Accéder au contenu principal

Analyses

Vacances de Printemps : l’envie de voyager au beau fixe

Le contexte épidémique, la guerre en Ukraine ou encore l’inflation sont tout autant de facteurs qui risquent fortement d’impacter les vacances de Printemps alors que celles-ci approchent à grand pas. Les voyageurs ne sont pour autant pas prêts à y renoncer comme le démontre les dernières études publiées par Atout France et ADN Tourisme, VVF, Opodo ou encore Airbnb. Un premier bilan étayé par les données du cabinet MKG Consulting sur l'ensemble du territoire français ainsi que par région. Quelles destinations affichent le plus fort taux de réservation ? Quelles différences par rapport à 2021 ? Comment le contexte se reflète sur les projets de vacances ?

La France attire toujours autant

Atout France a réalisé une enquête en collaboration avec ADN Tourisme afin de dresser un état des lieux des envies de vacances en France au printemps 2022. Une enquête qui concerne les clientèles françaises mais également les clientèles internationales désireuses de se rendre en France durant cette période. C’est un fait, après deux ans de contraintes, les Français ont envie de voyager plus que jamais. Ils sont ainsi 70 % à avoir prévu de réaliser un ou plusieurs séjours entre avril et juin 2022 et les occasions pour le faire sont multiples, avec le week-end de Pâques, les vacances de printemps, le pont de l’Ascension et de la Pentecôte.

Les vacances de Printemps sont en tête avec la moitié des partants souhaitant voyager au cours de cette période qui débute le samedi 16 avril. Entre avril et juin, les touristes français prévoient de réaliser en moyenne 2,2 séjours et passeront au total près de 10,6 jours hors de chez eux. L’hôtel est le mode d’hébergement le plus plébiscité avec 29% de séjours prévus, suivi des séjours chez la famille ou les amis pour 23% des voyageurs, 16% choisissent les locations de meublés et 9% séjourneront en camping.

Le littoral et la campagne demeurent les destinations privilégiées encore cette année, toutefois les destinations urbaines regagnent du terrain. En effet, un quart des séjours programmés se dérouleront dans des villes. L'ile de France est ainsi en tête des réservations pour les mois d'avril et de mai, suivi de destinations plus natures comme les Pays de la Loire, les Hauts-de-France et la Bretagne. Pour le mois de juin, c'est la région des Pays de la Loire qui tire son épingle du jeu pour le moment mais les taux de réservation peuvent encore évoluer d'ici là et bouleverser le classement. 

Même si la France reste la destination de prédilection en 2022, 11% des séjours devraient avoir lieu à l’étranger, soit une augmentation de 6% au regard de mai 2021. L’Hexagone attire à nouveau en nombre les touristes étrangers, notamment les clientèles américaine, belge, italienne, britannique et espagnole. Les touristes britanniques sont parmi ceux qui affichent la plus forte envie de voyager dans les semaines à venir, plus des 2/3 d’entre eux envisagent un séjour d’ici le mois de juin 2022. Un certain pourcentage d'entre eux prévoient de passer ces vacances outre-Manche toutefois 7,4 millions de touristes britanniques envisagent un séjour durant les vacances de Pâques sur leur propre territoire. La majorité prévoit un court séjour tel qu'un week-end de 3 jours, une tendance similaire à la France. VisitEngland estime que tous ces séjours devraient générer 1,8 milliards de livres à l'économie touristique du pays. 

C'est formidable de voir que tant de gens prévoient des vacances au pays pour le week-end de Pâques, sortent et explorent les hébergements, les événements et les attractions exceptionnels ici à notre porte, qu'ils profitent d'un voyage au bord de la mer, à la campagne ou d'une escapade en ville. C'est la première Pâques depuis 2019, avant la pandémie, où le secteur a pu être pleinement opérationnel et ce long week-end sera essentiel pour fournir aux entreprises et aux destinations les liquidités dont elles ont tant besoin pour démarrer la saison. Nos entreprises touristiques seront très heureuses de vous accueillir à nouveau.

Patricia Yates, CEO VisitEngland/VisitBritain 

SNCF Voyageurs dévoile également les chiffres de réservation concernant la période printanière et le constat est sans équivoque, les Français veulent voyager. Au total, plus d'un million de billets ont été vendus pour le week-end de Pâques, soit un niveau similaire à l'année 2019. Et concernant la période des vacances de Printemps dans son ensemble, 7,2 millions de voyageurs devraient prendre place à bord des trains de la compagnie. Un chiffre en hausse de 3% comparé à celui enregistré en période pré-Covid et 3 fois supérieur à celui observé en 2021. Parmi les destinations les plus populaires on retrouve Saint-Malo, Caen, La Rochelle, Biarritz, Bordeaux ou encore Arcachon. La côte ouest est ainsi fortement plébiscitée pour cette période de congés. 

