Accéder au contenu principal

Entretiens

Entretien avec Martin Armitstead, Senior Vice Président Développement, EMOA, Wyndham Hotel Group: "L'acquisition de Tryp était idéale"

Martin Armitstead, senior vice président développement, EMOA répond à divers questions sur Wyndham Hotel Group. 2009 a été une année difficile pour les développeurs hôteliers. Pourtant, malgré ces difficultés, le group a encore augmenté la taille de son portefeuille et va continuer.

HTR Magazine : Membre du Top 5 des groupes hôteliers mondiaux, Wyndham est celui dont l’inventaire a le moins progressé en 2009. Comment l'expliquez-vous ?

Faire grandir notre portefeuille d’hôtels en gestion est l’un de nos objectifs et nous continuons d’informer les propriétaires sur les services que nous pouvons leur rendre. En plus des établissements Wyndham Hotels & Resorts, nous avons commencé à promouvoir nos services de management en direction d’une sélection d’hôtels sous d’autres bannières et nous engrangeons les premiers succès dans le cas d’hôtels en cours de développement sous enseigne Ramada et Days. Cela dit, tout en voulant élargir cette activité, nous sommes très sélectifs dans les hôtels que nous manageons. Avant tout chose, nous voulons être sûrs de ne jamais entrer en concurrence locale avec un partenaire franchisé, que la rentabilité en vaut la chandelle et que nous sommes capables d’apporter une réelle valeur ajoutée.Il ne fait aucun doute que 2009 a été une année difficile pour les développeurs hôteliers. La réduction du financement pour les nouvelles constructions combinée aux difficultés croissantes pour dynamiser la gestion des actifs hôteliers se sont traduites par moins d’hôtels neufs et d’opportunités de conversion. En plus, les arrêts de contrats pour cause de faillites et de défaillances de paiement se sont accrus. Pourtant, malgré ces difficultés, nous avons encore augmenté la taille de notre portefeuille et nous allons continuer. Nous disposons, à ce jour, de 7 200 hôtels et environ 607 000 chambres.HTR: Etes vous satisfait de la taille et de la diversité de votre pipeline ? Wyndham Hotel Group dispose à ce jour d’un pipeline solide et diversifié constitué d’environ 980 hôtels and 107 600 chambres, 54% d’entre elles sont des constructions neuves et 49% sont implantés à l’international. Même si nous sommes désireux d’augmenter ce chiffre, le facteur clé est de travailler avec les bons développeurs et d’implanter les bons hôtels aux bons endroits sous les bonnes enseignes. Parce que nous offrons une large gamme, de l’économique au luxe en passant par le milieu et le haut de gamme, du resort au long séjour, nous pouvons proposer aux développeurs un produit qui correspond pratiquement à chaque projet en cours. Sur un plan géographique, la priorité reste de faire croître notre portefeuille en dehors de l’Amérique du Nord. La récente addition de Tryp à nos enseignes nous ouvre de nouvelles perspectives avec une bonne couverture en Espagne et une représentation complémentaire dans des pays comme l’Allemagne et la France. Nous ouvrons aussi de nouvelles portes en nous dirigeant vers les contrats de management dans un nombre sélectif de régions.HTR: Avez-vous toujours confiance dans le potentiel des pays émergents comme les BRIC, mais aussi l’Afrique ou le Moyen-Orient ?Notre confiance dans ces marchés reste forte, particulièrement dans des zones comme la Chine, l’Inde et le Moyen-Orient. A titre indicatif, en un peu plus d’un an, nous sommes passés de 183 à 250 hôtels en Chine. De plus, nous avons signé notre premier Days Inn à Moscou en début d’année et nous avons obtenu l’accord pour deux autres en Russie et davantage dans le pipeline. Nous sommes leaders sur les marchés turc et roumain, et nous y poursuivront notre implantation avec force. Actuellement, l’Afrique n’est pas une région prioritaire et nous n’avons pas l’intention d’y avoir une démarche proactive à court terme. Ayant dit cela, nous pourrons y saisir des opportunités comme celle qui s’est présentée au Nigéria où le marché international est suffisamment important et où nous pouvons apporter une valeur ajoutée.HTR: La Chine et les pays environnants sont donc sur la liste de vos priorités…La région Asie-Pacifique en général et la Chine en particulier sont résolument en tête de nos priorités. Nous avons à ce jour 250 hôtels en Chine sous 5 