Accéder au contenu principal

Actualités

Qui rachètera l’aéroport de Toulouse ?

Nouveau round pour le rachat de l’aéroport où les trois finalistes ont été choisis.

Actionnaire depuis quatre ans de l’aéroport Toulouse -Blagnac (à 49,9 %), la société Casil Europe regroupant les groupes chinois Friedmann Pacific AM et Shandong Hi-Speed Group a annoncé en début d’année vouloir vendre ses parts.

La crainte des opposants à la privatisation de l’aéroport, que l’actionnaire revende sa participation à un fonds d’investissement étranger, ne devrait pas arriver. Sur les dix dossiers de candidatures, les trois finalistes sont français :

  • Vinci Airports allié à la Caisse des Dépôts Infratructure et à Predica (groupe Crédit Agricole). Celui-ci dispose d’ores et déjà d’une forte expérience dans le secteur et a accueilli en 2018 dans ses aéroports 195,2 millions de passagers.
  • La société de capital investissement Ardian avec la Banque Populaire Occitane, la Caisse d'Epargne MidiPyrénées et les fonds Mirova (Natixis).
  • Eiffage qui candidate seul.

Selon La Dépêche, Casil Europe demanderait près de 500 millions d’euros pour racheter ses parts, soit 192 millions d’euros de plus que ce qu’il avait déboursé pour les acquérir.

Prochain round, le 15 mars 2019, avec le dépôt des offres définitives.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?