Braderie de Lille 2023 : les hôteliers ont-ils fait de bonnes affaires ?

8 min de lecture

Publié le 14/09/23 - Mis à jour le 15/09/23

Braderie

Cette année, la Braderie de Lille a eu lieu les 2 et 3 septembre 2023. Ce grand vide-grenier, évènement annuel majeur, s’est imposé comme étant la plus grande braderie d'Europe. Au rendez – vous cette année, environ 2,5 millions de visiteurs. Au menu, 500 tonnes de moules accompagnées de 30 tonnes de frites. Au programme, plus de 8 000 exposants, dont 600 brocanteurs professionnels et près de 2 000 commerçants répartis sur 100 kilomètres de stands. Une aubaine annuelle pour les professionnels du tourisme tels que les bars et les restaurants autorisés à rester ouverts toute la nuit ainsi que pour les hôtels qui n'ont pas désempli étant donné l'affluence.

La Braderie de Lille, une tradition de longue date

La Braderie de Lille, dont les origines remontent à 1127, demeure une tradition vivante et une célébration festive qui anime toute la ville sans interruption du samedi à 8h au dimanche à 18h.

Une coutume bien connue lors de cette fête est celle du "tas de moules" : une fois les moules dégustées, leurs coquilles sont jetées devant les restaurants. La compétition consiste à créer le tas de coquilles le plus haut, et celui qui y parvient remporte la victoire.

Le samedi 2 septembre 2023, lors de la Braderie de Lille, un nouveau record a été établi pour la plus longue chaîne humaine au monde, avec la participation de 4 623 personnes. Ce record a détrôné celui établi lors de l'Armada à Rouen au printemps dernier, qui comptait 3 900 participants.

Parmi les nouveautés, des espaces étaient spécialement dédiés aux antiquaires professionnels, et une grande vente de vélos d'occasion a eu lieu sur la place de la Nouvelle Aventure.

Cette édition de la Braderie de Lille a également mis l'accent sur l'écologie, en interdisant l'utilisation de produits en plastique à usage unique et en recyclant des tonnes de coquilles de moules.

Des performances hôtelières non bradées

La ville de Lille clôture la saison estivale avec des performances cumulées de 64,6 % d'occupation, un prix moyen de 99,9 € et un RevPAR de 64,5 € pour la période de juin à août. Le taux d'occupation a légèrement baissé de -2,1 points, tandis que le prix moyen a augmenté de +3 %, et le RevPAR a connu une légère diminution de -0,3 %.

En détail, les chiffres pour chaque mois sont les suivants : en juin, la ville affiche un taux d'occupation de 76,6 %, un prix moyen de 111 € et un RevPAR de 85 € ; en juillet, ces chiffres sont de 53,6 %, 85,4 € et 45,8 € respectivement ; en août, le taux d'occupation atteint 52,6 %, le prix moyen est de 81,8 €, et le RevPAR se situe à 43 €.

Toutes catégories d’hôtels confondues, l'impact de la Braderie de Lille sur l'occupation hôtelière est clairement visible sur les trois jours du week-end (vendredi 1er septembre, samedi 2 et dimanche 3). Le taux d'occupation augmente de manière significative, passant de 89 % le vendredi à un pic de 96,89 % le samedi, pour finalement redescendre à 61,87 % le dimanche.

Par rapport à l'année 2022, nous observons des évolutions modestes de +0,87 points, +0,34 points et +2,94 points, respectivement. L'augmentation est plus remarquable par rapport à 2019, avec une progression de +27,65 points, +22,62 points et +20,09 points.

En comparaison, les taux d'occupation du week-end précédent étaient de 84,16%, 75,37 % et 47,92 %, soit une hausse notable pendant l'événement.

Les hôtels de catégorie moyenne et haut de gamme ont affiché des taux d'occupation de 82,16 %, 96,9 % et 53,31 % respectivement sur les trois jours du week-end.

Ces segments ont enregistré des évolutions plus marquées : en comparaison avec l'année 2022, nous observons une augmentation de +4,79 points, +1,54 points et +1,54 points respectivement. Cette augmentation est plus remarquable par rapport à 2019, avec une progression de +28,19 points, +32,47 points et +15,94 points.

