Accéder au contenu principal

Actualités

Les bons comptes de la Compagnie Lebon

Détenue majoritairement par la famille Paluel-Marmont, la compagnie Lebon est active dans trois métiers, le capital investissement, l'immobilier et l'hospitalité à travers ses marques Esprit de France, pour l'hôtellerie, et Source d’Equilibre pour le thermalisme et le spa. La valeur de l'Actif Net Réévalué a fortement progressé avec des perspectives ambitieuses.

Cotée à la Bourse de Paris, la Compagnie Lebon est contrôlée à 59% par le groupe familial Paluel-Marmont aux commandes de l'entreprise depuis 1847. Au fil des années, la Compagnie s'est diversifiée dans trois domaines complémentaires : le capital-investissement (private equity), la promotion immobilière et l'Hospitality. A travers ses différentes activités, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 85 M€, stable par rapport à l'exercice 2014, et un résultat consolidé de 17 M€, en nette amélioration portée par les désinvestissements profitables du private equity. Pour Emmanuel Russel, directeur général du groupe, l'indicateur de performance d'une société qui se veut avant tout patrimonial est l'augmentation de l'ANR (actif net réévalué)  265 M€, soit 5,5% de hausse en un an, une création de valeur de 18 M€ et en phase avec le doublement annoncé de cet ANR tous les dix ans. La Compagnie Lebon dispose également d'un "trésor de guerre", 38 M€ mobilisables pour saisir rapidement les opportunités, comme ce fut le cas en 2015 avec la reprise au tribunal de commerce de l'hôtel Royal Garden à Paris (14 M€).Pour le secteur Hospitalité, piloté par Xavier Dupin, le développement s'opère désormais sur deux axes, une partie hôtelière avec les 10 hôtels en propre à Paris et Aix-en-Provence, et le réseau volontaire Esprit de France, qui compte 35 "demeures" supplémentaires à travers la France. Malgré les conséquences des attentats parisiens, Esprit de France a maintenu son activité avec un chiffre d'affaires de 25,4 M€ pour les 10 hôtels en propriété, soit 427 chambres en gestion. Le département finit l'exercice avec un résultat net part du groupe de 2,5 M€ (en léger retrait sur l'exercice précédent). Le chiffre d'affaires a été boosté par l'augmentation du périmètre (hôtel du Pigonnet à Aix-en-Provence, hôtels La Tamise et Royal Garden à Paris). Une stratégie digitale complètement revue en 2015 a permis de maintenir l'activité à travers des sites rénovés. 55% des ventes transitent sur le Net, 28% sur le site Esprit de France et 27% via les OTAs. Emmanuel Russel se dit particulièrement satisfait d'avoir gagné l'appel d'offre du groupe Fauchon pour constituer une joint-venture de développement et de gestion du premier établissement sous enseigne Fauchon. Situé sur l'actuelle site du magasin Baccarat, place de la Madeleine, il comprendra, début 2018, 54 chambres en 5* et un Café Fauchon de 150 couverts. L'objectif affiché est de parvenir à 700 chambres en gestion en 2018 avec une ou deux nouvelles acquisitions par an. Par ailleurs, après la reprise il y a deux ans de la station thermale de Brides-les-Bains, la Compagnie Lebon annonce le rachat à la municipalité d'Allevard de ses installations thermales (70 km de Brides) qui reçoivent 4 000 curistes par an. Outre le programme de 14 M€ prévu pour Brides les Bains, une rénovation sera à prévoir pour la nouvelle station dans les années à venir.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?