Accéder au contenu principal

Analyses

[Mise à jour] Covid 19 : L'Europe entamera bientôt son réveil

Les ministres européens du tourisme se réunissent ce lundi 27 avril pour échanger sur l'avenir du tourisme dans le premier récepteur touristique du monde. Les annonces d'annulations de grands évènements pleuvent en France et en Europe. Scientifiques et politiques manquent encore de visibilité face au virus. Quelles décisions ont été prises depuis la première publication de cet article le 21 avril ?

Des adaptations sanitaires sont obligatoires pour la réouverture de nombreuses entreprises du secteur du tourisme. En attendant, d'autres activités vont rouvrir progressivement en respectant les distances sociales.

 

Sans surprise, l'OCDE alerte les décideurs mondiaux sur la fragilité des PME tous secteurs confondus qui sont les plus vulnérables à une crise prolongée. Le secteur du tourisme étant très largement majoritairement constitué de TPE et PME. La reprise est donc vitale pour un secteur où les marges sont plus faibles que dans d'autres industries. Dans ce contexte, comment reprendre au plus vite ?

Sébastien Bazin, CEO du groupe Accor s'exprimait le 23 avril dernier pour rappeler que si la situation est inédite, tous les gouvernements sont à ses côtés. Il ajoutait que depuis 10 jours, le groupe n'a pas fermé de nouveaux établissements et s'apprête à en rouvrir en Asie mais aussi au Danemark, en Allemagne, en Autriche, en Norvège et en Slovénie.

En France, le Premier Ministre Edouard Philippe fera une déclaration le mardi 28 avril à 15h00 pour partager les conditions et étapes de déconfinement. Ces éléments ne concerneront toutefois pas le tourisme, secteur traité à part pour lequel de nombreuses décisions et arbitrages restent à prendre. Les échanges se poursuivent avec notamment une réunion du Président de la République et de ses ministres avec les représentants de la profession. Le Conseil Scientifique a communiqué une série de recommandations dont celle de limiter au maximum les déplacements dans les pays étrangers et la possibilité de remettre une région en confinement en cas de reprise de l'épidémie sur le territoire. Le maintien des gestes barrières, dont la distanciation physique, restant bien sûr de rigueur.

En Espagne, le gouvernement a annoncé la parution d'un plan de reprise pour le tourisme d'ici 3 semaines à travers un protocole sanitaire. L'Instituto para la Calidad Turística Española (ICTE) est en charge de développer ce protocole. Il sera appuyer par un guide di'nformation. L'ICTE s'adjoindra l'aide du Asociación Española de Normalización. Ce protocole vise à permettre la reprise de l'activité du secteur dans les meilleures conditions.

L'Allemagne annonce un maintien de la fermeture des restaurants et bars pour une durée encore indéterminée. En parallèle le Ministre du Tourisme allemand averti sur le risque de rouvrir les destinations touristiques trop tôt. Il indique "Une course européenne pour savoir qui autorisera en premier les voyages touristiques entraînerait des risques inacceptables."

Le ministre du tourisme grec, Harry Theoharis, a déclaré à la BBC tout mettre en oeuvre pour pouvoir accueillir les touristes de certains pays dès le mois de juillet. Il a souligné l'importance majeure de cette activité pour l'économie nationale. Pas de précisions toutefois sur un calendrier précis et le actions mises en oeuvre. Il a ajouté que si l'économie touristique ne redémarrait pas rapidement, il n'y aurait peut-être plus rien à redémarrer.

En Autriche les bars et restaurants rouvriront le 15 mai, les ouvertures d'hôtels suivront deux semaines plus tard.

Informations de la parution du 21 avril :

L'Organisation Mondiale de la Santé recommande un déconfinement progressif avec une évaluation de chaque phase d'ouverture après 2 semaines pleines. Un moyen d'évaluer d'éventuels impacts sur la pandémie au sein des destinations concernées. La Commission européenne travaille à des propositions de plan d'action pour phaser le déconfinement et limiter au maximum les risque de scénarii en W (reprise de la propagation du virus). 

Zurab Pololikashvili Secrétaire Général de l'OMT souligne l'impact retentissant du virus sur l'activité touristique : "COVID-19 a eu un impact sur les voyages et le tourisme comme aucun autre événement avant dans l'histoire. Les gouvernements ont fait passer la santé publique avant tout et ont introduit des restrictions totales ou partielles sur les voyages. Avec la suspension du tourisme, les bénéfices que le secteur apporte sont menacés : des millions d'emplois pourraient être perdus, et les progrès réalisés dans les domaines de l'égalité et de la croissance économique durable pourraient être réduits à néant. L'OMT appelle donc les gouvernements à revoir continuellement les restrictions aux voyages et à les assouplir ou les lever dès que cela ne présente aucun danger".


Ursula Van Der Leyen présidente de la Commission européenne déclarait quant à elle à ce sujet : "Sauver des vies et protéger les Européens contre le coronavirus est notre priorité numéro un. Dans le même temps, il est temps de regarder vers l'avenir et de se concentrer sur la protection des moyens de subsistance".

En l'absence de vaccin, la population mondiale reste vulnérable au virus et seul le maintien des gestes barrière dont la limitation des contacts permet de contenir au maximum la propagation du virus. L'impact sur l'activité touristique est donc maximal avec, à ce stade, une interdiction des rassemblements dans la majorité des destinations européennes, au moins jusqu'à la mi-juillet en France, ainsi qu'un moratoire sur la réouverture des restaurants, cafés et bars. Une situation intenable à termes pour de nombreux restaurateurs qui appellent à une réouverture de leurs établissements.

La problématique sera donc de trouver l'équilibre entre santé publique et reprise économique a fortiori pour un secteur qui sortira de la crise exsangue. 

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?