Accéder au contenu principal

Opérations

L’Allemagne enregistre un mois d’avril exceptionnel !

Avril 2005 devrait rester dans les mémoires comme un mois exceptionnel pour l’hôtellerie allemande. Le RevPAR progresse de 22,7% sous l’impulsion conjuguée du taux d’occupation (+8,1 points) et du prix moyen (+7,4%). Cologne et Düsseldorf, en particulier, affichent des performances record.

“Après une bonne année 2004 pour l’industrie touristique allemande, à l’issue de laquelle nous avons dépassé pour la première fois le seuil de 45 millions de nuitées étrangères, les premiers mois de l’année 2005 nous donnent de nombreuses raisons d’être optimistes”, se réjouit Petra Hedorfer, présidente de l’Office national du tourisme allemand. C’est lors de l’édition 2005 du German Travel Trade, qui s’est tenue cette année à Wiesbaden début mai, que l’ONT allemand a présenté ses premières prévisions pour 2005 ainsi que ses priorités en termes de promotion de la destination Allemagne. Les performances du mois d’avril confirment bien cette tendance et toutes les catégories sont concernées : la hausse du RevPAR est comprise entre 20% et 25% en 2, 3 et 4 étoiles. En ce début d’année 2005, les tendances constatées en 2004 se poursuivent. Ainsi, les marchés émetteurs traditionnels des Etats-Unis et du Japon se renforcent. La clientèle asiatique de manière générale est en forte croissance. On note également une plus forte présence des touristes en provenance d’Europe de l’Est, notamment de Pologne, de République tchèque et de Russie.Néanmoins, la tendance est à l’optimisme et la fin de l’année s’annonce bien. L’ONT table sur une hausse de 2% du nombre de nuitées de touristes étrangers pour l’ensemble de l’année. 2006 est bien évidemment attendu avec impatience par les hôteliers des 12 villes qui accueilleront les matches de la Coupe du Monde de Football. L’édition 1998 avait en effet permis à la France d’afficher une année record. On ne peut que souhaiter que les mêmes causes produisent les mêmes effets.Les acteurs du tourisme allemand ont toutes les raisons d’envisager l’année 2005 avec un bel optimisme… En premier lieu, le retour marqué de la clientèle d’affaires a fortement impacté les performances hôtelières de ce début d’année. Nihal Sam, directeur du Comfort Inn Frankfurt City Centre, explique ces bons résultats par un “positive thinking” : “L’économie va mieux et les perspectives sont bonnes. Notre dernier trimestre a été excellent avec des taux d’occupation en augmentation de 10% et des prix moyens eux aussi en hausse”. Par ailleurs, selon un récent rapport de l’International Congress & Convention Association, l’Allemagne se place désormais au premier rang européen des destinations de congrès et salons. Hanovre, Francfort, Cologne et Düsseldorf font en effet partie des villes les mieux pourvues en Europe en termes de surfaces d’expositions. Les performances record de Cologne et Düsseldorf sont la preuve de ce changement de rythme. ACologne la hausse du RevPAR atteint 142,1% en avril et à Düsseldorf l’indicateur progresse de 123% ! Interpack, le salon international des machines d’emballage, qui s’est déroulé du 21 au 27 avril à Düsseldorf, a accueilli 176 000 visiteurs et a ainsi dynamisé l’activité hôtelière de la région. Arnd Hagemeier, directeur de l’hôtel Acora Düsseldorf le confirme : “Même si la première semaine d’avril a été très calme à cause des vacances scolaires, les résultats d’avril sont excellents, le salon Interpack a fait grimper les prix”. Cologne, Essen, Dortmund ont également tiré bénéfice du surplus d’activité créé par Interpack qui s’est cumulé avec d’autres manifestations professionnelles de moindre ampleur mais également génératrices de nuitées.Ces performances exceptionnelles permettent désormais à l’hôtellerie allemande d’afficher une tendance à moyen terme nettement positive : sur 12 mois glissants, le RevPAR gagne 4,3% principalement soutenu par une hausse du TO de 2,1 points. Si la hausse du prix moyen est encore timide (+0.8%), c’est principalement parce que “sur certaines destinations où l’offre progresse plus vite que la demande, la pression concurrentielle est forte. Berlin notamment demeure un marché difficile”, précise Angelika Heyer, directrice de la communication de Steigenberger Hotels.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?