Accéder au contenu principal

Actualités

[Mise à jour] Les conséquences de la crise du Covid 19 impactent les performances des professionnels du tourisme

Activité en baisse, manque de visibilité sur les perspectives de reprise... tout concourt pour plomber les performances des professionnels du tourisme.

Le champion européen annonce des pertes de RevPAR à hauteur de 25% de son chiffre d'affaires

-25,4% de RevPAR au premier trimestre suite à la fermeture de 62% des établissements sous enseigne du groupe. Cette baisse de RevPAR se monte à -62,6% en mars en droite ligne avec les performances des hôteliers européens. Le chiffre d'affaires accuse une baisse de 15,8% à périmètre et change constants.

Le groupe annonce une baisse de RevPAR en France à hauteur de -22,4% au premier trimestre.

Sébastien Bazin, CEO, reste optimiste sur l'avenir du groupe, tablant sur la diversité de ses activités pour maintenir sa santé financière jusqu'à la reprise. "Face à la situation actuelle, le Groupe a les reins solides et nous prenons des mesures drastiques pour adapter notre organisation. Grâce à sa transformation récente, Accor bénéficie d’un bilan robuste qui permet sur les prochains trimestres d’absorber les conséquences économiques de cette crise."

Le groupe IHG sécurise son financement

Report de dette, prêt bancaire ou encore financement par le biais du  Covid Corporate Financing Facility (CCFF) britannique pour lequel la Banque d'Angleterre a confirmé son éligibilité. Ce sont £600 millions qui sont prêtés au groupe britannique.
IHG annonce une baisse de RevPAR de -25% au premier trimestre dont -55% sur le seul mois de mars. L'occupation du parc ouvert se situe aux alentour de 20%. 10% des hôtels situés au Etats-Unis sont fermés, 50% en région EMEAA (Europe, Middle East, Africa, Asia) et le parc en Chine est sur une dynamique de réouverture avec seulement 12 établissements encore fermés sur 470.

Baisse de revenus pour la foncière Covivio

La branche hôtellerie perd 10% de revenus pour ses loyers hôteliers sur le premier trimestre. Le groupe présente néanmoins un bilan positif qui lui permettra de rester solide sur le marché européen. La foncière contribue à l'effort collectif pour combattre la pandémie.

La Compagnie des Alpes accuse le coup

Après la fermeture prématurée de ses 11 stations de ski, la groupe n'a pu ouvrir ses parcs d'attraction en avril compte tenu du confinement. C'est un manque à gagner de 120 millions d'euros qui est attendu par la compagnie d'ici à la fin juin correspondant au chiffre d'affaires engrangé par ses parcs entre l'ouverture et la fin juin 2019. Sans réouverture possible avant début juillet, c'est un quart de chiffre d'affaires en moins que le groupe anticipe.

Pierre & Vacances Center Parcs entamait son année positivement

Sur son premier semestre d'activité (clôture à septembre 2020), le groupe affiche une croissance de chiffre d'affaires de 0,7% malgré la crise du Corona Virus. Le manque à gagner induit par la pandémie est estimé à 31 millions d’euros (15 millions d’euros sur le pôle Pierre & Vacances Tourisme Europe et 16 millions d’euros sur le pôle Center Parcs Europe).

L'indien OYO annonce de nouvelles économies

Après s'être défait d'une partie de son personnel, le groupe annonce une baisse de salaires pour les employés encore embauchés à hauteur de 25% entre avril et juillet 2020. Comme ses homologues qui évoluent dans le secteur du tourisme, l'indien cherche à limiter ses charges pour faire face à l'absence de revenus.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?