Accéder au contenu principal

Analyses

Entretien avec Vanguelis Panayotis, directeur du développement MKG Group : Octobre 2010, les mouvements sociaux gachent une fin de mois record

Dans la lignée d'un excellent mois de septembre 2010, qui aligne une amélioration du Revenu par chambre disponible de 13,7%, le mois d'octobre était parti pour faire encore mieux. La dernière semaine et le début des vacances de la Toussaint ont été perturbés par les difficultés de circulation dues à la persistance des mouvements sociaux

Peut-on parler d'un effet "grèves" qui aurait cassé la dynamique de reprise de l'activité hôtelière française ?

_ Notre outil d'observation quotidienne, HotelCompset Daily a ceci d'intéressant qu'il permet de voir quand se produit un "accident" dans l'évolution normale de l'activité hôtelière, et d'en mesurer l'impact. Après un excellent mois de septembre, au niveau national et principalement en région parisienne (près de 14% de croissance du RevPAR avec une véritable amélioration des prix moyens), le mois d'octobre a démarré sur les chapeaux de roue, soutenu par de grandes manifestations populaires comme le Mondial de l'Automobile ou des rencontres professionnelles somme le Sial et la Fashion Week. L'impact des grèves dans les transports était marginal, voire imperceptible jusqu'à la troisième semaine du mois. Il a fallu que l'inquiétude gagne les Français avec un début de pénurie d'essence et que les images envoyées à l'étranger brouillent notre image pour que les annulations de réservation se concrétisent, notamment dans les établissements à vocation Loisirs. Les hôteliers ont ressenti un coup d'arrêt en fin de mois, mais la croissance accumulée était forte et reste solide. Le mois d'octobre 2010 restera dans les annales comme l'un des plus dynamiques.Est-ce partout une situation aussi positive ? _ A ce niveau d'évaluation, notre échantillon permet d'avoir une analyse pertinente et positive sur le plan national. Toute moyenne masque des situations moins favorables localement et il faudrait plus de place pour livrer la même analyse fondée sur nos échantillons régionaux. Certaines métropoles se sentent effectivement moins concernées par la forte reprise que l'on note en région parisienne et PACA, et même dans l'Est de la France. Il suffit souvent du déplacement d'un grand congrès ou d'un grand événement sportif pour que la comparaison soit moins favorable avec l'année 2009. On l'a déjà aussi dans les années fastes - 2006 à 2008 - le moteur principal de la croissance du RevPAR est alimenté par l'hôtellerie haut de gamme. L'hôtellerie économique sert d'amortisseur de crise mais, par nature, ne rebondit jamais avec la même ampleur. La plus ou moins forte présence de l'hôtellerie de luxe sur les destinations, fréquentée par une clientèle internationale, modifie forcément le niveau de réaction. _ Dès janvier, nous annoncions une évolution positive de RevPAR, contrairement à d'autres “voix expertes”. En mars dernier, nous avons réajusté cette prévision en indiquant une progression du Revenu par chambre disponible sur l'ensemble de l'année entre 4 et 5%. Le chiffre cumulé à fin octobre est dans le haut de cette fourchette.Entre-t-on dans une nouvelle phase positive du cycle hôtelier ? _ Depuis le renversement de tendance au printemps dernier, l'amélioration du Revenu par chambre était due principalement à un retour de la clientèle, et notamment de la clientèle Affaires dans les grandes métropoles. Depuis septembre dernier, il est intéressant de constater que la croissance du Prix moyen est nettement supérieure, un rythme deux fois plus rapide environ, à celle du taux d'occupation qui a pratiquement retrouvé les niveaux d'avant crise. C'est effectivement le signe que nous entrons dans la phase idéale du cycle hôtelier quand les deux moteurs de la croissance sont largement positifs. Comme le montre notre tableau d'estimation pour le mois d'octobre, c'est d'autant plus vrai que l'on monte en catégorie hôtelière. Jusqu'à présent, les hôteliers étaient liés par les tarifs corporate négociés en pleine crise qui s'appliquaient largement jusqu'au début de l'automne. Le Revenu Management et les négociations permettent aujourd'hui d'améliorer les prix pratiqués. Il y a tout lieu de penser que les deux derniers mois de l'année resteront dans une dynamique positive.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?