plus

Airbnb : 4 annonces sur 5 à Paris sont illégales

1 min de lecture

Publié le 02/02/18 - Mis à jour le 17/03/22

Justice

80% des annonces des loueurs Airbnb ne respectent pas les normes d’enregistrement.

Depuis le 1er décembre 2017, le décret Airbnb impose aux loueurs de meublés touristiques d’acquérir un numéro d’enregistrement auprès de la mairie, qu’ils doivent faire figurer sur l’annonce. Ce procédé permet de contrôler que les hôtes respectent la limite maximale de durée légale de location, 120 jours.

D’après une enquête menée par Le Figaro, sur les 54 000 annonces étudiées, 45 000 d’entre elles soit 80% des annonces parisiennes ne respecteraient pas les consignes. La mairie se défend en précisant que le dispositif est récent et que le décret des sanctions n’a pas encore été rendu public.

Plutôt que de rendre obligatoire l’inscription du numéro d’enregistrement, l’entreprise américaine préférerait instaurer un compteur de nuitées et bloquer les réservations une fois les 120 jours de location atteints.  

Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?