Accéder au contenu principal

Tendances

Un ciel bien couvert en juillet pour l’hôtellerie en France

Les performances de l'hôtellerie française ont encore été bien moroses en juillet : -1,9% de RevPAR HT. Météo, Coupe du Monde, Ramadan, hausse de TVA, conjoncture : tous les facteurs semblent s'être conjugués contre l'industrie hôtelière. Si l’Ile-de-France et Paris se maintiennent, en Province l'hôtellerie a connu des difficultés avec de taux d’occupations en baisse par rapport à l’an dernier.

Les performances de l'hôtellerie française ont encore été bien moroses en juillet. Certes, les baisses divergent selon les régions et le positionnement des hôtels, mais les résultats sont là, avec des taux d’occupation en baisse (-1 point), des prix qui suivent également une tendance négative (-0,5%), et au final un RevPAR loin de réchauffer les cœurs, accusant une baisse de 1,9% à 60,4€. En segmentant les hôtels de l’Hexagone par gamme, du hard budget au haut de gamme, seul ce dernier présente des taux d’occupation qui augmentent, de 1,2 point à 76,6%, car il bénéficie plus fortement du meilleur dynamisme de la clientèle internationale. Dans le même temps, le haut de gamme connait la plus forte baisse des prix (-2,2 %à 187,4 €), et son RevPar décroit également de 0,7% au final. Le décalage du Ramadan a cette année impacté plus fortement juillet, tandis que contrairement à 2013 le Ramadan n'impactera pas août. Du super-économique au milieu de gamme, les autres segments connaissent des baisses de fréquentation avec des prix HT quasiment stables.On constate également que le mois a été plus compliqué en dehors de la capitale et plus largement de l'Ile-de-France. En province, tous les taux d'occupation ont été en baisse en juillet sauf en haut de gamme où ils restent presque stables : -0,1 point, à 67,4%. Tous segments confondus, la Province a vu ses prix et ses taux d'occupation décroître, respectivement de 1,4% et 1,3 points, et connaît un RevPAR peu rayonnant à 51,5 €, soit -3,2% par rapport au mois de juillet 2013. Encore une fois, la TVA a été entièrement absorbée par les professionnels plutôt que répercutée.Il n'y a guère qu'à Paris que les résultats enregistrés sont positifs : la capitale a connu des taux d'occupation similaires à l'an dernier, grâce notamment au segment haut de gamme (+2,3 points) et une hausse des prix moyens de 1,2%, à 144,8 €. Si on élargit ces chiffres à la région parisienne, ils restent plutôt stables avec des taux d'occupation en très légère baisse (-0,4%) compensés par des prix moyens par chambre en légère hausse (+0,5% à 99,1€), pour un RevPar de 79,5€, égal au mois de juillet 2013. En juillet, plusieurs facteurs ont joué sur cette évolution au final peu favorable des indicateurs hôteliers : 

  • la conjoncture toujours difficile qui contraint les hôteliers à absorber la hausse de TVA en la répercutant pas ou peu sur les consommateurs,
  • une météo (souvent) peu amène ainsi que la Coupe du Monde de Football début juillet qui ont conduit les vacanciers à différer leurs départs,
  • et l'impact du Ramadan qui crée un décalage calendaire défavorable aux performances de juillet, du fait de l'absence des clientèles Moyen-Orientales dans les palaces mais aussi des musulmans d'Europe dans les diverses catégories d'établissements.

La bonne nouvelle dans cette grisaille, c'est que réciproquement le mois d'août va bénéficier d'un effet de comparaison favorable lié au décalage du Ramadan et à une météo (un peu) meilleure. Sur les 18 premiers jours du mois, le RevPAR enregistre en effet une hausse à deux chiffres. La météo hôtelière du mois d'août devrait ainsi être (enfin) nettement meilleure. Bonne fin de saison à tous, La Rédaction Hospitality-On

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?