Accéder au contenu principal

Actualités

Jean-Luc Schneider présente les principaux défis économique et sociaux identifiés par l'OCDE

A l’occasion de son 50ème anniversaire, l’OCDE – Organisation pour la Coopération et le Développement Economique – s’est livré à un exercice de prospective remarquable : identifier l’ampleur des défis dans les principaux domaines de la vie économique et sociale à l’horizon 2060. Jean-Luc Schneider, économiste à l'OCDE, a partagé les conclusions de l'organisation lors de la dernière édition du Global Lodging Forum.

L’OCDE, qui a fêté ses cinquante ans en 2011, s’est projetée sur les cinquante prochaines années. L’OCDE, c’est 34 pays. Or, il n’y a pas que des pays développés, il y a également des pays en voie de développement comme le Mexique, le Chili, l’Estonie ou encore la Slovaquie. Notre travail est de regarder au-delà de la crise, d’identifier les tensions, les traiter pour ne pas connaître une situation d’interdépendance et une nouvelle crise.La croissance macro-économique résulte de la force de travail et de la productivité. Or, elle risque de changer de nature. La croissance reposera sur l'innovation et l'éducation. Le vieillissement de la population a pour conséquence la contraction de la population en âge de travailler. Cela sera compensé par des politiques sur le marché de l'emploi. Qui plus est, le potentiel de rattrapage se réduit dans les pays émergents.

Un ralentissement de la croissance est prévu au niveau mondial. Avant la crise, elle était de l’ordre de 3 à 4 % par an. D’ici 50 ans, elle sera de +2 %. Les pays émergents progresseront plus que les autres mais leur croissance ralentira. Prenons l’exemple de la Corée du Sud, qui en cinquante ans est passée de pays en développement à un pays fortement développé.  Le revenu par tête augmentera partout. La richesse américaine sera deux fois supérieure. Les chinois auront le niveau de vie des américains et les indiens celui des européens du sud. Au-delà de la baisse des inégalités entre pays, il y aura plus d’inégalités au sein d’un même pays. La demande non satisfaite du personnel non qualifié fera automatiquement augmenter le salaire du personnel qualifié. On prévoit également une poursuite de la mondialisation.Le commerce international augmentera de 60 % d'ici 50 ans.

Trois objectifs pour les politiques économiques

  • Soutenir la croissance : ce qui implique de compenser les effets du vieillissement de la population active (allongement de la vie active, participation des femmes), favoriser l'innovation et les qualifications (ex : formation continue)
  • Limiter la croissance des inégalités. Il faut une politique d'éducation (augmentation de l'offre de qualification, égalité des chances), politiques de redistribution (transferts ciblés et efficaces, taxes progressives pesant peu sur la croissance, coopérer sur la taxation des bases les plus mobiles)
  • Protéger l'environnement : l'OCDE annonce 4 à 5 degrés supplémentaires en moyenne d'ici cinquante ans. Il y a une urgence dans la décision politique.

Il faut adapter les politiques économiques

Face aux demandes d’un monde en mutation, les politiques doivent réagir vite. Les réformes structurelles sont urgentes. Avec la mondialisation, les économies sont plus semblables et les politiques sont de plus en plus interdépendantes. D’où l’intérêt de coopérer et de prendre des décisions au niveau international, notamment en ce qui concerne les innovations. Le danger, c’est qu’avec un monde de plus en plus multipolaire, la coopération devienne plus difficile.

Vous aimerez aussi :

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?