Accéder au contenu principal

Destinations

Pont de l’Ascension et événements, les hôteliers français battent des records

Cela faisait longtemps que les professionnels du secteur attendaient de retrouver une telle effervescence, le pont du 26 au 29 mai a crevé le plafond des performances comparé à 2019 selon les données daily MKG_destination. Une activité qui n’effacera pas les mois en dent de scie mais qui augure d’une saison estivale plus que positive.

Une bouffée d’oxygène pour les hôteliers de Paris et Marseille

La finale de la League des Champions fait la une de la presse internationale et pas forcément pour les bonnes raisons. A 2 ans des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris, les débordements aux abords du Stade de France ont terni l’image des festivités. S’il appartient aux autorités compétentes de faire la lumière sur les conditions réunies pour gâcher une partie de la fête, une chose est certaine, les hôteliers du Grand Paris ont tiré le meilleur profit possible de l’arrivée des fans anglais et espagnols pour remplir les établissements et tirer les prix le plus haut possible.

Pour les nuitées des 27 et 28 mai, les départements d’Île-de-France affichent un RevPAR en progression de 101,5% à 205€ HT. C’est Paris qui, sans surprise, dégage le RevPAR le plus élevé avec 313 € HT. La Seine Saint-Denis, département où se situe le Stade de France a vu son RevPAR progresser de 146,4% avec toutefois le TO le moins élevé des départements à 85,4%. Les plus belles progressions d’occupation par rapport à 2019 sont toutefois visibles dans les départements « au vert » plébiscités par les urbains en quête d’une pause chlorophylle. Plus 20 points de TO dans les Yvelines et +21,9 points en Essonne.

Marseille surperforme d’1 point d’occupation et approche la saturation avec 90,7% d’occupation sur le pont de l’Ascension. Le RevPAR progresse de 81,3% grâce aux deux matchs de rugby qui se sont tenus au stade Vélodrome. Sur l’ensemble du mois de mai (jusqu’au 29 mai) la Cité Phocéenne voit son TO progresser de 9 points par rapport à 2019.

A Cannes, le Festival fait exploser les prix et booste l’occupation.

 

Hors événementiel, les destinations ont fait le plein en ce week-end prolongé

Le littoral a été plébiscité par les touristes avec des évolutions de RevPAR à deux voire trois chiffres pour la majorité des côtes et une occupation qui frôle la saturation.

+145,5% de RevPAR en Région Sud qui bénéficiait également du week-end de palmarès du Festival de Cannes couplé à la finale de la Champions Cup de rugby remportée par le Stade Rochelais.

+20,4% pour la Bretagne avec un TO qui frôle les 90%, +17,9% sur la côte Atlantique et un remplissage à 91,8% et enfin +4,6% en bord de Manche qui affichait déjà des prix moyens élevés en 2019.

L’intérieur des terres n’est pas en reste, nombreux étaient les zoos et autres parcs d’attractions à afficher largement complets avec des fréquentations records qui ont parfois dégradé les conditions de visites dans certains lieux où les urbains ont pu retrouver des sensations de transports en communs saturés pendant leurs déambulations.

La Région Auvergne Rhône Alpes affiche la plus belle progression d’occupation avec +11 points. Hors région Sud (+9,2 points) c’est ensuite le Centre Val de Loire qui affiche la troisième plus belle progression d’occupation +8,7 points suivi de la Bourgogne Franche-Comté. L’Occitanie performe moins bien selon les données actuellement disponibles *. Toutes les régions affichent sinon des taux d’occupation supérieurs à 80% et des progressions de RevPAR à deux chiffres en dehors des Pays de la Loire où le RevPAR progresse de 9%.

Une tendance visible sur tout le mois de mai

En dehors de ce week-end exceptionnel (également car c’était cette année le seul long week-end en mai) le mois de mai traduit l’envie de voyager en France.

+30% de RevPAR en Région Sud, +26,2% en Bretagne, +24,1% en Normandie, +22,9% en Pays de la Loire… le mois de mai annonce des performances largement au-dessus de 2019. Le retour du soleil aura poussé français et européens sur les routes pour prendre un bol d’air hors de leur quotidien comme les kilomètres de bouchons du dimanche 29 mai l’ont démontré.

L’événementiel aura boosté certaines performances bien au-delà de celles de 2019 et cette excellente nouvelle aura reboosté le moral des professionnels du tourisme. La France peut également compter sur la richesse de ses paysages, terroirs et patrimoines car, les chiffres le montrent, la fréquentation s’est diffusée sur tout le territoire.

*NB : les données transmises sont sur la base de l’échantillon d’établissements qui transmettent leurs données quotidiennement. S’ils sont de plus en plus nombreux parmi nos répondants, les performances sont susceptibles d’évoluer une fois les données consolidées avec les participants mensuels. Rendez-vous aux alentour du 25 juin sur Hospitality ON pour une vision définitive de l’impact sur les performances consolidées.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?