enseignes : Wyndham Hotels and Resorts, Ramada, Howard Johnson, Days Inn et Super 8. Parmi ces 250 hôtels, Super 8 en représente 148 et continue d’attirer un fort intérêt. D’autres marques dans la région bénéficieront d’une croissance plus modeste. Au cours de l’année dernière, nous avons ouvert 4 Wyndham Hotels & Resorts et nous en avons plusieurs autres en développement.HTR: La plupart de vos enseignes sont fortement implantées aux Etats-Unis, quelles sont celles sur lesquelles vous vous appuyez pour prendre une dimension mondiale ? Aujourd’hui, huit de nos douze marques opérent en dehors de l’Amérique du Nord, pour autant, parmi ces huit, les principaux outils de développement international sont Wyndham Hotels & Resorts, Ramada, Days Inn, Super 8, Howard Johnson et Tryp by Wyndham.HTR: En dehors de Ramada et Wyndham, votre présence en Europe n’est pas très forte. Pensez-vous qu’il soit trop tard pour gagner des parts significatives de marché ?Wyndham Hotel est encore un groupe assez jeune sur le plan international et pourtant nous avons déjà 300 hôtels en opération à travers la seule Europe. Alors que Ramada et Tryp by Wyndham sont actuellement nos plus larges représentants en Europe, nous bénéficions d’un intérêt croissant pour d’autres enseignes, notamment Days Inn, qui a déjà pris pied de manière significative au Royaume-Uni. A l’avenir, nous sommes persuadés que notre présence globale en Europe va continuer de s’affirmer régulièrement, ce qui justifie le montant croissant de ressources allouées aux opérations et au développement au cours de ces deux dernières années. Je rappelle que nous sommes déjà les leaders du marché dans plusieurs pays, comme je l’ai dit pour la Turquie et la Roumanie. Nous voulons grandir encore mais en le faisant de manière intelligente. HTR: Aviez-vous besoin d’ajouter Tryp à votre gamme d’enseignes ou était-ce pour vous assurer une base stratégique en Europe continentale ?L’acquisition de Tryp était idéale pour nous, particulièrement parce qu’en plus d’avoir une forte présence globale, elle s’intègre de façon très complémentaire parmi nos autres offre. Depuis que nous sommes devenus une compagnie globale, nous avons la chance de posséder des marques fortes comme Ramada et Days Inn pour nous poser en joueur sérieux dans les pays européens. Avec l’apport de Tryp by Wyndham, nous pouvons construire encore davantage sur cette offre.HTR: Quand la plupart des groupes hôteliers mondiaux privilégient le modèle Asset light pour se développer en franchise, pensez-vous avoir une longueur d’avance? Nous considérons Wyndham Hotel Group comme la première compagnie hôtelière mondiale avec plus de 7 200 hôtels sur la surface du globe. Nous sommes aussi le premier franchiseur hôtelier mondial, ce qui veut dire que non seulement nous avons acquis la connaissance et l’expérience pour contribuer au succès de nos franchises, mais que nous sommes capables d’élever encore d’un cran notre taille et notre expertise. Que ce soit en matière de moyens de formation au béféfice des établissements, des recommandations marketing, des outils pour mieux maîtriser le revenue management ou la réalisation d’économies significatives en matière de mobilier et d’équipement, notre but ultime est d’aide au succès de nos propriétaires.HTR: Comment pouvez-vous renforcer la loyauté vis-à-vis de vos marques, en dehors de la production de résultats commerciaux ?Pour créer cette loyauté, un franchiseur doit en permanence évaluer les services et les outils qu’il fournit à ses franchisés et les faire évoluer, pour les rendre plus performants. Un franchiseur doit aussi être à l’écoute des besoins de ses franchisés. Cela peut vouloir dire les aider à passer un cap économique difficile en ajustant les délais de mise en place des standards, comme nous l’avons fait en 2009, ou travailler avec eux pour identifier les forces et faiblesses de leur établissement et de leurs pratiques, comme nous le faisons de manière continuelle. Si nous pouvons permettre à un franchisé d’optimiser la rentabilité de son affaire, pourquoi travaillerait-il avec quelqu’un d’autre ? Leur succès est le nôtre.HTR: En reprenant l’enseigne Wyndham, l’ex-groupe Cendant a acquis une expérience en matière de gestion hôtelière. Est-ce une direction que le groupe Wyndham est prêt à prendre ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?