Pour mettre en perspective, les taux d'occupation du week-end précédent étaient de 66,59 %, 66,78 % et 40,16 %.

Les hôtels 2 étoiles ont enregistré des taux d'occupation de 86,91 %, 95,98 % et 50,18 % pour les trois jours du week-end.

Les évolutions sont moins prononcées pour ce segment, avec une augmentation de +0,27 point, -0,03 point et -2,94 points par rapport à 2022. Cependant, par rapport à 2019, ces hôtels ont connu une hausse significative de +29,35 points, +21,45 points et +9,02 points.

Pour référence, les taux d'occupation du week-end précédent étaient de 58,45 %, 60,17 % et 31,01 %.

De nombreux hôtels ont enregistré une occupation complète ce week-end, notamment le Holiday Inn Lille Ouest Englos, qui dresse un bilan extrêmement positif de ces quelques jours. Les réservations ont afflué un peu plus tôt, et par rapport à la même période de l'année précédente, 84 de leurs 121 chambres étaient déjà occupées.

L’analyse du taux d’occupation pendant la Grande Braderie de Lille met en évidence l’impact de l’évènement sur l’activité hôtelière et ce sur tous les segments, qu'il s'agisse de l'hôtellerie économique, moyenne ou haut de gamme.

Toutes catégories d’hôtels confondues, les établissements ont enregistré des prix moyens de 171,78€, 197,55€ et 87,17€ les 1er, 2 et 3 septembre, comparés à 82,59€, 82,12€ et 73,51€ le week-end précédent, soulignant ainsi la hausse exceptionnelle des tarifs pour ce week-end particulier.

Ces évolutions sont positives aussi bien par rapport à 2022 que 2019, avec des augmentations respectives de +0,87%, +0,34%, +2,94%, et +27,65%, +22,62% et +20,09%.

Les hôtels de catégorie moyenne et haut de gamme ont enregistré des prix moyens de 181,81€, 204,63€ et 107,32€, contre 99,23€, 101,31€ et 93,03€ le week-end précédent.

 Les prix moyens ont augmenté de manière positive sur les trois jours, par rapport à 2022 et 2019, avec des hausses respectives de +8,34%, +11,54%, +9,14%, et +101,05%, +121,74% et +28,36%.

Les hôtels 2 étoiles ont affiché des prix moyens de 97,31€, 108,57€ et 53,78€, comparés à 55,91€, 52,62€ et 50,17€.

Les évolutions sont également positives, que ce soit par rapport à 2022 ou 2019, excepté pour celle du dimanche 2022. Elles sont respectivement de +11,31%, +18,83%, -3,09% et de +122%, +143,88% et +36,41%.

Dans l'ensemble, on constate un pic notable des tarifs moyens, que ce soit dans un segment ou dans l'autre. Le samedi, les segments moyen et haut de gamme, ainsi que le segment économique, ont tous doublé leur tarif moyen pour la nuit du samedi 2 septembre. A l’approche de l’évènement, les prix se sont envolés, allant de 150 à 400 euros pour certains établissements.

En regroupant toutes les catégories d'hôtels, les établissements ont enregistré des RevPAR de 152,88€, 191,41€ et 53,93€, comparés à 69,51€, 61,89€ et 35,23€ le week-end précédent.

Ces chiffres représentent une augmentation de +16%, +18,8% et +14,25% par rapport à l'année précédente, et une évolution considérable par rapport à 2019, avec des hausses respectives de +261,71%, +257,92% et +101,35%.

Les hôtels de catégories moyenne et haut de gamme ont atteint des RevPAR de 149,38€, 198,28€ et 57,22€, comparés à 66,08€, 67,66€ et 37,36€ le week-end précédent.

Par rapport à l'année précédente, les RevPAR ont augmenté de +15,04%, +13,35% et +12,38%. De plus, par rapport à 2019, les hausses sont significatives, avec des augmentations respectives de +206,04%, +233,49% et +83,1%.

Pour les hôtels 2 étoiles, les RevPAR se sont élevés à 84,57€, 104,2€ et 26,99€, contre 32,68€, 31,66€ et 15,55€ le week-end précédent. On observe une augmentation de +11,66% et +18,8%, mais une baisse de -8,45% par rapport à l'année précédente. Cependant, par rapport à 2019, les RevPAR ont considérablement augmenté, avec des hausses respectives de +235,17%, +214,08% et +66,32%.

