Accéder au contenu principal

Opérations

Equipement des cafés et restaurants - Rester bien au chaud et à couvert sur sa terrasse

Plus besoin d’attendre les premiers beaux jours pour profiter d’un verre ou même d’une boisson chaude en – quasi – plein air. Avec la généralisation des législations non fumeur, les hôteliers-restaurateurs ont découvert un moyen efficace de préserver et parfois même de développer leurs chiffre d’affaires tout au long de l’année : leurs terrasses. “En les fermant avec des claustrats et en les chauffant, le volume d’affaires peut augmenter significativement sans un investissement excessif”, souligne Richard Morié, le gérant du fabricant Star Progetti France. “L’utilisation de la terrasse offre la perspective de plusieurs tournées supplémentaires”, escompte Jean-Claude Millotte, le responsable de Marzin réation, l’importateur-distributeur exclusif des parasols professionnels de la marque allemande May en France .“L’interdiction de fumer s’applique à tous les lieux fermés et couverts” stipule l’article 1 du décret du 15 novembre 2006, impératif depuis le 1er janvier 2008. Qu’en est-il des terrasses de cafés ou de restaurants ? A l’intérieur d’une terrasse totalement fermée, il n’est pas permis de fumer. Sur une terrasse totalement ouverte en revanche, c’est tout à fait possible. Et c’est aussi le cas sur une terrasse couverte par un store, une bâche ou un auvent. L’interdiction ne s’applique pas aux terrasses qui ne sont pas complètement fermées. Une circulaire mentionne en effet qu’il est permis de fumer sur les terrasses dès lors qu’elles ne sont pas couvertes ou que la façade est ouverte. Quant aux risques encourus en cas d’infraction, c’est tarif unique. Le fait de fumer hors des emplacements réservés à cet effet est sanctionné par une contravention de 68 euros.Comme par miracle, la chaleur des terrasses multiplient les rafraichissements. Et l’engouement semble général, aussi bien du côté de la clientèle que des professionnels. “Depuis l’an dernier, la moitié des demandes de parasols que nous recevons intègrent désormais un système de chauffage-éclairage. Alors qu’il y a deux ans, nous n’avions pas de demande de cette nature”, constate Jean-Claude Millotte.Paradoxalement, même si les cafés parisiens se sont tous mis à la terrasse chauffée, le Sud de la Loire se prête tout particulièrement à ce type d’équipement. La température clémente même au cœur de l’hiver autorise en effet une utilisation beaucoup plus importante de la terrasse chauffée. “Lors du lancement de notre activité en 2004, nous pensions que le Nord serait le plus enclin à s’équiper. Or nous vendons nettement plus d’équipements dans le Sud de la France”, s’étonne encore Richard Morié.Encore faut-il avoir le bon équipement. Aujourd’hui, le chauffage au gaz semble dépassé. Il cumule plusieurs inconvénients : dangerosité, stockage difficile des bouteilles de gaz, émission de CO2. Autre grief et non des moindres : être nocif à la qualité des parasols. “Le chauffage au gaz détruit les propriétés des toiles. L’enduction qui protège de l’humidité comme du soleil est réduite à zéro”, explique le gérant de Star Progetti. Le chauffage à infra rouge prend désormais le pas sur le gaz. Star Progetti a lancé la gamme Varma TEC, “constituée de systèmes de chauffage à infra rouge court, très directifs. Ceux-ci ne chauffent que les clients”, décrit Richard Morié.Protection du soleil par 35 degrés et chauffage lors des soirées fraîches : les parasols May distribués par Marzin Création font du deux en un. Ces parasols sont équipés de radiants infra-rouge au nombre de 4 ou 6 fixés aux angles ou au mat pourune puissance de 1,4 Kw. A ce système peut s’ajouter un éclairage électrique avec des barettes attachées aux quatre coins. “Nous avons trois types de produits de 3 à 10 mètres de diamètre - Filius, Schatello et Albatros - pour deux types d’alimentation : par le pied du parasol ou parune des baleines". Le système offre une garantie de sécurité. “Il n’est pas nécessaire de démonter les radiants lorsqu’on referme le parasol. Ils pivotent d’un quart de tour et, en cas d’oubli, le système s’éteint de lui-même”, explique Jean-Claude Millotte.Dès les premiers beaux jours, les tables sortent et les parasols s’ouvrent. A côté des classiques blanc cassé ou écru, la tendance aujourd’hui va vers un grammage plus important, proche des 320 grammes, et – autant paradoxal que cela puisse paraître - des parasols noir. Pour les pays chauds, May distribue une toile spéciale, la toile Reflect. “Elle a un effet de blocage thermique. En créant un écran, elle abaisse la température de quelques degrés et apporte plus de confort à la clientèle”, remarque le responsable de Marzin Création. Mais lorsque la chaleur se fait étouffante, Star Progetti, dont la société cousine Sotrapa produit parasols et mobilier de terrasse, a trouvé une solution idéale pour rafraichir les esprits : des brumisateurs. “Soit un ventilateur projette de fines goutelettes d’eau, soit un tube qui court le long de la terrasse diffuse de l’eau froide sous pression à partir de buses”, propose le gérant de Star Progetti.RAPPEL RÈGLEMENTAIRE

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?