Accéder au contenu principal

Entretiens

Elargir le prisme du rendement post crise sanitaire, quels leviers ?

Quelle attractivité du secteur hospitality par rapport aux autres filières d'investissement et pourquoi ? Quels leviers de création de valeur post crise ? Deux acteurs continuent à parier sur ce secteur : Laurent Fléchet, Chairman chez Primonial REIM et Dominique Ozanne Président Hova Hospitality leur vision partagée au Paris Asset Forum> hospitality.

Aujourd’hui, Primonial REIM gère des fonds d’investissement immobiliers dans 4 pays (France, Allemagne, Italie et Luxembourg) pour des clients qui sont des personnes physiques (SCPI ou OPCI) ou des institutionnels (caisses de retraite et assureurs). Si l’entreprise investissait au départ dans les bureaux avec un couple rendement-risque intéressant aux alentours de 6%, elle s’est diversifiée dans la santé en 2013.

Quel que soit le secteur, la première attente des clients est le rendement régulier et sécurisé. Pour honorer cette attente, Laurent Fléchet met en avant la nécessité d’engager des équipes qui viennent du secteur dans lequel on veut investir et d’atteindre rapidement une taille critique.

L’hôtellerie est une classe d’actifs sur laquelle Primonial REIM souhaite investir en France et en Europe sur le long terme puisque la durée de détention moyenne dans ces SCPI est supérieure à 20 ans.

Pour réaliser ses investissements, Primonial REIM a souhaité s’associer à Dominique Ozanne et HOVA Hospitality qui partage la vision et les premiers enseignements de la crise sanitaire : une hôtellerie économique, de loisirs et de plein air qui tire son épingle du jeu. Dominique Ozanne met en avant des opportunités liées à la géographie (Grèce, Portugal, Espagne, Royaume Uni) mais aussi au repositionnement d’actifs. HOVA Hospitality souhaite devenir un acteur plus global du secteur hôtelier en se positionnant sur des contrats de bail, de murs et fonds et de l’accompagnent d’opérateurs.

La crise a mis en avant la nécessité d’avoir des partenariats forts, aujourd’hui le secteur hôtelier « nécessite beaucoup de leviers pour créer de la valeur : comprendre le secteur, mettre en place des partenariats, exprimer la valeur immobilière d’un site et faire une mixité des usages sur un site hôtelier ». A la reprise d’un site, HOVA Hospitality doit être capable de faire un point sur le management, le changement de marque ou la rénovation de l’actif.

Aujourd’hui, Laurent Fléchet estime que « l’immobilier permet d’avoir une protection grâce aux baux et à leurs niveaux d’indexation ce qui n’est pas le cas de toutes les classes d’actifs ». Grâce à des relation dans la durée des choix de bons partenaires, une remontée d’inflation maitrisée de l’ordre de 3 à 4% sur quelques années ne devrait pas poser de problème. Aujourd’hui, Primonial REIM gère 31 milliards d’euros d’actif en Europe dont environ 900 millions dans l’hôtellerie) et dispose d’une capacité d’investissement de 3 à 4 milliards d’euros par an.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?