Accéder au contenu principal

Analyses

La Bretagne grimace quand Paris et la Riviera sourient

- Le baromètre quotidien HotelCompSet® géré par MKG Hospitality montre une image très contrastée de l’activité hôtelière en France sur la première semaine du mois de juillet 2012. - Les intempéries ont encore affecté lourdement la côte Ouest, et particulièrement la Bretagne. Pendant ce temps la Côte d’Azur fait presque le plein et peut améliorer encore ses prix moyens. - Début juillet, la situation de Paris a rarement été aussi favorable avec une forte poussée des touristes nationaux et internationaux, conjuguée à une nouvelle amélioration des prix moyens. La côte normande profite de la proximité parisienne et des deux week-ends du début de mois. - Le retard d’activité est plus sensible sur le Languedoc-Roussillon que sur la Côte atlantique qui est stable par rapport à l’an passé.

La météo se montre encore capricieuse en début de période estivale, pénalisant la façade bretonne et atlantique. Les hôteliers bretons ressentent particulièrement le recul d’activité, avec une perte de 6 points de TO sur la première semaine du mois de juillet. Dans une moindre mesure, mais avec les mêmes effets négatifs, le Languedoc-Roussillon démarre moins bien la saison et devra compter sur une bonne météo pour se rattraper.Plus diversifiée dans son offre touristique. la côte atlantique maintient ses positions de l’an passé. En début de saison, le tourisme urbain marque encore des points. L’activité estivale a nettement mieux commencé dans la capitale qui joue encore les vedettes avec un taux record de fréquentation des hôtels, au-delà de 94% sur les 8 premiers jours de Juillet. Les touristes sont nombreux à profiter des attractions du tourisme urbain et culturel. Le décalage du Ramadan, qui débute le 20 juillet, a incité les délégations du Moyen-Orient a avancé leur traditionnel séjour estival sur la Côte d’Azur et dans la capitale. L’hôtellerie haut de gamme en profite largement, et devra trouver le moyen de compenser cette clientèle au mois d’août.« En terme de rapport qualité/prix, il est certain que l’hôtellerie balnéaire est aujourd’hui fortement concurrencée par les autres formes d’hébergement marchand, que ce soit les résidences, les locations ou l’hôtellerie de plein-air », constate Georges Panayotis, Président de MKG Group. « Il est nécessaire de penser à de nouveaux concepts d’hôtellerie de vacances, en développant notamment de nouveaux resorts qui offrent une diversité d’activités complémentaires, en évitant de dépendre trop fortement de la météo ».

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?