Accéder au contenu principal

Enquêtes

Grèce : Le tourisme pris pour cible ?

Alors que les indicateurs du tourisme grec sont en plein rebond et que le secteur est l'un des rares poumons économiques du pays, les récentes propositions du gouvernement grec pour faire face à la pression des créanciers du pays pourraient remettre en cause sa croissance. Le Premier Ministre envisage en effet de relever considérablement le taux de TVA appliqué à l’hôtellerie et à la restauration.

Le Premier Ministre grec Alexis Tsipras devait s'entretenir aujourd'hui avec le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, le chef de la BCE, Mario Draghi, et la directrice du FMI, Christine Lagarde, pour revenir sur la série de mesures proposées lundi. Afin d'éviter le défaut de paiement et la sortie de la Grèce de la zone euro, le chef d'état avait soumis un programme de réformes à ses créanciers, comprenant notamment le retour à un taux normal de TVA de 23% et la limitation de la portée des taux réduits, qui concernent entre autres les îles de la mer Egée. Jugées insuffisantes par les créanciers, les mesures proposées impacteraient directement l'industrie touristique grecque, qui bénéficie jusque là d'une fiscalité avantageuse. Les taux de TVA appliqués à l'hôtellerie et à la restauration s'élèvent en effet à respectivement 6,5% et 13% sur le continent, et à 5% et 9% dans les îles. Or, le gouvernement envisage de les relever de 6,5% à 13% pour les hôtels et de 13% à 23% pour la restauration, supprimant les taux préférentiels dont bénéficient les îles. Une telle hausse du taux de TVA dans le secteur pourrait avoir comme conséquence une augmentation significative des prix pratiqués aux touristes, et ainsi mettre en péril l'un des seuls secteurs économiques qui se portent bien en Grèce. Le tourisme pèse aujourd'hui près de 20% du PIB du pays. Il est vrai que la destination bénéficie d'une forte attractivité-prix auprès des clientèles étrangères, qui lui a permis d'enregistrer de nouveaux records de fréquentation en 2014. Elle a accueilli plus de 23 millions de visiteurs sur l'ensemble de l'année, soit 15% de plus qu'en 2013, selon les données de l'Association des entreprises grecques du tourisme (SETE). Hors croisiéristes, ce chiffre s'élève à 21,5 millions de touristes, représentant une progression de 20% par rapport à l'année précédente. Ces derniers ont rapporté quelque 14 milliards d'euros de recettes directes à l'Etat grec, dont une partie a été dépensée dans les hôtels. A Athènes par exemple, le Revenu par chambres disponible (RevPAR) des hôteliers a rebondi de 25,9% sur l'ensemble de l'année 2014, grâce à la progression de 9,8 points du taux d'occupation et de 6,5% du prix moyen (selon les données publiées par MKG Hospitality). 2015 s'annonçait également comme une année prometteuse pour le tourisme grec. Au cours du premier trimestre, les revenus du tourisme ont en effet augmenté de 12,8% à 532 millions d'euros, quand la fréquentation a progressé de 45,6% par rapport à 2014, avec 1,7 million de touristes reçus. L'hôtellerie tenait également une forme olympique, notamment dans la capitale où le Revenu par chambre disponible a progressé de 13% entre les mois de janvier et mai, tiré par la croissance de 4 points du taux d'occupation et de 5,5% du prix moyen (selon les données publiées par MKG Hospitality). A l'aube de la saison estivale, la croissance du secteur pourrait être pénalisée par la mise en place de telles mesures. Une hausse de TVA appliquée au secteur pourrait ainsi remettre en cause les prévisions de croissance annoncée par la SETE, qui tablait sur l'arrivée de 24 millions de touristes internationaux à l'horizon 2021 pour des revenus compris entre 16 et 18 milliards d'euros.

Vous aimerez aussi :

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?