Talents

plus

L’Ecole Paul Dubrule de Siam Reap vise les 300 élèves en 2012

3 min de lecture

Publié le 01/02/11 - Mis à jour le 17/03/22

Cycliste invétéré et co-fon­dateur du groupe Accor, Paul Dubrule a réuni quelque 260 fidèles, amis et colla­borateurs dans les salons du Pré Catelan pour une soirée caritative destinée à lever des fonds pour soutenir son école de Siam Reap au Cambodge. Ce projet fou est né en 2002 des pérégrinations asiatiques du co-président du groupe Accor et de sa volonté d’apporter dans les pays émergents la principale res­source qui leur permet de profiter de la manne touristique : la forma­tion professionnelle du personnel local.Cet objectif n’est pas atteignable sans le soutien actif de tous les partenaires de l’école avec un coût de formation d’un étudiant à 1 850 euros par an, dont 450 euros à sa charge quand il peut l’assumer. C’est donc pour alimenter les bourses d’études et financer les frais pédagogiques que Paul Dubrule fait appel régulièrement à la générosité de la communauté hôtelière. A travers les dons, ventes aux enchères et tombola, la réponse a dépassé les 30 000 euros espérés au cours de cette soirée mémo­rable.Inaugurée en octobre 2002 par Paul Dubrule, au terme d’un périple cycliste de 8 mois pour relier Fontainebleau à Angkor, via la Russie, la Chine et le Tibet, l’école accueillait 67 étudiants pour sa première promotion, chiffre sym­bolique qui a marqué l’ouverture en 1967 du premier Novotel de Lille-Lesquin. Depuis, chaque année, les promotions s’élargissent dans les 2 000m², 8 salles de cours, la bibliothèque, l’hôtel et le restau­rant d’application. La dernière pro­motion compte 200 élèves diplô­més, dont plus de 80% ont trouvé un emploi dans les hôtels et restau­rants sur place et près de 10% ont monté leur affaire ou poursuivi des études. La réussite indéniable de cette formation assurée en majorité par des professeurs locaux, soute­nus par une équipe pédagogique française, a conduit le gouverne­ment cambodgien à confier une nouvelle mission à l’école : assurer la formation des guides touristiques qui font visiter le site d’Angkor. Gerald Hougardy, directeur général de l’école, n’a pas eu trop de mal à convaincre son conseil d’adminis­tration et Paul Dubrule qu’une extension était nécessaire.C’est l’ambitieux objectif de 2011, ajouter 5 nouvelles salles de classe, un nouveau restaurant des élèves, de nouveaux vestiaires, une nou­velle cuisine d’application et une nouvelle salle des professeurs. L’extension sera réalisée avec le même souci de respect de l’archi­tecture locale et de l’environne­ment. C’est ainsi que la salle infor­matique est entièrement alimentée par des panneaux solaires. Objectif annoncé : pouvoir former 300 élèves par an.

Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?