Accéder au contenu principal

Enquêtes

Investissement de rénovation : une équation épineuse

Alors que les nouvelles règlementations en termes d’accessibilité et de sécurité incendie poussent les hôteliers à réaliser de lourds investissements dans un contexte économique difficile, Hospitality ON s’est tourné vers les professionnels du secteur pour faire le point sur les travaux de rénovation réalisés en 2013, via un sondage réalisé avec Olakala.

En ce qui concerne leurs investissements de rénovation, les hôteliers sont actuellement partagés entre la difficulté du financement, dans un contexte économique morose (lire notre article sur le sujet), et l'obligation de mise aux normes imposée par l'entrée en vigueur des nouvelles règlementations, notamment en termes d'accessibilité et de sécurité incendie. 47% des hôteliers interrogés par Hospitality ON, via un sondage réalisé avec Olakala, affirment ainsi avoir investi davantage dans leur établissement en 2013, en raison d'obligations règlementaires (24% des répondants) ou pour améliorer leur produit (23% des répondants). A l'inverse, 45% des sondés estiment que leur montant d'investissement est en dessous de la normale à cause des difficultés de financement (17% des répondants) ou de l'incertitude d'activité (28% des répondants). Pour la majorité, 71%, le montant total de ces investissements ne dépasse pas les 100 000 euros par hôtel sur l'année, quelque soit sa taille. Les travaux de rénovation réalisés en raison d'obligations règlementaires tiennent une bonne place dans le montant total des investissements. Pour plus de la moitié des hôteliers interrogés, ils pèsent plus de 20% de l'ensemble des investissements, et ce pourcentage dépasse parfois les 80% (11% des répondants). Les résultats du sondage montrent également que les montants alloués aux rénovations de mise aux normes sont similaires tant en ce qui concerne l'accessibilité que la sécurité incendie. Pour un établissement indépendant de taille standard, chacun de ces deux postes nécessite un investissement compris dans une fourchette de 20 000 à 200 000 euros selon la nature des travaux à réaliser. Entre l'obligation de mise aux normes des établissements et la problématique du financement des rénovations dans un contexte économique compliqué, l'équation qui se pose actuellement aux professionnels n'est pas aisée à résoudre.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Register for free to Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?