Le Groupe Logis Hôtels partage de même les tendances de réservation qu'il a pu observé au cours de ces dernières semaines et le constant ne change pas, les vacances de Pâques verront défiler de nombreux touristes. La clientèle domestique demeure prédominante avec une hausse de 52% des réservations de la part des touristes Français mais la clientèle britannique progresse également avec +12% au cours de cette période. Le chiffre d'affaires du groupe bondit de 37% pour les vacances de Printemps 2022 au regard de la même période en 2019. Trois régions tirent leur épingle du jeu, notamment en raison de leurs patrimoine culturel comme naturel riche, à savoir l'Auvergne-Rhône-Alpes, l'Occitanie ainsi que le Grand Est. 

La dernière étude publiée par YouGov confirme la tendance du tourisme domestique, en effet, 60% des Français déclarent vouloir voyager en France au cours des 12 prochains mois. Selon cette enquête l'âge pourrait être un facteur déterminant dans le choix du voyage, ainsi ce sont 63% des plus de 55 ans qui veulent voyager en France alors que la jeune génération lui préfère des destinations internationales à 51%. Néanmoins touts catégories d'âges confondues, le voyage domestique prédomine. Les autres nationalités interrogées dans le cadre de l'étude montrent un intérêt plus prononcé pour les voyages internationaux, notamment les touristes issus des Emirats arabes unis et de Singapour. 

Un contexte plus ou moins favorable

Néanmoins certains facteurs constituent des freins pour un éventuel séjour dans les mois à venir, ainsi 1 Français sur 5 explique ne pas vouloir voyager d’ici l’été. Les contraintes financières arrivent en première place avec l’inflation actuelle qui se traduit notamment par une flambée du prix de l’essence. Pour 18% d’entre eux la situation sanitaire les empêche de se projeter et d’envisager un séjour dans les trois prochains mois. Enfin ils sont nombreux à expliquer qu’ils ne ressentent pas le besoin ou l’envie de partir ou alors qu’ils privilégient d’autres périodes pour planifier des vacances.

Dans son enquête, VVF s’intéresse aussi à l’impact de l’actualité sur les projets de départ en vacances des Français. Le contexte géopolitique, sanitaire et économique incite ainsi 75% des sondés à prévoir leurs prochains séjours dans l’Hexagone plutôt qu’à l’étranger. Parmi ceux qui ont prévu de voyager à l’étranger, 48% préfèrent attendre de voir comment le conflit évolue avant de décider s’ils maintiennent ou non leurs projets tandis que 40% affirment ne pas vouloir les modifier. Seulement 12 % ont pris la décision de les changer pour le moment.

Le premier facteur impactant les vacances des Français serait la baisse du pouvoir d’achat pour 31% des répondants, suivi de la hausse du coût de l’essence pour 29%, la situation sanitaire pour 21%, la guerre en Ukraine pour 14% et enfin les élections présidentielle et régionales pour 5%. Au total, 52% des sondés déclarent avoir modifier leurs projets de vacances suite à la hausse du coût de l’essence, 2% vont même jusqu’à les annuler. La guerre impacte moins fortement même si 39% déclarent tout de même attendre de voir comment la situation évolue. Les élections ont un impact moindre sur les décisions de séjour bien qu’un pourcent des vacanciers ont pris la décision d’annuler leur départ afin de pouvoir voter.

Un besoin d’exotisme 

Opodo dévoile les destinations les plus prisées par les Français pour les vacances de Pâques et sans surprises, ils sont tous à la recherche de soleil et d’évasion. Les destinations du sud de l’Europe ont la côte et le Maroc fait son grand retour dans le top 5 après avoir fermé durant de nombreux mois ses frontières aux touristes internationaux. Le haut du classement des destinations les plus réservés par les Français se compose de : 

  1. Lisbonne 
  2. Porto
  3. Rome 
  4. Madrid 
  5. Marrakech

Le top des destinations les plus recherchées est relativement similaire, à l’exception de Madrid qui est remplacé par Barcelone. Pour ces vacances de Printemps édition 2022, il semblerait que les Français ne se contentent plus d’un simple week-end de break. En effet, 48% des réservations concernent des voyages d’une durée minimale de 7 jours et 29% concernent des réservations pour des week-ends prolongés, soit 3 jours.

