Accéder au contenu principal

Enquêtes

L'hôtellerie de plein air sur la pente ascendante

Après une année 2014 globalement positive (109,7 millions de nuitées selon l'Insee), les professionnels de l’hôtellerie de plein air espèrent que l’embellie se poursuivra au cours de la saison estivale à venir.

Après une année 2014 positive, la Fédération Nationale de l'Hôtellerie de Plein Air espère rester sur la même tendance en 2015. L'Insee avait annoncé 109,7 millions de nuitées l'an dernier, soit une légère hausse de 0,3% par rapport à l'exercice précédent. Deux zones géographiques se sont démarquée par leur dynamisme, le littoral Atlantique et la région Basse-Normandie, où la fréquentation avait grimpé grâce au 70ème anniversaire du débarquement. Si la clientèle française a progressé de 1,4% entre 2013 et 2014, atteignant 73,1 millions de nuitées, les visiteurs étrangers se sont faits plus discrets (-1,8 % à 36,6 millions de nuitées). Selon la Fédération Française de Camping et de Caravaning, la durée de séjour a reculé, passant de 5,41 en 2013 à 5,3 jours l'an dernier. Les effets persistants de la crise ont en effet pesé sur le pouvoir d'achat des ménages français, qui partent plus nombreux en camping mais moins longtemps.

Depuis plusieurs années déjà, l'hôtellerie de plein air est en phase de restructuration. La France a perdu 125 centres entre 2013 et 2014 (soit 5 637 emplacements), alors que le nombre d'établissements classés a augmenté. Les professionnels du secteur misent donc sur une offre plus qualitative, d'autant plus que les français privilégient un certain confort et se tournent davantage vers l'offre locative (mobil-home, cabane, roulotte, tente aménagée, etc.) que les emplacements nus. L'amélioration du produit et de la prestation de service permettent notamment de lutter contre la concurrence des nouveaux acteurs du tourisme collaboratif comme Homelidays ou Airbnb et de l'hébergement gratuit (Couchsurfing). Cependant, les OTAs comme Expedia et Booking devenant là aussi de plus en plus incontournables, cela freine le résultat d'exploitation à coup de commissions. Des campings n'hésitent donc plus à franchir le pas de la franchise. Cela leur permet d'obtenir plus de visibilité et un canal de vente supplémentaire. On peut citer des groupes comme Tohapi, Flower Camping ou Yelloh! Village qui a par exemple ajouté cinq destinations à son catalogue 2015. 

Vers un nouveau record pour 2015 ?

La nouvelle année a très bien commencé à en croire les premiers chiffres du baromètre Thélis. Une augmentation de 14,2% des réservations internet a été enregistrée entre les mois de février 2014 et 2015. Il convient malgré tout de relativiser ces chiffres. En effet, il semble que les touristes aient réservé leurs vacances plus tôt afin de bénéficier de tarifs plus avantageux. 74% des réservations ont d'ailleurs été effectuées vers de l'hébergement locatif dont le panier moyen a baissé de 2,1% entre février 2014 et 2015."La croissance globale est intéressante même si il y a des disparités entre les destinations" nous affirme Jean-Yves Challies, directeur chez Yelloh! Village. "Il y a une croissance en Espagne, au Portugal, en Bretagne, en Normandie et sur la côte Aquitaine. Par contre, le taux de remplissage n'est pas bon sur les régions du centre de la France, sur le Jura, le Gers et la Dordogne. On a de la peine à écouler nos stocks sur la deuxième ligne de la Méditerranée".Plus optimiste, le réseau Flower Campings enregistre au 31 mai une progression de 10% des réservations et de 15% du chiffre d’affaires. "A cette date, tous les marchés progressent (+22 % de CA pour les français, +17 % pour les anglais, + 16 % pour les belges). Seul le marché néerlandais reste stable. En terme de destinations, La Méditerranée et la Bretagne tirent leur épingle du jeu avec des progressions respectives de 22% et 20% de chiffre d'affaires" a déclaré Paul Combes, Directeur Tourisme de Flowers Campings.Ludovic Pierru, Directeur France chez Vacansoleil, confirme quant à lui la bonne santé économique du groupe. "Par rapport à la même période l'an dernier, la croissance du chiffre d'affaires est nettement marquée. Elle est de l'ordre de +25%". Il constate également une augmentation des ventes en ligne. "70% des réservations se font via le site internet de Vacansoleil". Une chose est sûre, le camping n'a plus rien de sauvage.

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?