Accéder au contenu principal

Actualités

Frédéric Lefebvre invite ses amis politiques à réfléchir sur le tourisme

Quelque 150 personnes, élus, professionnels et sympathisants UMP, se sont retrouvés dans la Salle Colbert de l'Assemblée nationale pour l'un des séminaires réguliers de la Fédération professionnelle des métiers du Tourisme, club de réflexion et de propositions, pour établir une passerelle entre la vie professionnelle et les instances politiques du parti présidentiel. Sous la houlette de son président, Daniel Fasquelle, député-maire du Touquet-Paris Plage, il a réuni plu­sieurs présidents de fédérations professionnelles (Umih, Gites de France, Logis, Hôtellerie de plein-air) et d'entreprises représentatives des nouvelles formes d'héberge­ment touristique (Lagrange et La Cabane en l'Air) pour alerter sur les difficultés du développement et suggérer au ministre d'engager des pistes de travail et de réflexion. Chacun s'est accordé à reconnaître que la position de la France sur l'échiquier mondial du Tourisme serait de plus en plus contestée sans un sursaut supplémentaire dans le développement de son parc d'hé­bergement marchand : l'objectif de 120 à 130 millions de séjours tou­ristiques à l'horizon 2015 n'est pas incongru compte tenu de la montée en puissance des nouvelles clien­tèles.Pour le ministre, la réflexion est encore balbutiante sur des formes originales d'association entre diffé­rents types d'hébergement qui auraient l'avantage de répondre à une demande multi-forme des clients. "Le multi hébergement est une notion encore vague sur laquelle j'attends vos propositions", a lancé Frédéric Lefebvre, secré­taire d'Etat en charge du Tourisme, qui en a profité pour livrer quelques informations sur le travail en cours de son équipe : accélération de la mise en route du nouveau site por­tail d'Atout France d'ici le mois de mai pour présenter la diversité de l'offre touristique française en fran­çais et en anglais avec un moteur de recherche thématique performant ; lancement d'un programme de transformation d'une partie du patri­moine culturel de l'Etat pour donner naissance à l'équivalent d'une chaîne de Paradores à la française. Il s'est montré plus circonspect sur le report éventuel de la date butoir des échéances de mise en conformité des établissements hôteliers en matière de sécurité incendie et d'ac­cessibilité handicapés. Le ministre se veut pragmatique sur un dossier où plusieurs logiques s'affrontent. Si les dates sont maintenues (2012 pour la sécurité incendie et 2015 pour l'accessibilité), elles devraient s'accompagner d'une certaine sou­plesse dans l'application des normes. Si la mise en conformité incendie est repoussée à 2015, elle serait associée à un diagnostic intransi­geant des préfets pour combler sans attendre les situations de danger clairement identifiées. Ce sont les hypothèses de travail d'un comité qui doit rendre ses conclusions en mars.Chaque forme d'hébergement a défendu son originalité et la néces­sité d'alléger les règles actuelles de fonctionnement, mais il apparaît au bout du compte que le véritable danger viendrait d'une mise sau­vage sur le marché, via Internet et des intermédiaires incontrolables, des résidences secondaires aujourd'hui hors circuit marchand.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?