L'UMIH propose 18 mesures pour soutenir le secteur de l'hôtellerie et de la restauration

5 min de lecture

Publié le 25/06/24 - Mis à jour le 25/06/24

Source: Pixabay

L’UMIH a annoncé 18 mesures d'urgence pour soutenir et développer le secteur de l'hôtellerie et de la restauration

Le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, qui comprend les cafés, les hôtels, les restaurants, les boîtes de nuit, les traiteurs et les organisateurs d'événements, est un élément essentiel de l'économie et de la vitalité régionale. Cependant, il est actuellement confronté à des défis importants, notamment une concurrence accrue, des pressions économiques, l'évolution des attentes des consommateurs et des difficultés de recrutement et de formation. En réponse, les professionnels du secteur ont élaboré 18 propositions visant à créer des solutions pratiques et durables. Ces mesures sont présentées aux futurs membres de l'Assemblée nationale et au gouvernement, en soulignant leur importance pour la stabilité à long terme de ce secteur crucial.

Mesures clés pour la transformation et le soutien

1. Faciliter la transition écologique :

- Proposer des études d'impact avant d'introduire de nouvelles réglementations sectorielles.
- Augmenter l'aide structurelle pour soutenir les investissements nécessaires à l'adaptation au changement climatique.

2. Soutenir et réguler la digitalisation :

- Renforcer les cadres législatifs pour améliorer les pratiques commerciales et la transparence sur les plateformes en ligne.

3. Mise en œuvre équitable de la loi sur les marchés numériques (DMA):

- Plaider pour une interprétation de la loi sur les marchés numériques qui soutienne les véritables acteurs de l'économie du tourisme plutôt que de favoriser les OTAs et moteurs de recherche.

4. Renforcer l'attractivité des territoires d'outre-mer :

- Introduire une nouvelle taxe pour soutenir l'emploi dans les industries du tourisme, gérée par un nouveau comité de développement de l'emploi.
- Affecter les recettes fiscales en priorité aux investissements publics et aux coûts de fonctionnement des organismes touristiques.

5. Soutenir les zones rurales :

- Promouvoir le dispositif français de revitalisation rurale et faciliter la transmission des entreprises en abaissant les droits de succession.

6. Réglementer les meublés de tourisme :

- Simplifier la réglementation et le contrôle en introduisant un numéro d'enregistrement et en permettant aux autorités locales de gérer les périodes de location.

7. Optimiser l'utilisation de la taxe de séjour :

- Ne plus utiliser la taxe de séjour pour le financement des transports régionaux et clarifier les types de dépenses autorisées dans le code général des collectivités locales.

8. Maîtriser le développement des services de restauration de proximité :

- Donner aux collectivités locales la possibilité de geler le changement d'affectation des locaux pour l'implantation de nouveaux établissements de restauration.
 

Améliorer le fonctionnement des entreprises

9. Faciliter le recrutement et renforcer la formation :

- Inclure les métiers de l'hôtellerie et de la restauration dans la liste des métiers en tension.
- Mettre en place un plan global pour les travailleurs saisonniers, incluant l'accès au logement et à la mobilité.

10. Étendre les avantages des primes de partage de la valeur :

- Étendre les exonérations fiscales pour les primes de performance individuelle afin de renforcer la motivation et le pouvoir d'achat des salariés.

11. Soutenir les pourboires dans le revenu des salariés :

- Rendre permanente l'exonération fiscale des pourboires et l'étendre aux revenus supérieurs à 1,6 fois le salaire minimum.

12. Réduire la charge fiscale :

- Aligner la charge fiscale des entreprises sur la moyenne européenne pour renforcer la compétitivité.

13. Promouvoir la transparence de la profession de restaurateur :

- Revoir et rendre obligatoire le label "fait maison" pour assurer la transparence et la promotion de la profession.

14. Sauvegarder la restauration à l'heure du déjeuner :

- Réformer les titres-restaurant pour limiter leur utilisation aux repas pris dans les établissements de restauration.

15. Inclure tous les hébergements touristiques dans les règles de sécurité :

- Créer un cadre juridique souple pour les petits établissements et garantir des normes de sécurité équivalentes pour tous les types d'hébergement.

16. Réformer la réglementation sur les débits de boissons :

- Simplifier les conditions d'exploitation des débits de boissons et améliorer la cohérence des dispositions législatives.

17. Assouplir les conditions d'autorisation pour les responsables de services de sécurité :

- Réévaluer les conditions d'agrément pour les petites et moyennes entreprises et simplifier la formation des chefs d'entreprise.

18. Simplifier les opérations commerciales :

- Réduire la fréquence des visites médicales pour les salariés en CDD multiples et étendre l'outil de recrutement TESE aux entreprises de plus de neuf salariés.

Ces mesures visent à assurer la pérennité du secteur de l'hôtellerie-restauration, à valoriser ses métiers et à améliorer les conditions de travail des salariés. L'appel est à l'action collective pour soutenir et dynamiser ce secteur essentiel.

Union des Métiers de l'Industrie de l'Hôtellerie (UMIH)

Union des Métiers de l'Industrie de l'Hôtellerie (UMIH)

Administration / Collectivités

  • Union des Métiers de l'Industrie de l'Hôtellerie (UMIH) France
VOIR LA FICHE
Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?