Les RevPAR, influencés à la fois par le taux d'occupation et les tarifs moyens, ont donc enregistré des performances très positives, se distinguant nettement par rapport au week-end précédent et aux autres jours de la semaine ce qui permet d’affirmer que les hôtels ont bien rentabilisé leurs chambres.

Par rapport à l’édition de 2022, les performances  sont meilleures dans l’ensemble, excepté pour les hôtels 2* qui affichent une légère régression la journée du dimanche. 

Une braderie réussie grâce :

  • Au beau temps qui était au rendez-vous à partir du samedi après-midi, facteur important à la réussite de l’évènement puisque ce dernier se tenait principalement dans les rues.
  • Au parc hôtelier fourni et diversifié de la ville de Lille permettant d’héberger tous les visiteurs :

Lille Métropole bénéficie d'un paysage hôtelier dynamique avec une gamme variée d'options d'hébergement. Parmi les 7 926 chambres d'hôtel disponibles, la majorité, environ deux tiers, se trouve dans des établissements 3 étoiles et 4 étoiles. Notamment, la moitié de ces chambres d'hôtel sont situées dans la ville de Lille elle-même, ce qui reflète le rôle central de la ville en tant que plaque tournante pour les visiteurs. En plus de l'hébergement hôtelier traditionnel, la région offre 921 appartements dans des résidences de tourisme, dont 61% sont concentrés à Lille.

Lille abrite un total de 113 hôtels, dont la moitié est située dans la ville, ce qui garantit un large éventail d'options pour les clients. En plus des hôtels et des résidences de tourisme, Lille bénéficie d'une présence Airbnb dynamique, avec 5 114 locations meublées disponibles, dont 55% sont situées dans la ville. En outre, les visiteurs à la recherche d'expériences d'hébergement alternatives peuvent choisir parmi 87 Gîtes de France et trois auberges de jeunesse accueillantes dans la région.

Avec ses options d'hébergement diversifiées et accessibles, Lille Métropole continue d'être une destination accueillante pour les voyageurs d'ici et d'ailleurs.

La fête continue à Lille

Les festivités ne sont pas terminées puisque la ville accueille plusieurs rencontres de rugby à l’occasion de la coupe du monde, à commencer par France – Uruguay  le jeudi 14 septembre suivi par la rencontre Angleterre – Chili le 23 septembre,  Ecosse – Roumanie le 30 septembre, Angleterre – Samoa le 7 octobre et Tonga – Roumanie le 8 octobre.

Les pics de taux de réservation sont d’ailleurs visibles lorsqu’on regarde le prévisionnel des réservations sur septembre et octobre : 85,55% pour le 23 septembre, 70,78% pour le 30 septembre, 94,88% pour le 7 octobre et 60,63% pour le 8. Le match Angleterre-Chili remplit particulièrement les hôtels, avec une clientèle anglaise qui se déplace pour l’évènement.

L'impact de la Coupe du Monde de Rugby est prometteur et d'ores et déjà constatable.

En raison des Jeux Olympiques et Paralympiques, le prochaine braderie se tiendra plus tard que d'habitude, soit le week-end du samedi 14 et du dimanche 15 septembre 2024 !

Le mot de la fin

La Braderie de Lille 2023 a été un succès retentissant pour les hôteliers de la ville de Lille ainsi que pour les professionnels du tourisme. Les 2,5 millions de visiteurs témoignent du succès et de l’attractivité de cet évènement annuel dont la réussite repose en partie sur l’offre hôtelière fournie et diversifiée de la métropole de Lille. Les performances hôtelières sont plus que satisfaisantes sur ces trois jours : le taux d'occupation a atteint des sommets remarquables, avec une nette augmentation par rapport aux années précédentes, les tarifs moyens ont connu une hausse significative, et les ReVPAR ont atteint des niveaux exceptionnels. Dans l'ensemble, la Braderie de Lille 2023 a été une réussite tant pour les visiteurs que pour les professionnels du tourisme de la région.

Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?