Accéder au contenu principal

Enquêtes

Comment appréhendez-vous l’économie collaborative ?

Alors que la notion d’économie collaborative fait son apparition dans les débats qui animent aujourd’hui l’industrie hôtelière, Hospitality ON a recueilli l’avis des professionnels sur ce nouveau modèle de consommation et son application au secteur de l’hébergement.

Airbnb, Booking, Couchsurfing...Certains termes laissent un goût amer dans la bouche des hôteliers. La location d'appartements entre particuliers fait partie avec le covoiturage et le couchsurfing de cette nouvelle économie qu'on appelle collaborative. Cette dernière a pris un essor considérable depuis le développement d'internet et des réseaux sociaux. Mais est-elle vraiment destinée à s'installer durablement dans le secteur de l'hébergement ? Pour le savoir, MKG Hospitality et Olakala ont interrogé des professionnels de l'hôtellerie.

Le score est sans appel. 7 hôteliers sur 10 estiment que l'économie collaborative est durable. Pour beaucoup, elle résulte d'une prise de conscience collective de la génération Y (nés entre 1980 et 2000) qui se matérialise par des aspirations plus responsables et écocitoyennes. Il faut dire que la crise économique et le fort taux de chômage des moins de 25 ans favorisent l'esprit de partage et de solidarité."Le coût de la vie augmentant, les personnes ayant moins de ressources tentent de trouver des moyens de payer moins. D'autres le font par choix éthique pour dénoncer le système en place" nous déclare un hôtelier. Pour d'autres, la faute est à mettre à l'actif des professionnels du secteur qui n'ont pas su (ou voulu) enclencher une révolution de l'hôtellerie. "Les freins proviennent plutôt des institutions, des lobbies et des acteurs rétifs au changement" nous explique un sondé.Si tout le monde s'accorde à dire que l'économie collaborative type Airbnb résulte d'une situation économique difficile, trois hôteliers sur dix estiment qu'elle disparaitra une fois la croissance revenue. "L’homme est de nature individualiste" nous assure un hôtelier. D'autres penchent plus pour l'effet de mode. Or, la mode a vocation à mourir avec le temps. "Au niveau de l’hébergement, elle reste d'une part destinée à un public peu ou pas regardant, prenant un certain risque pour faire des économies, et donc pour qui le prix compte avant la qualité et le service" nous explique un professionnel qui pense que ces sociétés du web devront se professionnaliser à un moment donné avec toutes les contraintes que cela implique (normes de qualité, taxes, etc). Un autre hôtelier déclare :"elle ne sera pérenne que si elle s'inscrit entre personnes de même niveau social et ayant les mêmes valeurs humaines" et estime qu'elle ne touche que les jeunes. Selon notre enquête, 60 % des sondés estiment que l'économie collaborative s'adresse majoritairement à la génération Y. Les 40 % restants pensent en revanche qu'elle profite à toute les personnes ayant un budget limité. "Avec les réseaux sociaux, il y a de plus en plus d'interactions entre les générations. X et Y se mélangent" nous déclare un hôtelier.

A la question "comment considérez-vous l'économie collaborative ?" 35 % des professionnels estiment que l'offre est complémentaire à l'hôtellerie classique et qu'elle n'handicape pas le chiffre d'affaires de l'établissement. Les 65 % restants considèrent qu'elle concurrence leur propriété de manière directe ou indirecte. "L'économie collaborative dispose d'un socle d'acteurs et de relais désormais solidement implantés" nous déclare un hôtelier qui estime qu'Airbnb a encore de beaux jours devant lui. En tout cas, une chose est sûre, quand un client goûte aux joies du partage de bons plans sur internet, il ne peut plus s'en détourner : l'industrie du cinéma ou du disque en ont fait depuis longtemps l'expérience.

Vous aimerez aussi :

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?