Accéder au contenu principal

Actualités

Maranatha Hotels lance un nouveau fonds d'investissement

A l'occasion de la convention annuelle Maranatha Hotels qui réunit les conseillers en gestion privée, Olivier Carvin, le P-dg du groupe, est revenu sur les avantages des différents produits d'investissement actuels, tout en dévoilant les grandes lignes du prochain fonds Finotel Premium, qui sera autorisé à collecter l'épargne publique.

Groupe investisseur propriétaire et exploitant, Maranatha Hôtels, né en 2000, est aujourd'hui à la tête d'un portefeuille de 24 établissements, soit 1 200 chambres, répartis sur un axe Marseille, Lyon, Paris, avec des incursions du côté de Montpellier et des Alpes françaises. Ces établissements ont été acquis via différentes modalités d'investissement, faisant jouer les fonds propres, mais aussi les partenariats avec le fonds 123 Venture, et des montages spécifiques avec des investisseurs particuliers désireux d'optimiser la gestion de leur fortune. C'est pour eux que Maranatha a conçu toute une gamme de produits d'investissements, qui exploitent les niches de défiscalisation, pour des rendements nets autour de 8%, avec garantie de rachat des participations en fin de parcours. Les fonds collectés servent à acquérir des établissements, murs et fonds ou fonds de commerce uniquement, pris en gestion par l'équipe de professionnels mise en place au fil des années. Les bons résultats d'exploitation servent notamment à rembourser les emprunts bancaires qui complètent les financements en capitaux propres et autorisent un effet de levier de 40% en moyenne. Ce sont ces 40% qui permettent de dégager les rendements restitués aux investisseurs.Aux conseillers en gestion, Olivier Carvin a annoncé le lancement en juillet, après l'octroi de l'agrément attendu par l'Autorité des Marchés Financiers, d'un nouveau fonds clos, Finotel Premium, qui pourra collecter l'épargne publique à hauteur de 35 millions d'euros. Ce fonds aura une durée de 7 ans, pendant lequel il va souscrire à 25 millions d'euros d'emprunts bancaires pour se donner une force de frappe de 60 millions pour 6 à 10 acquisitions d'établissements sur Paris, ou éventuellement dans une métropole régionale. Sur le même principe que les autres outils, les investisseurs (ticket minimal 15 000 euros), retrouveront leur investissement au bout des 7 ans, avec un rendement capitalisé sur la période, équivalent à 8 à 10% par an.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?