Accéder au contenu principal

Actualités

Le Japon règlemente la location de courte durée entre particuliers

Le gouvernement japonais vient d'adopter une loi pour encadrer les pratiques des sites de location comme Airbnb, et protéger son industrie hôtelière d'une concurrence déloyale.

Le Japon prend à son tour des mesures à l'encontre de l'hébergement collaboratif. Afin de préserver son industrie hôtelière et la tranquillité de ses citoyens, le gouvernement du pays a adopté une loi pour encadrer la location de courte durée entre particuliers. Ainsi, parmi les principales mesures, la règlementation japonaise impose désormais une durée de location minimale d'une semaine. Elle oblige également aux loueurs d'informer leur voisin ainsi que les pompiers de la location de leur logement, et de conserver les données du locataire pendant les trois ans qui suivent sa visite.  Les plateformes de location entre particuliers, type Airbnb, prennent en effet de l'ampleur aux Etats-Unis. Entre les années 2014 et 2015, cette dernière a ainsi généré près de 1,7 milliard d'euros de recettes pour l'économie japonaise, alors que près de 600 000 personnes ont fait appel à elle pour séjourner dans le pays, sur une durée moyenne de 3,8 nuits. Ce sont ainsi quelque 5 000 Japonais qui ont loué leur logement sur la période.

Vous aimerez aussi :

  • 2015, année record pour le tourisme japonais
  • Les dessous de l'hébergement collaboratif
  • Hébergements collaboratif : quelle taxation en Europe ?
  • Hébergement collaboratif (Airbnb, Homeaway..) : quelles règlementations en Europe ?
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?