Accéder au contenu principal

Actualités

La Chine s'investit dans l'hôtellerie allemande et européenne

Les investisseurs chinois ont le vent en poupe en Europe. Après le rachat du Marriott Paris Champs Elysées, mais aussi des investissements à Madrid notamment, c’est le Steigenberger Deidesheim, en Allemagne, qui se voit passer sous pavillon chinois. Plus qu’un effet de mode, les transactions hôtelières avec ces groupes d’Extrême-Orient se multiplient depuis deux ans en Europe.

L'hôtel Steigenberger Deidesheim vient d'être racheté par un groupe chinois à la suite d'une transaction dont le montant n'a pas été divulgué. L'établissement se situe à Deidesheim, commune du sud-ouest du pays et étape de la Route des Vins allemande. L'hôtel 4 étoiles de 123 chambres dispose également d'un Spa et de huit salles de conférences, au cœur d'un environnement composé de vignobles et forêts. Ce n'est pas la première fois que des investisseurs chinois se placent à la tête d'un établissement allemand haut de gamme, le groupe New Century Tourism ayant déjà acheté les murs du Golden Tulip Offenbach Kaiserlei l'an dernier pour un montant de 9 millions d'euros. Et cette percée ne s'effectue pas qu'Outre-Rhin, la preuve en est avec les rachats récents du Marriott Paris Champs-Elysées (en savoir plus) et de l'Edificio España à Madrid (lire notre article), ou encore leur montée au capital de l'opérateur espagnol NH Hoteles (lire notre article). L'hôtellerie de l'ouest du vieux continent a ainsi connu diverses transactions notables suite à des investissements chinois ces 2 dernières années, regroupées dans notre diaporama :

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?