Accéder au contenu principal

Actualités

PAI Partners met la main sur B&B Hôtels

Le fonds d'investissement dirigé par Michel Paris est entré en négociations exclusives avec Carlyle pour racheter le groupe hôtelier français, présidé par Georges Sampeur. La transaction dépasserait les 800 millions d'euros.

Le fonds d'investissement PAI Partners a devancé le Chinois Green Tree pour le rachat de B&B Hôtels. Il est en effet entré en négociations exclusives avec l'actionnaire majoritaire de l'opérateur français, le fonds Carlyle pour son acquisition. La transaction valoriserait l'opérateur à plus de 800 millions d'euros, alors qu'une grande partie des actifs hôteliers a été cédée.A cette occasion, un autre actionnaire du groupe, le fonds Montefiore en profiterait pour sortir du capital. En revanche le management, dont Georges Sampeur, conserve une participation symbolique dans le groupe.Le fonds présidé par Michel Paris met ainsi la main sur la 11e chaîne hôtelière européenne, selon le classement en nombre de chambres réalisé chaque année par MKG Hospitality. Au 1er janvier 2015, B&B Hôtels disposait d'un portefeuille de 322 hôtels dans six pays européens (232 en France, 71 en Allemagne, 19 en Italie et des premières implantations en Pologne, en République tchèque, en Espagne et au Maroc), pour quelque 26 345 chambres. Georges Sampeur, président du directoire, avait par ailleurs annoncé en début d'année la poursuite de la progression du groupe, avec un volume d'affaires sous enseigne de 320 millions d'euros, en hausse de 12%. PAI Partners a fait part de son intention de poursuivre les investissements dans la croissance de l'opérateur brestois, en accélérant le rythme d'ouvertures d'hôtels en Europe et à l'international. Ce dernier envisageait déjà une implantation au Brésil. B&B Hôtels était en vente depuis plusieurs mois. En juillet dernier, Carlyle avait en effet mandaté la banque Morgan Stanley pour préparer sa sortie du groupe, par une reprise des 80% qu'il détient ou par une introduction en bourse. La dernière cession remonte à septembre 2010 lorsque Eurazeo a passé la main à Carlyle, qui a versé 184 millions en cash et repris pour près de 300 millions de dettes. Ce dernier fait ainsi plus que doubler sa mise de départ.

Vous aimerez aussi :

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?