Accéder au contenu principal

Analyses

Les Paradores ferment une partie de leur réseau

Les employés de la chaîne d'hôtels de luxe publique espagnole sont entrés en grève la semaine dernière pour protester contre le plan social initié à la fin de mois de novembre pour la survie des Paradores

Avec 77,2 millions d'euros de dettes accumulées depuis quatre ans, dont 30 millions supplémentaires prévus pour 2012, Les Paradores peinent à traverser la crise. Propriétaire de la chaîne, le gouvernement a ainsi mis en place un plan pour assurer la survie de ces établissements emblématiques de l'Espagne.Le plan comprend la suppression de 644 emplois, soit 14% de l'ensemble des fonctionnaires travaillant pour la chaîne, la fermeture totale de sept des 94 hôtels du réseau ainsi que la fermeture partielle de 24 établissements. Pour protester contre ces mesures drastiques, les salariés de l'enseigne historique se sont mis en grève les 7 et 8 décembre derniers. Les négociations avec le gouvernement espagnol étant gelées à ce jour, un autre mouvement de grève est prévu les 31 décembre et 1er janvier prochains.Avec la mise en place d’un tel plan social, le gouvernement espagnol s’est donné pour objectif de privatiser les Paradores. Ce que le précédent gouvernement avait déjà essayé de faire en vain, n’ayant trouver aucun repreneur pour la chaîne d’hôtels de luxe créée en 1928 par le roi Alfonso XIII.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?