Accéder au contenu principal

Actualités

France: Avril 2010 entretient le mouvement de reprise

Après 18 mois de baisse continue du RevPAR, le mois de mars dernier a sonné le retour à des valeurs positives. Et plutôt de belle façon, puisque le Revenu par chambre disponible a bondi de 7,5%, entretenu par une double progression du taux d'occupation et du prix moyen. On ne fera donc pas la fine bouche si le mois d'avril 2010 entretient cette tendance positive, même si les valeurs sont moins généreuses. La progression du RevPAR se limite à 1%, la bonne nouvelle étant que les deux moteurs tournent toujours du bon côté du cycle : une croissance même modérée de 0.1 point du TO et une évolution favorable de 0.8% du prix moyen au niveau national.Paris tient la vedette avec évolution positive sur les deux tableaux, mais elle le fait au détriment de sa périphérie qui ne profite pas du débordement de clientèle et doit encore se battre avec des tarifs promotionnels. Les autres régions de France, aux réactions parfois très diversifiées, servent aussi de balancier stabilisateur. La progression conjointe du TO et du PM lui permet de tripler la performance parisienne. Il s'agit désormais, mois après mois, de rattraper le retard accumulé depuis l'automne 2008. Les valeurs sur 12 moins glissants sont toujours négatives, mais on se rapproche petit à petit de la zone favorable. La France, dans ce contexte, reste une des bonnes élèves de la classe européenne.Le retournement du cycle est entretenu par les catégories haut de gamme qui sont les premières à bénéficier d'une reprise de l'activité économique, qui se traduit par davantage de clientèle Affaires et un flux plus soutenu de visiteurs internationaux. Les segments 3* et 4* améliorent progressivement leurs taux d'occupation et une bonne gestion du Revenue management permet de rétablir ou d'ajuster la politique tarifaire. Les segments économiques, moins sensibles aux aléas internationaux, stabilisent le mouvement en lui donnant du poids. L'hôtellerie Budget retrouve sa clientèle et continue d'améliorer son prix moyen. Le segment 2* est en proie à une difficulté passagère, face à la persistance de la crise qui a détourné une partie de ses habitués vers une hôtellerie très économique bien améliorée.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?