Accéder au contenu principal

Enquêtes

Carte du patrimoine Parisien en rénovation

Notre-Dame, Pompidou, Le Grand Palais… Le patrimoine culturel parisien attire des millions de visiteurs chaque année participant au rayonnement touristique de la capitale. Zoom sur des chantiers en cours.

Des chantiers faramineux

Parmi les plus importants chantiers de la capitale, celui du Grand Palais fait parti de ceux en tête de liste. 466 millions d’euros seront investis pour être entièrement rénové et être prêt à accueillir les épreuves d’escrime lors des Jeux Olympiques. Ses portes fermeront de décembre 2020 jusqu’au printemps 2023.

La tour Eiffel s’est vue entourée d’un mur de verre d’un montant de 35 millions d’euros afin d’améliorer sa sécurité. En parallèle un plan d’investissement de 224,5 à 300 millions d’euros pour rénover le monument jusqu’en 2023 sans le fermer est prévu. La Ville de Paris elle va investir 70 millions d’euros afin de transformer le périmètre autour de la Tour Eiffel qui s’étend du Trocadéro au Champ-de-Mars, en passant par les ponts d’Iena et Bir-Hakeim.

Autre grand chantier actuellement en cours, la Bourse de Commerce se métamorphose. Le fondateur de Kering (Gucci, Yves Saint Laurent, Boucheron…) François Pinault a investi 108 millions d’euros afin de transformer le bâtiment en musée d’art contemporain. L’ouverture est prévue pour la fin de l’année.

Intérieur du Grand Palais après sa rénovation Source : Lan architecture
Intérieur du Grand Palais après sa rénovation Source : Lan architecture

Les musées brillent de mille feux

Parmi les autres musées, celui de la Marine est actuellement en rénovation. Lors de son ouverture prévue en 2021, les visiteurs y découvriront des expositions sur l’aventure maritime.

Le musée Carnavalet qui retrace l’histoire de Paris accueille chaque année 450 000 visiteurs par an. Suite à un investissement de 43 millions d’euros, il devrait rouvrir ses portes à la fin de l’année.

Alors que le Centre Pompidou rénove entre autres sa « chenille » (entrée via un escalier roulant) , le musée de la Libération de Paris déménage. Il sera situé à la place Denfert-Rochereau, où la 2ème division blindée du général Leclerc arrivait depuis la porte d’Orléans en direction de son porte de commandement.  Via un investissement de 20 millions d’euros, les portes du musée devraient ouvrir le 25 août 2019, à l’occasion des 75 ans de la libération de Paris.

Enfin, à 500 mètres dans les sous-sols de la capitale, le musée des égouts est rénové. Lors de sa réouverture en 2020 ses visiteurs pourront suivre l’histoire de la ville, de Lutèce jusqu’à nos jours.

Musée du Carnavalet - Histoire de Paris. Source : François Chatillon Architecte
Musée du Carnavalet - Histoire de Paris. Source : François Chatillon Architecte

Les édifices religieux font la quête aux investissements

La ville de Paris est propriétaire de 96 édifices cultuels dont l’église St-Germain des Prés, l’église St-Sulpice et la Madeleine. Parmi ces édifices, certains voient leur construction remonter au XIIe siècle et participent fortement au rayonnement touristique de la capitale.

Notre-Dame de Paris et le Sacré-Cœur de Montmartre sont ainsi les deux sites touristiques les plus visités de la capitale avec près de 13 et 10,5 millions de visiteurs annuel. La Chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse (7ème arr.) est quant à elle devenue un lieu de pèlerinage très populaire avec près de 2 millions de visiteurs par an.

Pour la période 2015-2020, un plan destiné à la restauration des églises a été mis en place. La ville de Paris prévoit d’investir 80 millions d’euros et l’État apporte de son côté 11 millions d’euros.

A noter, que pour obtenir des fonds supplémentaires, les édifices se couvrent parfois de bâches publicitaire. L’église Saint-Augustin a ainsi été la première église parisienne à réaliser cette pratique : sur les 4,2 millions d’euros nécessaires à sa rénovation, 1,4 millions ont été apportés grâce à la publicité.

Vue sur le Sacré-Coeur depuis Notre-Dame
Vue sur le Sacré-Coeur depuis Notre-Dame

Si l’église La Trinité a reçue 13,6 millions d’euros pour notamment restaurer ses façades et La Madeleine 3 millions d’euros, le chantier du siècle est celui de Notre Dame de Paris. Au moins 100 millions d’euros seraient nécessaires pour restaurer la cathédrale qui ne l’a pas été depuis le XIXe siècle.

Pour trouver les fonds nécessaires, la fondation «Friends of Notre-Dame de Paris» a notamment été créée et vise les donateurs américains, réputés sensibles à l’état de la cathédrale grâce au succès du dessin-animé de Disney. Parmi les travaux déjà prévus, 2,1 millions sont investis pour rénover le sommet de la flèche. 11 millions d’euros vont être nécessaires pour la toiture, ses sculptures et la charpente au somment. Enfin la restauration du chœur du monument commencera en 2019 pour plus de dix ans pour un investissement de 7,5 millions d’euros.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?