Accéder au contenu principal

Analyses

#GLF18 | Jean-Baptiste Lemoyne : « L’audace, la créativité, l’inventivité se sont donnés rendez-vous au Global Lodging Forum. »

"Nous avons-nous aussi beaucoup à apprendre de vos travaux. Après les SWOT, gardons le concept M&Ms (Marque, Management, Stratégie).

Le secteur est source d’inspiration pour moi. A 23 ans pour le Global Lodging Forum, nous ne sommes pas loin du summum, je souhaite ouvrir vos travaux et vous souhaiter le meilleur pour ces deux journées. Dans les territoires ruraux il y a de nombreux défis pour l’hôtellerie indépendante qui doit trouver de nouveaux modèles. L’hôtellerie de plein air a elle aussi décidé de se réinventer.

Même si la France reste la première destination touristique mondiale, 89 millions de visiteurs en 2017 et 2018 commence très très bien, avec plus 7,5% d’arrivées aériennes en janvier février. Nous avons de bons fondamentaux mais il ne faut pas se reposer sur nos lauriers. Nous sommes dans un environnement très concurrentiel. Certaines destinations voisines mettent les bouchées doubles, il faut donc que nous soyons au rendez-vous de l’attente client.

Il ne faut pas avoir peur de la disruption, nous souhaitons faire les choses différemment pour conduire le gros paquebot France. L’Etat s’était pendant un certain nombre d’années retiré de certaines structures. La Caisse des Dépôts et Consignations a quitté certains conseils d’administration, toutefois, le gouvernement souhaite continuer à porter une mission forte aux côtés des professionnels du tourisme. Si l’Etat n’est pas présent au capital de telle ou telle institution, il se doit d’être présent pour par exemple faciliter le financement, l’investissement.

Edouard Philippe réunit tous les 6 mois les 12 ministres concernés par le tourisme. En janvier dernier, 500 millions d’euros ont été alloués à la Caisse des Dépôts et Consignations pour renforcer l’investissement, le prêt hôtellerie a été renforcé et le capital de France Investissement Tourisme doublé pour atteindre 200 millions d’euros. Nous sommes donc présents différemment et pensons que si la sphère privée peut avoir une meilleure vision, l’Etat peut proposer des outils pour mener à bien les transformations actuelles. Nous avons encore des marges de manœuvre pour continuer à réinventer. L’hôtel de demain sera bien plus que ça, il est d’ores et déjà bien plus que ça.

Au-delà des investissements, il y a la question de la promotion et de la communication, nous étions en retard jusque-là pour accompagner les actions des professionnels. En tant que marque les professionnels investissent beaucoup. L’Etat souhaite progressivement aller vers 1 euro investi par touriste et atteindre 100 millions d’euros d’ici 2020. Atout France aura toujours plus d’assise et de partenariats pour par exemple mener des campagnes en commun.

Les ressources humaines, sont très importantes. Nous allons réactiver une conférence des professionnels du tourisme pour mettre toutes les formations autour de la table afin de faire en sorte que l’éducation prodiguée aux nouvelles générations en fasse une main-d’œuvre qualifiée qui se projette dans cette activité.

On le ressent puissamment, notamment dans une industrie mondiale, l’image de la France est très positive à l’étranger. Les regards se tournent vers la France et se disent c’est là-bas que ça se passe. La créativité est l’ADN de la France, c’est ce qui fait que nous sommes leaders dans certains domaines notamment le luxe."

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?