Accéder au contenu principal

Opérations

Insertion professionnelle et défense des producteurs : Alain Ducasse donne l’exemple dans le Val d’Oise….

Lié au département du Val d’Oise où il a installé son école professionnelle et le siège d’Alain Ducasse Formation, le chef aux 19 étoiles Michelin, Alain Ducasse, propose un contrat moral à 1 femmes dans le cadre d’une opération pilote baptisée “15 femmes en avenir”. Ces femmes, toutes venues de Sarcelles, sans qualifications au départ vont suivre un parcours balisé pour décrocher un contrat de travail au sein des restaurants gérés par le groupe Alain Ducasse. Les candidates seront sélectionnées “sur leur motivation”, selon Fatiha Benatsou, préfète déléguée pour l'égalité de chances. Dès la mi-septembre, les cuisinières en devenir suivront une formation d’une durée d’un an, en alternance entre l'Institut des Métiers de l'artisanat de Villiers-le-Bel et l'un des dix restaurants d’Alain Ducasse, comme le Plaza Athénée (8e), le Jules Verne (7e) ou encore le Relais du Parc (16e). A l'issue de cette formation, celles qui obtiennent leur CAP seront embauchées par le Chef. “15 femmes en avenir” a été mis en place à l'initiative du député UMP du Val-d'Oise Jérôme Chartier, et sera développé grâce au partenariat entre la préfecture du Val d’Oise, la Chambre des métiers et de l’artisanat du Val-d’Oise, la Fondation Aéroport de Paris, Alain Ducasse Entreprise et la ville de Sarcelles.Pour la seconde année consécutive, Alain Ducasse, aux commandes du restaurant gastronomique du Plaza Athénée, organisé le 13 avril dernier un marché de saison dans la cour de l’hôtel. “Il me parait important de rendre hommage, de façon régulière, à toutes les personnes avec lesquelles nous travaillons au jour le jour pour offrir à nos clients une cuisine de qualité”, explique le Chef.“Ensuite, leurs produits, mais aussi leur façon de travailler, leur parcours, leurs initiatives méritent une réelle mise en lumière. Ce sont des gens passionnés par leur métier, qui cherchent à aller toujours plus loin en termes de qualité. Dans notre métier, les produits, leurs saveurs sont primordiales et sans l’aide de nos partenaires nous ne pourrions pas donner le meilleur à nos clients. Et enfin, ils travaillent en s’efforçant d’être le plus respectueux possible de ce qu’ils ont entre les mains, de la nature et de l’homme. Un engagement que je partage résolument avec eux. Ce sont toutes ces raisons qui me rendent fier de travailler avec eux. Nos convictions sont proches de ce point de vue là.”Ardent défenseur de l’ascenseur – ou escalier en l’occurrence – social que représentent les métiers de la cuisine, Alain Ducasse lutte aussi contre un autre tabou : celui du machisme en cuisine. Le secteur reste très masculin et il est temps qu’il évolue. La formation sera financée à 80% par l'État et à 20% par la Fondation Aéroports de Paris. La ville de Sarcelles sera elle aussi soumise à contribution, car les femmes sélectionnées auront un accès à certains avantages, comme des places en crèches pour celles qui auront des enfants, des aides aux transports, aux logements, l’équipement en matériel de cuisine, les uniformes, etc. Un appel à candidature a été lancé le 13 avril dernier à destination des habitantes de Sarcelles, qui doivent avoir au minimum 25 ans et être sans emploi, ni qualification. Les postulantes ont jusqu’au 5 mai pour remplir une fiche de candidature (CV, lettre de motivation) et l'adresser à la Préfecture du Val d'Oise.… et met ses fournisseurs en marché au Plaza Athénée Pour la seconde année consécutive, Alain Ducasse, aux commandes du restaurant gastronomique du Plaza Athénée, organisé le 13 avril dernier un marché de saison dans la cour de l’hôtel. “Il me parait important de rendre hommage, de façon régulière, à toutes les personnes avec lesquelles nous travaillons au jour le jour pour offrir à nos clients une cuisine de qualité”, explique le Chef.“Ensuite, leurs produits, mais aussi leur façon de travailler, leur parcours, leurs initiatives méritent une réelle mise en lumière. Ce sont des gens passionnés par leur métier, qui cherchent à aller toujours plus loin en termes de qualité. Dans notre métier, les produits, leurs saveurs sont primordiales et sans l’aide de nos partenaires nous ne pourrions pas donner le meilleur à nos clients. Et enfin, ils travaillent en s’efforçant d’être le plus respectueux possible de ce qu’ils ont entre les mains, de la nature et de l’homme. Un engagement que je partage résolument avec eux. Ce sont toutes ces raisons qui me rendent fier de travailler avec eux. Nos convictions sont proches de ce point de vue là.”

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?