Accéder au contenu principal

Enquêtes

Comment adapter l’offre hôtelière aux besoins de la clientèle chinoise ?

Alors que le nombre de touristes chinois ne cesse de croître d’année en année et que les groupes hôteliers mondiaux trouvent progressivement leur partenaire pour conquérir l’Empire du Milieu, les hébergements touristiques cherchent à proposer une offre en accord avec les attentes de ce profil de clients.

In the last decade, Chinese tourism has grown continuously, making China the number one supply market of visitors worldwide. A new record was reached in 2014, when nationals made more than 100 million trips abroad, versus just 10 million in 2000, according to data published by the World Tourism Organization (WTO). Numerous, visitors from the Middle Empire are also spendthrifts. In 2014, close to 163 billion dollars (1,000 billion yuans)poured out of their wallets and into the tourism industry, according to the Chinese Minister of Commerce Gao Hucheng. With its strong touristim potential, particularlly that of its capital, France is one of the first destinations to benefit from the growth in arrivals from China. Recent measures to accellerate the issuance of visas to this clientèle Further boosted Chinese tourism in in France. The number visas delivered to Chinese people lept by 61% in 2014, according to figures published by the Minister of Foreign Affairs, and the number of arrivals from Asia increased by 16%. As the first affected by this rise in Chinese tourism, hoteliers have been seeing a densification of the flux of visitors in recent years, while Paris and a few other major French cities are the most affected. This trend is confirmed by results of a survey by Hospitality ON, with Olakala. 42% of hoteliers questioned have observed an increase in the number of Chinese clients at their properties for the past few years, while 51% talk more about stability. Avez-vous observé une augmentation du nombre de Chinois dans votre établissement au cours des dernières années ?

In light of this phenomenon and the breadth it should expand to over the next few years, 43% of hoteliers resoponding to the survey have decided to adapt their offer and services to the consumer habits of this customer profile. Chinese tourists have very particular expectations as far as tourist accommodations are concerned, ranging from WiFi, to meet the needs of these hyper-connected clients, to kettles in rooms.According to the vast majority of those interviewed by Hospitality ON, this adaptation involves the hiring of Chinese speaking personnel, or, at least basic vocaabuary for greetings and sensitization of eployees with regard to employee to the codes to the Chinese culture. For many, linguistics also concerns the written thus the translation of informative documents and other menus in Chinese. This aspect is particularly importante when the hotel welcomes individual Chinese visitors (while the presence of interpreters facilitates understanding when it comes to groups comprehension in the case of groups); certains hoteliers that do not have Chinese speaking personnel thus hire extras at certain times of day. Undoubtedly different instant translator systems  es de traduction instantanée ou interprétariat à distance pourraient se développer à l'avenir.D'autres hôteliers, représentant également une part importante des répondants, proposent une offre de Food & Beverage spécifique, notamment souvent en ce qui concerne les petits-déjeuners (avec du riz). Certains d'entre eux vont jusqu'à faire des efforts sur les menus des restaurants et suggérer une offre de restauration alternative plus économique, comme les soupes lyophilisées chinoises. Il est en effet important de noter que l'alimentation ne fait pas partie des postes de dépenses prioritaires des chinois lorsqu'ils voyagent, ceux-ci privilégiant les visites et le shopping de souvenirs à rapporter dans l'Empire du Milieu. Enfin, les attentions portées sur les détails se font plus nombreuse dans les relations entre hôteliers et touristes chinois, comme l'installation de chaînes de télévision chinoises, la mise à disposition de bouilloires et d'eau chaude à tout moment de la journée (y compris au restaurant) et de la nuit, avec une sélection de thés chinois, ou encore la présence de pantoufles ou de sets dentaires dans les chambres. Les hôteliers les plus actifs nouent également des partenariats avec les acteurs locaux, notamment les agences de voyages et tour operators, mais aussi les sites internet équivalents locaux de booking.com ou Tripadvisor, tels que CTrip ou Lianorg.Si les professionnels du tourisme cherchent à s'adapter aux besoins de ces touristes de plus en plus nombreux et à leur être plus agréables, les visiteurs chinois en font de même : après avoir édité un guide des bonnes manières à l'usage des touristes chinois en 2013 (recommandant notamment de ne pas se mettre les doigts dans le nez, de ne pas cracher ou jeter ses détritus), les autorités chinoises ont récemment annoncé la création d'une "liste noire" des touristes impolis. Pour ne pas que les manières de certains nuisent à l'image du peuple chinois, l'Administration nationale du tourisme (ANT) a en effet l'intention de créer une banque de données des touristes fauteurs de troubles dont les noms seront transmis à la police, aux douanes et même aux banques... Dans ce contexte, les touristes chinois pourraient bien être les plus polis de tous dans les années à venir : il n'appartient qu'aux hôteliers de leur rendre la pareille, pour les accueillir toujours plus nombreux et plus satisfaits !

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?