Accéder au contenu principal

Analyses

Quelles tendances pour l’hôtellerie de plein air ?

L'hôtellerie de plein air continue sa mutation en 2020, avec une nouvelle diminution de l’offre, la poursuite de sa montée en gamme ainsi que la croissance des chaînes.

Avec 7 910 campings recensés en France, pour 888 911 emplacements, le solde négatif s’élève à 57 campings, soit 4 394 emplacements. Cette baisse, enclenchée depuis les années 2000, est la conséquence du manque de rentabilité des plus petits établissements, de la nécessité de montée en gamme ainsi que du
regroupement de petits campings pour atteindre une taille critique opérationnelle pour les groupes.

En 20 ans, près de 53 000 emplacements ont été fermés.

La montée en gamme et la structuration de l’offre se traduisent en premier lieu par la hausse du nombre  d’établissements classés 3* à 5* au cours de la dernière décennie. L’offre 4* et 5* représente aujourd’hui 18 % des campings et 37,5 % des emplacements.

Cette sur-représentation s’observe notamment en Vendée, dans les Landes, le Var, l’Hérault et les Pyrénées-Orientales, avec plus de 30 % des campings dans chacun de ces départements.
La montée en gamme se traduit également par une course aux équipements, tant en termes d’hébergement pur : 43 % des emplacements sont occupés par des mobil-homes, que de services : restauration, piscines avec toboggan, spa et espace de bien-être, etc.

Autre signe de la structuration du marché, la croissance du parc des réseaux volontaires et groupes intégrés, qui totalisent 1 106 campings français (14 % des établissements), pour 171 000 emplacements (29 %).

Capfun conforte sa place de 1er groupe en nombre de campings (125) et d’emplacements (42 119), et un positionnement résolument orienté vers le locatif (71 % de l’offre).

C’est également le groupe qui a le plus progressé dans l’année, avec l’acquisition de 14 établissements, pour 4 600 emplacements environ. Sur ce même marché des groupes, Campéole est deuxième avec 63
campings pour 15 823 emplacements, et Tohapi / Amac (Vacanselect) complète le podium avec 59 campings pour 22 000 emplacements.

Siblu se caractérise par des établissements de grande capacité, ses 12 577 emplacements se répartissant
sur 23 unités.

Côté réseau volontaire, Yellow! Village est largement en tête avec 91 campings et 28 635 emplacements, devant Flower Camping (136 unités pour 20 045 emplacements).

L’attractivité de ce marché se traduit par la création de nouvelles enseignes : après Maeva en 2019, qui présente 12 campings (2 247 emplacements), c’est au tour de Camping Paradis d’apparaître en 2020, avec 12 unités également (2 143 emplacements) et une communication particulièrement active. Airotel a quant
à lui développé Treflio (20 sites, 2 788 emplacements), uniquement positionné sur le 3*.

L’appétit des grands investisseurs est un autre signe de cette attractivité, à l’image de la prise de participation de Naxicap Partners dans le groupe Siblu, dont il est aujourd’hui l’actionnaire majoritaire, de
la poursuite en 2020 des acquisitions de campings par BNP Paribas REIM, ou de la création du fonds Club Plein Air Tourisme par SwissLife Asset Managers.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?