Accéder au contenu principal

Actualités

Bain de soleil pour l'hôtellerie française en juillet

Le premier bilan de la saison estivale que l’on peut dresser à la fin du mois de juillet est excellent pour l’hôtellerie française. Les touristes français ont été au rendez-vous ainsi que la clientèle étrangère en nette hausse. La clientèle affaires n’est pas en reste grâce à un meilleur climat économique. Au final : un mois de juillet qui renoue avec des scores remarquables, inégalés depuis plusieurs saisons.

Les chiffres parlent d’eux mêmes : +1,8 pts de taux d'occupation, +7,4 % de prix moyen et + 10,2% de RevPar par rapport à 2005... C'est ce qui ressort de l'analyse des résultats de juillet. Avec un taux d’occupation qui atteint 72,9%, il s’agit du meilleur niveau de remplissage enregistré un mois de juillet depuis 5 ans ! Ces très bonnes performances concernent en particulier le segment 4* qui enregistre un RevPAR en hausse de 17,1%. L’hôtellerie haut de gamme profite du retour de clientèles étrangères, à pouvoir d'achat généralement plus élevé : la hausse des prix moyens de 8,1% accompagne ainsi une progression de 5,7 points des taux d’occupation. Les hôteliers ont ainsi profité du phénomène pour relever leurs prix moyens : sur le segment 4*, les politiques tarifaires agressives, afin de gagner coûte que coûte des parts de marché, appartiennent aujourd’hui au passé. L'observation des résultats des autres catégories est également très encourageante. Le segment moyen de gamme tire son épingle du jeu : l'envol des performances sur le segment haut de gamme met un terme à la confusion qu’ont pu provoquer les stratégies tarifaires passées. Jouissant à nouveau de marges de manoeuvre plus importantes par rapport à l’hôtellerie 4*, les prix moyens des hôtels 3* se révèlent aujourd’hui plus solides que dans la période récente. L’hôtellerie super-économique jouit d'un excellent niveau d'activité : plus de 78% de taux d’occupation, en 0* comme en 1*. Les unités de ces catégories peuvent donc continuer de réaliser des prix moyens proches des prix affichés, toujours inscrits dans une phase de croissance.Ces résultats confirment l’accentuation de la reprise constatée depuis le début de l’année 2006 dans le secteur hôtelier. La progression du RevPAR à fin juillet sur 12 mois atteint 4,4% alors qu’elle s’était établit à 3,0% sur l’ensemble de l’année 2005. Les premières indications sur le mois d’août, obtenues grâce au programme de suivi quotidien des performances hôtelières de MKG Consulting, laissent entrevoir la poursuite de la tendance. Malgré de mauvaises conditions climatiques, le RevPAR s’accroît en effet de 6,1% au niveau national sur les deux premières semaines du mois. A Paris, la progression atteint 9,7% sur le week end du 15 août. Ainsi, d’ores et déjà, les performances hôtelières se situent dans le haut de la fourchette des prévisions établies en début d’année par MKG Consulting. Le second semestre sera vraisemblablement du même acabit avec une rentrée riche en salons et foires commerciales. On attend ainsi beaucoup du Mondial de l’Automobile 2006 qui se tiendra du 30 septembre au 15 octobre prochain à Paris. MKG Consulting revoit donc ses prévisions à la hausse en prenant en compte une plus forte croissance économique, tablant pour l’ensemble de l’année 2006 sur une augmentation du RevPAR de 5% à 7%.Le dynamisme des clientèles étrangères profitent en premier lieu aux destinations de plus forte notoriété. Les grandes métropoles françaises ont ainsi bénéficié d’un tourisme urbain en nette hausse : le week-end du 14 juillet s’est ainsi soldé par une hausse de 7,5 points du taux d’occupation à Paris. D’une manière générale, la capitale réalise un très beau mois. Comme l'explique Pierre Ferchaud, directeur de l'hôtel Bristol à Paris : " dans l'hôtellerie haut de gamme, il y a toujours une évolution parallèle de la courbe de fréquentation avec celle de la hausse du dollar. C'est la première fois de ma carrière que je vois une telle progression d'activité avec un dollar qui reste faible ". Ainsi, les hôteliers constatent la bonne tenue de la clientèle américaine, au regard de la situation monétaire. Ils enregistrent de plus une augmentation en juillet du volume de riches touristes russes et moyen-orientaux. La France a ainsi pu bénéficier de reports de clientèle en provenance de cette région du monde faisant suite au déclenchement du conflit israélo-libanais.Hormis Paris, les grandes destinations touristiques ont fait le plein en ce mois de juillet. La Côte d'Azur a en effet très bien fonctionné avec un RevPAR en progression de 12,5%. Sur l’ensemble du mois, les taux d’occupation y dépassent 83% ! La Haute Normandie et l’Aquitaine figurent aussi parmi les grands bénéficiaires de ce début de saison avec des hausses de RevPAR respectives de 15,2% et 11,9%. Si l’été 2005 avait été satisfaisant sur la Côte d’Azur, il restait mitigé sur la façade Atlantique. Cette année, le littoral Atlantique renoue donc avec des performances bien meilleures. On enregistre par exemple une hausse de RevPAR supérieure à 10% à Biarritz en juillet. La clientèle estivale choisit de plus en plus sa destination au tout dernier moment. La vague de chaleur qui s’est abattue sur la France en juillet a ainsi probablement incité la clientèle à se déplacer dans les régions littorales plus septentrionales. Mais, si juillet 2006 est d'abord caractérisé par les très bonnes performances sur le segment loisirs, le redressement de la situation économique a également eu un impact favorable sur les performances hôtelières. La forte croissance du PIB au second trimestre, parmi les meilleures en Europe, a dynamisé l’activité hôtelière au cours de ce mois. Par exemple, la région Rhône-Alpes enregistre une croissance du RevPAR de 13,4% avec une progression des taux d’occupation de 3,3 points.Ces résultats confirment l’accentuation de la reprise constatée depuis le début de l’année 2006 dans le secteur hôtelier. La progression du RevPAR à fin juillet sur 12 mois atteint 4,4% alors qu’elle s’était établit à 3,0% sur l’ensemble de l’année 2005. Les premières indications sur le mois d’août, obtenues grâce au programme de suivi quotidien des performances hôtelières de MKG Consulting, laissent entrevoir la poursuite de la tendance. Malgré de mauvaises conditions climatiques, le RevPAR s’accroît en effet de 6,1% au niveau national sur les deux premières semaines du mois. A Paris, la progression atteint 9,7% sur le week end du 15 août. Ainsi, d’ores et déjà, les performances hôtelières se situent dans le haut de la fourchette des prévisions établies en début d’année par MKG Consulting. Le second semestre sera vraisemblablement du même acabit avec une rentrée riche en salons et foires commerciales. On attend ainsi beaucoup du Mondial de l’Automobile 2006 qui se tiendra du 30 septembre au 15 octobre prochain à Paris. MKG Consulting revoit donc ses prévisions à la hausse en prenant en compte une plus forte croissance économique, tablant pour l’ensemble de l’année 2006 sur une augmentation du RevPAR de 5% à 7%.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?