Accéder au contenu principal

Actualités

Fortes cessions d’actifs au Royaume-Uni

Avec des performances en hausse au Royaume- Uni, les hôtels deviennent un investissement attractif. Les groupes hôteliers profitent de cette embellie pour céder les murs de leurs établissements.

L’hôtellerie britannique est en ébullition. Les groupes solidement positionnés sur ce marché peuvent se réjouir de performances en forte croissance. L’activité pourrait retrouver courant 2005 des niveaux de performance équivalents à l’avant 11 septembre. Pour les groupes désireux de se concentrer uniquement sur la gestion hôtelière, le moment est bien choisi pour se désinvestir d’un parc immobilier trop pesant financièrement. Une clarification de leur activité appréciée des marchés financiers.Plus tôt dans l’année, d’autres opérations ont déjà été réalisées par des grands noms de l’hôtellerie. Quinlan Private a acheté le groupe Savoy devançant d’autres fonds de pension. L’investisseur irlandais a d’ores et déjà revendu l’hôtel Savoy et pour 30 millions de livres à un pool d’actionnaires formé autour de la Bank of Scotland et du prince Al Waleed. Le management de l’établissement devrait être donné au groupe Fairmont, dont le Saoudien est actionnaire.Les acheteurs potentiels, investisseurs privés et spécialistes des private equities, se montrent alléchés par des retours assis sur la nette reprise du marché anglais. D’autres groupes hôteliers non encore présents sur le marché londonien pourraient également se mettre sur les rangs pour tenter de s’implanter sur une place enviée.InterContinental Hotels Group, qui souhaite se concentrer sur les contrats de management, a lancé plusieurs vagues de cessions. Il met en vente 70 nouveaux établissements au Royaume-Uni, après avoir retiré 465 millions d’euros de la vente de 28 hôtels. 200 propositions d’acheteurs sont attendues, signe du dynamisme du marché. Le premier groupe mondial attend 2 milliards d’euros de ces ventes. De quoi caresser ses actionnaires dans le sens du poil.Whitbread prépare lui aussi la vente des murs de plusieurs de ses hôtels franchisés Marriott pour 290 millions d’euros. Le temps est également venu pour des opérations de sales & lease back de grande envergure. Plus de la moitié des unités Travelodge pourrait revenir à un consortium d’investisseurs autour de West Coast Capital. Les 135 hôtels seraient loués à l’hôtelier économique contre le versement d’un loyer fixe progressif ou variable conditionné aux fluctuations du marché.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?