Airbnb tire le même constat, après plus de deux ans de pandémie, les Français veulent à nouveau voyager en dehors de leur territoire. Les destinations lointaines sont particulièrement plébiscitées à l’approche des vacances de Pâques. Les grandes destinations urbaines font notamment leur retour sur le devant de la scène touristique comme l’atteste le top 10 des destinations internationales les plus tendances : 

  • Málaga 
  • New York 
  • Valence 
  • Madrid 
  • Dublin 
  • Montréal
  • Séville 
  • Barcelone
  • Palerme
  • Porto

Et pour ces vacances, les touristes français prévoient de voyager en famille plus que jamais. Airbnb constate que le nombre de nuitées réservées par des familles pour les vacances de printemps est dix fois plus élevé que l’année dernière à la même période. C’est ainsi la catégorie de voyageurs qui enregistrent la plus forte progression, devant les couples et les voyages en solo. Contrairement au reste des voyageurs, les familles privilégient des destinations françaises comme la Guadeloupe, la Corse du Sud, la Savoie ou encore le Finistère.

La dernière étude publiée par la Commission européenne du voyage (ETC) confirme la forte envie de voyager parmi tous les pays européens. Ainsi, trois Européens sur quatre (77%) ont l’intention de faire un voyage entre les mois d’avril et septembre. Les répondants d’Italie, d’Espagne, de Pologne, du Royaume-Uni et d’Allemagne sont les plus optimistes à l’idée de partir en voyage. Les voyages domestiques remportent 31% des suffrages tandis que 56% des répondants déclarent prévoir visiter un autre pays européen. Les intentions de voyage augmentent avec l’âge, passant de 69% chez la génération Z à 83% chez les baby-boomers. L'Espagne demeure la destination la plus plébiscitée, suivi de l’Italie, la France, la Grèce et le Portugal.

Perspectives estivales

Alors qu’en mai 2021, 72% des Français prévoyaient de partir à l’été, ils sont 71% a d’ores et déjà avoir des projets estivaux en tête à la fin du mois de mars 2022. Contrairement à l’année dernière où le contexte sanitaire était encore relativement anxiogène et contraignant, incitant ainsi les touristes à séjourner en France, cette année signe le retour des vacances à l’étranger pour la période estivale. Ils seront ainsi moins nombreux en 2022 à rechercher des destinations françaises ou des espaces moins fréquentés et les conditions d’annulation seront donc un critère bien moins important. En revanche, 68% signalent que leur budget sera réduit compte tenu de l’inflation et 42% attendent de voir comment va évoluer conflit ukrainien pour réserver.

Le Groupe Logis Hôtels confirme le retour des clientèles étrangères sur la période estivale avec des marges de progression plus ou moins importantes :

  • +41% pour les Britanniques
  • +11% pour les Belges
  • +8% pour les Allemands
  • +5% pour les Néerlandais 

Siblu vient également de dévoiler son enquête sur les envies des Français pour les vacances estivales, 58% des sondés affirment vouloir réserver leurs vacances dès que possible. Sans surprises, les plages sont plébiscitées par 90% des personnes interrogées et les 3 régions françaises les plus attractives demeurent la Nouvelle-Aquitaine, PACA et l'Occitanie. La France encore le vent en poupe cette année, 50% des Français ont répondu vouloir découvrir toutes les régions de l'Hexagone dans les prochaines années. Le Bassin d'Arcachon est le spot le plus prisée cette année à 42%, suivi de la Dune du Pilat, de l'Ile d'Oléron et des calanques de Marseilles tous ex-aequo à 33%. Si le lieu de vacances est de grande importance aux yeux des touristes français, le prix l'est tout autant pour 57% d'entre eux comme la qualités des prestations pour 42%. 

Outre-Atlantique, l'envie de voyager durant l'été est tout aussi forte, comme le démontre la nouvelle enquête de The Vacationer. Ainsi, 81% des Américains ont prévu de réaliser un séjour au cours de cette période, et plus de 44% déclarent même vouloir partir plus d'une fois. Des chiffres en forte progression au regard de l'année dernière où 67% souhaitaient voyager. Malgré le contexte géopolitique instable, 20% d'entre eux prévoient de se rendre dans destinations lointaines. Toutefois près de 36% déclarent se sentir moins en sécurité qu'avant pour voyager en raison du conflit Russie-Ukraine. Les road trip ont la côte auprès des Américains cette année et près de 7% d'entre eux se sentent prêts à rouler plus de 1 600km. L'avion regagne également en popularité avec plus de 50% des voyageurs américains ayant prévu d le prendre au moins une fois au cours de la période estivale. La tendance du "revenge travel" est confirmé par cette enquête puisque 46% des répondants assurent vouloir encore plus voyager que l'année dernière

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?