Accéder au contenu principal

Actualités

Meliá obtient des « résultats très positifs » grâce à un « environnement exceptionnel »

Le groupe a annoncé un résultat net de 128.7 M€ (+27,8 %) porté par les tendances positives du tourisme et une stratégie commerciale « cohérente ».

Gabriel Escarrer Jaume, Vice-Président Exécutif et Directeur de Meliá Hotels International : « Meliá a obtenu des résultats très positifs, bénéficiant à la fois d'un environnement exceptionnel pour les voyages internationaux et des fruits d'une stratégie commerciale cohérente et d'une profonde transformation numérique et culturelle […] Nous avons terminé l'année 2017 légèrement au-dessus des attentes du marché malgré quelques événements ayant eu un impact négatif sur l'activité, comme les ouragans des Caraïbes, la dévaluation du dollar et l'instabilité en Catalogne au dernier trimestre. »

Le RevPAR global a progressé de +5,6% et Meliá a connu une activité soutenue en France (+12,2 % au quatrième semestre), en Espagne (+16,2 %), au Royaume-Uni (+9 %), mais aussi aux îles Canaries (+8,3 %) et au Brésil (+4,7 %). La région Amériques a, quant à elle, subi l’impact des ouragans Maria et Irma, en particulier les hôtels à Cuba et à Porto Rico. Le groupe s'attend néanmoins à une amélioration des performances au cours des prochains mois.

Le résultat net part du groupe s'établit à 128.7 M€, en progression de 27,8% par rapport à l'année 2016 et l'EBITDA à 310.3 M€, en hausse de 11%. Le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 1 885.2 M€ (+5%) et le chiffre d'affaires total (hôtels détenus, loués et gérés) s'élève à 2 672.67 M€.

La stratégie numérique a généré une amélioration de 21% des ventes directes en ligne via Melia.com (jusqu' à 520 M€) et la plateforme MeliaPro.

Meliá souligne l'importance de la région Asie-Pacifique, qui compte aujourd'hui plus de 40 hôtels en activité ou ouverts (représentant 33 % du pipeline d'expansion de la société). La région a pourtant subi l'impact de l'éruption du volcan Agung, affectant l’Indonésie et la période de lancement de certains hôtels.

Comme l'explique Gabriel Escarrer : « Le marché asiatique est sans aucun doute celui qui offre le plus grand potentiel pour les voyages internationaux, mais c'est aussi un marché très complexe pour les entreprises occidentales, c'est pourquoi la courbe d'apprentissage que Meliá a développée en Asie au cours des 32 dernières années et nos fortes alliances […] nous confèrent un avantage concurrentiel fondamental pour nous aider à nous développer dans cette partie du monde. »

En 2017, Meliá Hotels International a revu l'architecture de sa marque, comprenant ses trois marques de luxe (Paradisus de Meliá, ME de Meliá et Gran Meliá) et ses deux marques haut de gamme (Meliá et Innside de Meliá), et a signé 30 nouveaux hôtels, dont 90 % par le biais de contrats de gestion ou de franchise.

Parallèlement, l’hôtelier a poursuivi son vaste projet de repositionnement. En 2018, la société estime un investissement combiné en Espagne de plus de 100 M€. Gabriel Escarrer explique s’inscrire « dans le cadre de notre Vision 2020 qui vise à renforcer notre leadership dans les hôtels de villégiature et de loisirs urbains, mais aussi à être leaders en matière d'excellence, de responsabilité et de durabilité ».

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?