Accéder au contenu principal

Édito

Ceux qui adorent détester, sont maintenant dépassés

Que de chemin parcouru ces 40 dernières années pour le secteur de l’hébergement ! Les nouveaux concepts de chaîne ont permis un développement important de l’hôtellerie en France et en Europe ainsi que, pour certains, dans le reste du monde. Les groupes hôteliers sont devenus numéro 1 sur le vieux continent et l’industrie hôtelière française est une des plus importantes en Europe. Nous sommes dans une industrie florissante, aux perspectives de croissance plus que positives et en plein développement. Plus de touristes de tous les horizons et vers toutes les destinations, que rêver de mieux !

Notre secteur agit désormais comme un aimant sur les jeunes diplômés. L’époque où l’hôtellerie  était une corporation d’aubergistes est révolue. L’industrie touristique offre des perspectives qui laisseraient rêveur n’importe quel investisseur ou n’importe quel entrepreneur. Cerise sur le gâteau, tout ce petit monde collabore, les frontières s’abolissent.
Les foncières collaborent étroitement avec les franchiseurs pour redéfinir les produits, les franchisés se tournent vers plusieurs marques pour choisir la bonne enseigne en fonction du potentiel de la demande et de l’emplacement de leurs établissements. Même les constructeurs en viennent à mettre un peu de leur expertise dans la définition de la commande qui leur est faite en ayant une vision plus complète des évolutions technologiques. Quand nous regardons le succès de nos évènements durant lesquels il faut maintenant pousser les murs pour accueillir tous ces professionnels qui gravitent dans notre secteur. On ne peut qu’être satisfaits de les voir échanger, partager, célébrer sur l’innovation et les transformations du secteur. Il est vrai que certains restent encore en retrait mais le mouvement est clairement enclenché.

Tous ces professionnels qui se réunissent pour partager, débattre, réagir sont les forces vives de notre secteur. Si les intérêts peuvent diverger, le débat nous fait avancer et au final, tout se résout en famille. L’hôtellerie, autrefois colbertiste, est désormais un univers ouvert qui accueille certes les hôtels au sens strict et historique du terme (indépendants et sous enseigne) mais aussi, les résidences, les parcs résidentiels de loisirs, les hostels, les établissements hybrides, une foule de nouveaux concepts et j’en passe… La faute aux bouleversements de ces dernières décennies, on en conviendra, mais le constat demeure. Le secteur fait sa mutation et c’est tant mieux ! On ne s’étonnera pas que les déclinologues disparaissent puisqu’il n’y a pas de déclin et il n’y en aura pas d’après nous.

Les investisseurs sont présents, ils ont changé de visage, ils boudent parfois un peu la France, ils ont quelques années de retard à rattraper dans les CAPEX mais ils sont là. Foncières, franchisés mono ou multimarques, tous sont prêts à prendre des risques et à relever leurs manches pour créer et avancer. Les professionnels sont d’ailleurs prêts à dérouler le tapis rouge pour la Caisse des Dépôts si elle vient accompagner efficacement cette mutation ; ainsi qu’à tous les investisseurs français ou étrangers.

Toutefois, il est de notre devoir de valoriser les talents, l’imagination, la créativité de nos collaborateurs. C’est aussi grâce à eux que nous pourrons rester compétitifs en faisant évoluer sans cesse nos métiers et surtout nos produits et concepts. Nous devons faire toucher du doigt aux nouvelles générations le bonheur et l’épanouissement que peuvent procurer nos métiers. Rendre notre industrie sexy et attirante. Donner envie aux employés en bas de l’échelle de s’investir à long terme dans une carrière dans l’hôtellerie, leur faire entrevoir les perspectives d’évolutions illimitées. Nombre des cadres et dirigeants du secteur ont commencé en bas de l’échelle et ont gravi patiemment les échelons pour atteindre des postes où ils s’épanouissent désormais.

Edouard Philippe a constitué le Conseil Interministériel du Tourisme pour regrouper et faire travailler ensemble hébergeurs, voyagistes, destinations… Le Ministre Jean-Baptiste Lemoyne a annoncé qu’il s’inspirerait de nos travaux pour alimenter la réflexion du gouvernement, nous serions ravis d’accueillir lors du prochain Global Lodging Forum, le Premier Ministre pour présenter un plan d’actions à même d’accompagner efficacement notre profession et de favoriser son développement et sa rentabilité.

Nous évoluons, ce n’est certainement pas notre dernière mue, mais il y en a déjà beaucoup qui ont été faites sur lesquelles nous ne reviendrons pas ici. Place à l’avenir, au développement de nos collaborations et Hospitality ON sera toujours présent pour réunir, faire-savoir, analyser, débattre, échanger bref pour détecter, défendre et accompagner tous ces changements car nous adorons aimer et construire.

Réagissez ! Partagez ! et retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Linkedin

Facebook

Twitter

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?