sortir de cette crise.

Le dernier sujet, c’est celui de l'endettement. Nous devons absolument trouver une solution pour que nous puissions garder cette capacité de réinvestissement et de modernisation de nos outils.

Pouvez-vous nous parler des différentes démarches et labels que vous avez obtenus sur le sujet de la RSE ?

Karim Soleilhavoup : Nous avons pris le train de la RSE en retard. Mais nous avons chaussé nos bottes de sept lieues et nous avons mis en place quelques initiatives avant la COVID-19. Par exemple, nous sommes le seul groupe hôtelier français qui est partenaire de l'ADEME pour déployer le fond tourisme durable. Dans le cadre de « France Relance », le fond tourisme durable, c'est 50 millions d'euros qui ont été fléchés vers plutôt les TPE/PME en espace rural.

Nous travaillons au quotidien sur l'accélération de la transition environnementale et sur un maillage de bornes électriques. A date, peu importe où tu es y compris en plein cœur de Paris aujourd'hui, tu as un établissement du groupe Logis Hôtels. En 2024, nous souhaitons donc être le premier maillage de bornes électriques en France.

Que proposez-vous aux jeunes en termes d'attractivité ?

Karim Soleilhavoup : Nous souhaitons donner du sens à tous ces jeunes qui se disent « l'hôtellerie, la restauration, ce sont des métiers de passion, des métiers formidables ».

D'où nos enjeux de RSE et notre approche un peu différente du monde de l'hôtellerie et de l'accueil client. Nous voulons leur donner des perspectives.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?