Accéder au contenu principal

Actualités

Timothée Hainguerlot et Henry Simpson - Optimiser la rentabilité des actifs et rester attractif

Timothée Hainguerlot :

L’hôtellerie n’est pas un actif immobilier, c’est avant tout un fonds de commerce. C’est le moment d’investir dans les actifs, toutefois il ne faut pas penser à court terme et se précipiter sur des biens qui seraient intéressants aujourd’hui en période de crise, mais qui perdraient de la valeur ensuite. L’absence des banques sur les deals est une contrainte. Une partie du segment affaires dans les hôtels va disparaître, il est donc important de viser des hôtels avec une force complémentaire sur le loisir et en priorité en centre-ville. Les hôtels qui ne passeront pas la crise sont ceux qui étaient déjà en difficulté au préalable, qui ne sont plus adaptés à la demande actuelle.

Henry Simpson :

En 2019, la construction était dynamique, et les valeurs VEFA/BEFA très fortes. Le rôle des franchiseurs était d’encadrer ce développement qui pouvait être incontrôlé. La crise est une opportunité pour mieux accompagner les hôteliers : le produit hôtel n’est pas en crise aujourd’hui mais il y a un changement de perception du produit. Sur les valeurs de demain, les marques fortes ont un poids décisif pour mettre en place des actions globales et rassurer les investisseurs en période de crise.

 

Clique ici pour regarder le replay.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?